Trois actualités sur le cancer

Dernière mise à jour 18/11/14 | Article
Trois actualités sur le cancer
Même si le cancer conserve un taux de mortalité élevé, des progrès sont réalisés dans les thérapies, augmentant ainsi les chances de guérison et la durée de vie des malades incurables. Le Dr Stefan Zimmermann, spécialiste en hémato-oncologie à l’Hôpital cantonal de Fribourg, nous parle des dernières avancées dans les soins.

L’immunothérapie

L’immunothérapie contre le cancer n’est pas un traitement nouveau, mais les médicaments actuels sont de plus en plus ciblés et de plus en plus puissants. L’immunothérapie consiste notamment en l’injection, par voie intraveineuse, d’anticorps bloquant les protéines qui participent à la suppression de l’immunité. En d’autres termes, il s’agit de stimuler le système immunitaire afin qu’il reconnaisse les cellules tumorales et les détruise. Les résultats de ce type de thérapie peuvent être, selon le Dr Stefan Zimmermann, spectaculaires et durables, en particulier pour certains types de cancer (poumon, reins, vessie, mélanome). Et ce, au point de modifier l’évolution naturelle de la maladie. Les effets secondaires sont souvent moindres et la qualité de vie meilleure qu’avec la chimiothérapie – réputée très toxique et souvent d’efficacité décevante.

Une prise de sang pour dépister le cancer du côlon

Le cancer du côlon est le troisième cancer le plus fréquent en Suisse. Aujourd’hui, la recherche de sang occulte dans les selles et la colonoscopie permettent de détecter la présence de polypes ou de cellules cancéreuses. Des examens (du moins pour l’endoscopie) qui sont relativement lourds, désagréables et coûteux. Dans un futur proche, il se pourrait qu’une simple prise de sang suffise à mettre en évidence polypes et tumeurs. L’Université de Fribourg, en association avec d’autres centres académiques et une start-up, est en train de mettre au point cette technique très prometteuse. Des études contrôlées à plus large échelle manquent encore pour que ce type de test puisse être généralisé. Mais sa validation, en bonne voie selon le Dr Zimmermann, risque de changer la donne du dépistage, qui n’est d’ailleurs pas encore systématique en Suisse.

Des inhibiteurs contre les mutations génétiques

Si la chimiothérapie est un traitement peu spécifique, d’importants progrès dans les traitements ciblés ont heureusement  été réalisés. La prolifération des cellules tumorales, générée par des mutations génétiques, peut être bloquée par des médicaments appelés inhibiteurs. Cette classe de comprimés s’attaque au talon d’Achille de la maladie. Plusieurs générations d’inhibiteurs peuvent ainsi se succéder, reculant toujours plus loin le recours à la chimiothérapie et permettant de soigner, souvent sans ce dernier traitement, des patients devenus résistants aux médicaments de première ligne, tout en allongeant leur qualité et leur durée de vie. Certains sous-groupes du cancer du poumon répondent particulièrement bien à ces inhibiteurs, mais c’est le cas également pour d’autres cancers, dont les mécanismes génétiques sont similaires (le mélanome, la leucémie myéloïde chronique, etc.).

A LIRE AUSSI

Recherche et nouveaux traitements
Avancée dans la compréhension des douleurs neuropathiques

Avancée dans la compréhension des douleurs neuropathiques

Les antalgiques classiques s’avèrent souvent impuissants face à une catégorie de douleurs chroniques,...
Lire la suite
Technologie
Intelligence artificielle: la médecine en mutation

Intelligence artificielle: la médecine en mutation

Transports, secteurs militaire, bancaire, médical, logistique, robotique…: l’intelligence artificielle...
Lire la suite
Santé des people
Interview d'Agnes Wuthrich: «Il y a une part de fatalisme en moi et de confiance en la vie»

Interview d'Agnes Wuthrich: «Il y a une part de fatalisme en moi et de confiance en la vie»

Présentatrice du téléjournal depuis huit ans, Agnès Wuthrich est devenue une figure familière des téléspectateurs...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Les bactériophages, des virus qui remplacent les antibiotiques

Avec l’émergence de «superbactéries» résistant à tous les traitements, une approche thérapeutique revient au goût du jour. En Suisse, l’Université de Lausanne et le CHUV y travaillent.

La santé des femmes fragilisée par leur sous-représentation en recherche clinique

Les études cliniques ont souvent mis les femmes de côté, bien qu’elles représentent la moitié de la population mondiale. Cette exclusion mène à une prise en charge médicale de moindre qualité.
Videos sur le meme sujet

Le futur de la médecine

Demain, un tiers de la population aura plus de 65 ans. 40% de la population aura une maladie chronique. Les hôpitaux seront saturés, les médecins trop peu nombreux et les coûts de la santé continueront de prendre l’ascenseur. Dès lors, quelles sont les mesures adoptées par le monde médical pour répondre à ces problématiques?
Maladies sur le meme sujet
Pancreas

Cancer du pancréas

Chaque année en Suisse, 1100 personnes développent un cancer du pancréas (carcinome pancréatique), ce qui correspond à environ 3% de toutes les maladies cancéreuses.

Un côlon

Cancer du côlon (carcinome rectal)

Chaque année en Suisse, près de 4000 personnes développent un cancer du côlon, ce qui correspond à 11% de toutes les maladies cancéreuses.

Mélanome

Le mélanome est un cancer de la peau. Il se développe à partir de grains de beauté qui changent d'aspect (forme, couleur, taille, épaisseur, etc.) ou en l’absence de lésion pré-existante.

Symptômes sur le meme sujet

Ganglion

J'ai une grosseur/un ganglion qui m'inquiète
grain de beauté

Grain de beauté

J’ai un grain de beauté / une tache qui m’inquiète