Ce botox qui nous veut du bien

Dernière mise à jour 21/10/15 | Vidéo
La toxine botulique est devenue célèbre dans son usage esthétique.

Les injections se sont banalisées et ceux qui en font usage n'ont plus de complexes ou de honte à en parler ouvertement. Entre de bonnes mains, des produits comme le Botox sont assez sûrs. A tel point qu'ils sont de plus en plus souvent utilisés en médecine où ils rendent de grands services aux patients. Enquête et témoignages sur une substance à la réputation de moins en moins sulfureuse.

Un reportage 36.9° - RTS Un

A LIRE AUSSI

Recherche anticancer

Du fil d’araignée pour lutter contre le cancer

S’inspirer de la soie d’araignée pour cibler des traitements contre le cancer, c’est l’idée suivie par des chercheurs des Universités de Genève et de Fribourg...
Lire la suite
Technologie

L'IA gagne contre l'humain à la traque aux grains de beauté suspects

Un réseau neuronal convolutif a été entraîné par une équipe germano-franco-américaine.
Lire la suite
Recherche anticancer

La théranostique à l'assaut du cancer

Stéphane Délétroz vous propose de découvrir une nouvelle manière de lutter contre le cancer.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PULS_pharmacogenomique

La pharmacogénomique au secours des douleurs chroniques

En partie à cause de différences génétiques qui influencent la réponse individuelle à une substance, chaque patient répond différemment à l’administration d’un médicament.
Le regard

L’orientation sexuelle? Elle est dans la prunelle!

Découverte américaine: la mesure de la dilatation de votre pupille – dans certaines circonstances bien particulière – permet de savoir où vous vous situez dans le vaste éventail de la sexualité humaine.
Videos sur le meme sujet

Transplantation de mémoire réussie… entre deux escargots

Des chercheurs américains ont réussi à transplanter de la mémoire d’un individu à un autre.

Une nouvelle piste dans la recherche sur les douleurs neuropathiques

Comment venir à bout des douleurs neuropathiques?

Nouvel espoir pour les paraplégiques

Des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont étudié des rats paraplégiques à qui on a donné une thérapie pour retrouver l'usage de leurs pattes.