Médecine digitale : la santé connectée

Dernière mise à jour 23/04/14 | Vidéo
Le "quantified Self" ou "auto-quantification" consiste à récolter des données sur soi-même à l'aide de capteurs.

Auparavant réservée aux sportifs ou aux personnes souffrant de problèmes de tension ou de diabète, cette pratique s'est élargie ces dernières années grâce, notamment, à la miniaturisation des puces électroniques. Un procédé qui permet de récolter des données en dehors des cabinets médicaux et que certains emploient à titre privé.

Un reportage 36.9° - RTS Un

A LIRE AUSSI

Recherche anticancer

La théranostique à l'assaut du cancer

Stéphane Délétroz vous propose de découvrir une nouvelle manière de lutter contre le cancer.
Lire la suite
Recherche et nouveaux traitements

Le futur de la médecine

Demain, un tiers de la population aura plus de 65 ans. 40% de la population aura une maladie chronique. Les hôpitaux seront saturés, les médecins trop...
Lire la suite
Recherche anticancer

L’herpès pour lutter contre le cancer

Des scientifiques de plusieurs pays tentent de mettre au point des traitements qui utilisent le virus de l’herpès ou un gène de ce virus pour tuer les...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
innovation_digitale_seniors

L’innovation digitale frappe à la porte des seniors

L’avènement du digital a entraîné de rapides et profonds changements dans notre société. Au départ expérimentaux, les objets connectés font de plus en plus partie de notre quotidien. Un nouveau marché auprès des seniors commence même à se développer. Et avec lui, la promesse de simplifier les réseaux de soins et faciliter la vie des personnes prises en charge à domicile.

Tatouages connectés: gadget ou révolution?

Serons-nous tous tatoués demain? Le tatouage que l’on connaît aujourd’hui, esthétique et silencieux, pourrait bien devenir technologique et interactif.
PULS_geissbuhler_cybermedecine

«Cybermédecine: notre société doit faire des choix»

Les technologies numériques prennent une place toujours plus grande dans le système de santé. Selon le Pr Antoine Geissbuhler, médecin-chef du Service de cybersanté et de télémédecine et responsable du Centre de l’innovation des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), il faut veiller à en garder le contrôle.
Videos sur le meme sujet

L'intelligence artificielle pour sauver des vies d’enfants

Le big data et l’intelligence artificielle pourraient améliorer le diagnostic des maladie infantiles dans les pays en voie de développement, grâce à un protocole signé entre Terre des hommes et l’Université de Genève.

Gros plan sur des tissus intelligents aux multiples fonctions

Des chercheurs de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont trouvé un moyen simple et rapide pour fabriquer des fibres multi-matériaux super-élastiques et ultra-performantes.

Comment l'impression 3D révolutionne la santé

L'impression 3D fait désormais partie du quotidien des grands hôpitaux.