La cigarette électronique en trois questions

Dernière mise à jour 19/01/15 | Article
La cigarette électronique en trois questions
Directeur de la Policlinique de Lausanne, connu pour ses travaux sur le tabagisme, le Pr Jacques Cornuz fait le point sur la cigarette électronique.

             

Que disent les études les plus récentes sur l’efficacité de la cigarette électronique?

On ne sait toujours pas si elle représente une solution efficace pour arrêter de fumer à moyen terme, soit environ un an. Les données actuelles, qui portent sur des modèles de la première génération, sont non-concluantes. Les études concernant la deuxième génération sont en cours.

Et concernant son innocuité?

Pour les fumeurs, aucun doute: la cigarette électronique est clairement moins nocive que la cigarette de tabac, dans la mesure où il n’y a pas de combustion.

En tant que médecin, la recommandez-vous?

Non, faute de données de qualité. En revanche, si un fumeur souhaite diminuer le tabac ou arrêter de fumer grâce à la cigarette électronique, nous n’écartons pas cette solution, mais nous évoquons d’abord les solutions efficaces dont nous disposons, basées sur des substituts en nicotine et des conseils. Si, après la discussion, le patient désire toujours recourir à la cigarette électronique, nous lui faisons des recommandations générales, et lui proposons aussi de s’informer via les réseaux sociaux et d’autres vapoteurs. 

A LIRE AUSSI

Alcool

Les excès d’alcool provoquent des arythmies cardiaques

Même ponctuelle, l’alcoolisation massive est délétère pour le cœur. Elle expose des personnes jeunes...
Lire la suite
Alcool
Trouble du rythme cardiaque

Quand l’alcool fait que vous battez la chamade

C’est établi: une consommation de boissons alcooliques est susceptible de déclencher des palpitations...
Lire la suite
Alcool
Rangée de bouteilles

L'alcoolique face à ses émotions

Le patient alcoolique est démuni face aux situations émotionnelles. Pour lui, il est plus facile de boire...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
LMD_loi_encadrer_vapoteuses

Enfin une loi pour encadrer la vente des vapoteuses et des produits du tabac

La nouvelle loi sur les produits du tabac a été adoptée par le Parlement en octobre dernier. Fini le flou juridique qui entourait les différents produits apparentés aux cigarettes. Les milieux médicaux sont toutefois déçus.
pulsations_2020_arreter_fumer

En 2020, comment arrêter de fumer?

La population suisse compte 27% de fumeuses et de fumeurs, dont plus de la moitié souhaite arrêter. Quelles sont les meilleures façons d’y parvenir? Les conseils du Pr Jean-Paul Humair, médecin adjoint agrégé au Service de médecine de premier recours des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).
LMD_tabagisme_ultra-passif_danger

Tabagisme ultra-passif: ce danger invisible

On connaît désormais bien les dangers du tabagisme passif qui peut, chez les adultes comme les enfants, entraîner de graves conséquences sur la santé. Ce dont on parle moins, c’est le tabagisme dit «ultra passif», pourtant lui aussi à risque.
Videos sur le meme sujet

Nous ne sommes pas égaux face à la maladie

Certaines maladies touchent plus sévèrement les femmes que les hommes.

Vapoteuses: l’empire du tabac contre-attaque

Face au succès grandissant des vapoteuses, l’empire du tabac contre-attaque. Avec IQOS, Glo, Ploom, etc., les cigarettiers ont trouvé le moyen de vendre à la fois du tabac et des dispositifs électroniques. Mais qu’en est-il de la santé?

Pourquoi le tabac est-il dangereux pour la santé?

Fumer des cigarettes est nocif, parce que le tabac est dangereux surtout quand il brûle.
Maladies sur le meme sujet
Radio des poumons

Cancer du poumon

Chaque année en Suisse, on dénombre environ 4100 nouveaux cas de cancer du poumon (carcinome bronchique), ce qui représente 10 % de toutes les maladies cancéreuses. Le cancer du poumon touche plus souvent les hommes (62 %) que les femmes (38 %). C’est le deuxième cancer le plus fréquent chez l’homme, et le troisième chez la femme. C’est aussi le plus meurtrier, avec 3100 décès par an.