Ce botox qui nous veut du bien

Dernière mise à jour 21/10/15 | Vidéo
La toxine botulique est devenue célèbre dans son usage esthétique.

Les injections se sont banalisées et ceux qui en font usage n'ont plus de complexes ou de honte à en parler ouvertement. Entre de bonnes mains, des produits comme le Botox sont assez sûrs. A tel point qu'ils sont de plus en plus souvent utilisés en médecine où ils rendent de grands services aux patients. Enquête et témoignages sur une substance à la réputation de moins en moins sulfureuse.

Un reportage 36.9° - RTS Un

A LIRE AUSSI

Recherche et nouveaux traitements
Handicap

Nouvel espoir pour les paraplégiques

Des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont étudié des rats paraplégiques à qui on a donné une thérapie pour retrouver l'usage...
Lire la suite
Traitement anticancer

Couper les vivres aux tumeurs

Comment priver de manière ciblée les cellules cancéreuses de leur nourriture et de leur oxygène?
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Le regard

L’orientation sexuelle? Elle est dans la prunelle!

Découverte américaine: la mesure de la dilatation de votre pupille – dans certaines circonstances bien particulière – permet de savoir où vous vous situez dans le vaste éventail de la sexualité humaine.
Une prise de sang pour dire le temps qu’il vous reste à vivre

Une prise de sang pour dire le temps qu’il vous reste à vivre

Jadis on lisait les lignes de la main. Demain on mirera une goutte de sang. Avec sans doute une plus grande précision.
Les gènes de la goutte

Les gènes de la goutte dans les mailles du filet

Un consortium de plus de 150 équipes, parmi lesquelles des chercheurs lausannois, ont mis en commun les données de 140000 patients pour identifier 18 nouveaux «variants génétiques» impliqués dans l’augmentation du taux d’acide urique dans le sang, elle-même responsable de la goutte.
Videos sur le meme sujet

Une nouvelle piste dans la recherche sur les douleurs neuropathiques

Comment venir à bout des douleurs neuropathiques?

Nouvel espoir pour les paraplégiques

Des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont étudié des rats paraplégiques à qui on a donné une thérapie pour retrouver l'usage de leurs pattes.

La psychologie humaine vient d’être modélisée

Les humains agissent en fonction de mille paramètres qui font appel à la fois à leurs envies, leurs souvenirs, l’instant présent, leur environnement, leurs obligations, leurs croyances ou leur besoin de sécurité.