«Sans le rire, je ne sais pas si la vie vaudrait la peine d’être vécue»

Dernière mise à jour 23/11/23 | Questions/Réponses
VS23_Charles_Nouveau_©Patrick Fouque
Il fait partie de cette nouvelle génération qui a su redonner un souffle à la scène d’humoristes suisses. Vous avez sûrement déjà entendu son ton acéré et son humour cynique sur les ondes de la RTS ou applaudi sur scène son one man show «Joie de vivre». Rencontre avec Charles Nouveau qui a accepté, entre deux blagues, de nous parler – sérieusement! – de son rapport à la santé.

      

Bio express

20 avril 1990: Naissance à Meyrin (Genève).

2014: Monte pour la première fois sur scène avec le Swiss Comedy Club à Fribourg.

2016: Participe à la saison 9 du Jamel Comedy Club sur Canal+ et au Montreux Comedy Festival.

2017: Écrit son premier spectacle «Joie de vivre»; crée la websérie «Le Petit Débat», dans laquelle il interroge ses neveux sur des sujets de société.

2018: Remporte le Prix de la société des auteurs (SACD) du Festival de l’Humour de Paris.

2019: Deuxième spectacle: «Hors jeu».

2021: Lance «Irremplaçable», le podcast qui invite «des personnalités qui ne pourraient être remplacées par aucune autre».

Faites-vous attention à votre santé?

Charles Nouveau Je trouve ça très drôle que vous me demandiez ça à moi, parce que la plupart des humoristes vous diront que j’ai une des pires hygiènes de vie du lot. Mais par la force des choses, je conscientise de plus en plus. Je vieillis, je vois mes proches avoir des problèmes de santé… ça nous rappelle qu’on n’est pas éternels, loin de là, et qu’il vaut mieux faire attention en amont. 

Quel genre de patient êtes-vous?

Je trouve qu’il y a quelque chose de libérateur et de rassurant dans le fait de faire confiance aux médecins. Beaucoup de gens sont pudiques et n’osent pas se confier à eux. Moi, je n’ai aucun problème à me mettre à poil devant un médecin. Il ou elle en a vu d’autres! Sauf une fois aux urgences, où la toubib était la petite sœur d’une ancienne camarade de classe… j’ai eu du mal à complètement respecter la hiérarchie. 

Faites-vous du sport?

Je n’aime pas vraiment faire du sport. En revanche, j’aime beaucoup jouer à des jeux.
Et certains jeux impliquent de faire du sport (je vous ai dit que j’aimais le foot?). J’ai eu UNE période fitness assidue, ça a duré deux mois et puis… pandémie mondiale.

J’ai pris ça comme un signe de l’univers qui me disait: «Arrête tes conneries.» 

La scène demande une certaine énergie, à quoi carburez-vous?

Après une scène d’1h15, 1h30, parfois plus… on ressent vraiment une fatigue à la fois physique et psychologique, c’est vrai. Le truc qui me détend le plus, c’est de rire. Avant comme après. Rire avec ses potes ne serait-ce qu’au téléphone avant de monter sur scène, je trouve ça très bien pour se mettre dans de bonnes dispositions. Autrement, la caféine et les jeux vidéo, comme tous les grands de ce monde. 

On dit souvent que le rire a des vertus thérapeutiques… est-ce le cas pour vous?

Indéniablement. Quand je réfléchis à ce qui me rend le plus heureux, je mets souvent jouer au foot dans le top 3 (alors que je suis tout ce qu’il y a de plus médiocre), mais je pense qu’en première position, il y a rire et faire rire. Sans le rire, je ne sais même pas si la vie vaudrait la peine d’être vécue. Il y a une très belle phrase de Romain Gary qui dit – je ne l’ai pas lu mais je cite quelqu’un qui l’a cité!: «L’humour, c’est la déclaration de la supériorité de l’Homme sur son destin.» Je la trouve extrêmement juste et belle. 

Faites-vous attention à votre santé mentale?

Depuis quelques années oui, je pense que c’est important. Personne ne va te dire «bravo» si tu t’occupes de ta santé mentale et personne ne va t’engueuler si tu ne t’en occupes pas. Tu le fais pour toi. Je ne peux que recommander le fait d’aller voir des psys. Même si vous allez bien! Récemment, on m’a d’ailleurs diagnostiqué un trouble du déficit de l’attention et de l’hyperactivité (TDAH). 

Ce diagnostic a-t-il changé votre vision des choses?

Ça m’a aidé à mieux me comprendre, m’adapter et mieux percevoir certains comportements que je pourrais avoir. C’est très probable que mon amour de la scène soit lié à cette particularité. Les personnes qui ont des troubles de l’attention ont un déficit de dopamine et sont attirées par des activités qui pourraient combler ce manque. Et je compte bien m’en servir pour justifier les jeux vidéo. 

Quels sont vos projets à venir?

Je prépare un nouveau spectacle, prévu pour début 2024. J’écris plein de petites choses sans savoir si elles existeront un jour, mais des projets se trament prochainement sur mes réseaux sociaux[1] ainsi que le retour de mon podcast «Irremplaçable», où j’invite des personnalités qui ne viennent pas.

_______

Paru dans le hors-série «Votre santé», La Côte/Le Nouvelliste, Novembre 2023.

[1] https://www.instagram.com/charlesnouveau/

Articles sur le meme sujet
PS51_blaise_hofmann

«Je souffre d’un grand sentiment d’urgence»

Après avoir parcouru le globe, Blaise Hofmann a un jour décidé de retourner vivre à la campagne, près de son village d’enfance, Villars-sous-Yens. Là, entre culture de la vigne et écriture, il s’est replongé dans son histoire familiale paysanne. Dans son dernier roman, Faire Paysan (Éd. Zoé), il s’interroge sur la pérennité de ce métier essentiel, arrivé à un tournant de son existence. Rencontre avec un amoureux de la terre et des horizons lointains.
VS23_Kenny Privet_@Gilcoproduction

«Je me lève tous les jours pour faire ce que j’aime»

Kenny Privet commence le fitness à 17 ans pour des raisons de santé. Cela devient rapidement une passion. Il obtient le statut de bodybuilder professionnel à l’âge de 28 ans. Depuis, il vit de sa passion, entre son métier de coach, les entraînements et les compétitions autour du globe. Rencontre avec un grand passionné à la discipline de fer.
VS23_Robin Fournier_©Patrick Guller_@gullerpat

«Le mot d’ordre, c’est la résilience»

Depuis qu’il s’est lancé le défi de réaliser la Grande traversée des Alpes (le GR5) en seulement quelques jours, rien ne l’arrête! À 28 ans, Robin Fournier a déjà un palmarès bien fourni. Du Québec à la Tanzanie, en passant par la Jordanie, ce jeune valaisan foule les sentiers d’ultra-trail les plus mythiques et se hisse en tête des classements. Rencontre.
Videos sur le meme sujet

Quʹest-ce que le coma artificiel?

Quelle est la procédure pour placer quelquʹun dans un coma artificiel?

Des livres écrits par des médecins pour expliquer les maladies aux enfants

Il nʹest pas toujours facile de trouver les bons mots pour parler de la maladie et de tout ce qui lʹentoure aux enfants.

Comment la chaleur tue de plus en plus

Selon une étude parue dans la revue Nature Communications (24.08.2023), le réchauffement climatique causerait la mort de plus en plus de personnes dans le monde, mais aussi en Suisse.