Diverticulite

Dernière mise à jour 24/08/11 | Maladie

La diverticulite est l'inflammation de diverticules (petites poches de taille variable) situés le plus souvent au niveau du colon.

Brève description

Les diverticules sont des petites poches de 0,5 à 1 cm de diamètre, situées le long du côlon, qui peuvent se développer dès l'âge de 30-40 ans. Environ une personne de plus de 60 ans sur deux a des diverticules. Le plus souvent, leur présence ne provoque pas de symptômes. Leur survenue est favorisée par l'augmentation de la pression dans le côlon, par exemple en cas de constipation chronique.

On appelle diverticulose la présence de plusieurs diverticules asymptomatiques.

Les diverticules peuvent parfois devenir le lieu d'une inflammation ou d’une infection, le plus souvent localisée dans le côlon sigmoïde (dernière partie du côlon, située en bas à gauche de l'abdomen). On parle alors de diverticulite ou de sigmoïdite.

Cette infection peut rester localisée ou, plus rarement, se compliquer d'une péritonite en cas de perforation (voir complications).

Symptômes

Les symptômes de la diverticulite sont des douleurs au bas de l’abdomen, le plus souvent à gauche, qui peuvent s’installer rapidement ou parfois plus progressivement, sur quelques jours. Ces douleurs sont souvent associées à de la fièvre et peuvent s’accompagner d’une diminution de l’appétit et de nausées.

Causes

La formation des diverticules est due à une fragilité de la paroi du côlon, ce qui explique que leur fréquence augmente avec l’âge (ils sont en effet exceptionnels avant l’âge de 30-40 ans). La diverticulite survient lorsque ces diverticules s’enflamment ou s’infectent. Seules 20% des personnes qui ont une diverticulose feront un épisode de diverticulite dans leur vie.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque de la diverticulose sont :

  • un âge supérieur à 40 ans
  • une constipation chronique
  • une alimentation pauvre en fibres
  • la sédentarité (travail de bureau et activité physique peu importante).

Traitement

En l’absence de complications, le traitement de la diverticulite est essentiellement médical. Il comprend des médicaments antidouleurs, des antibiotiques, qu’il est parfois nécessaire d’administrer en perfusion, et un régime alimentaire particulier.
Au début, la personne doit jeuner afin de laisser l’intestin au repos, puis un régime pauvre en fibres est progressivement introduit. Lorsque l’infection est guérie, c’est au contraire une alimentation riche en fibres qui est alors préconisée (voir prévention).

En cas de complications, le traitement antibiotique peut être insuffisant. En présence d’un abcès, il sera parfois nécessaire de poser un drain (ce geste se fait habituellement sous anesthésie locale) et, en cas de péritonite, le traitement sera chirurgical.

Si la personne a déjà présenté plusieurs épisodes de diverticulite, une opération visant à enlever la partie du côlon la plus sévèrement atteinte par la diverticulose peut être envisagée (ablation du sigmoïde).

Evolution et complications possibles

La majorité des épisodes de diverticulite vont guérir sous traitement antibiotique, mais la diverticulose sous-jacente sera toujours présente. Par conséquent, la survenue d’un nouvel épisode de diverticulite reste donc possible, d’où l’importance des mesures de prévention.

Plus rarement, dans 15% des cas, et surtout si l’on attend plusieurs jours avant de consulter, la diverticulite peut se compliquer par un abcès ou une péritonite. Cette dernière survient quand un diverticule enflammé ou infecté se perfore et que l’infection se répand dans l’abdomen. Cela nécessite un traitement chirurgical.

Les diverticules, en dehors de toute inflammation, peuvent parfois aussi saigner dans le côlon, on retrouve alors du sang dans les selles.

Prévention

Après un épisode de diverticulite, on recommande une alimentation riche en fibres, une hydratation suffisante (minimum 2 litres par jour) et la pratique d’une activité physique régulière (si possible 30 minutes par jour).

En cas de récidive et après deux ou trois épisodes de diverticulite, l’avis d’un chirurgien digestif est en général nécessaire pour discuter l’indication à une opération.

Quand contacter le médecin ?

Informations utiles au médecin

Pour préciser le diagnostic de diverticulite, le médecin s’intéressera en particulier :

  • aux facteurs de risque : diverticulose connue, épisode antérieur de diverticulite, constipation chronique
  • aux caractéristiques des douleurs : durée, localisation (en bas à gauche) et intensité
  • aux autres symptômes présents : fièvre, perte d’appétit, nausées et/ou vomissements

Examens

En fonction des informations fournies et des résultats de l’examen physique (en particulier la palpation de l’abdomen) le médecin pourra décider d’effectuer un ou plusieurs des examens complémentaires suivants :

  • analyse de sang : globules blancs et marqueurs de l’inflammation (CRP)
  • scanner de l’abdomen : cet examen permet de mettre en évidence les diverticules du côlon et de confirmer le diagnostic de diverticulite (en montrant l’inflammation). Il permet aussi de rechercher des éventuelles complications (perforation, abcès).

Après guérison de l’épisode aigu, on conseille généralement de pratiquer une colonoscopie de contrôle. Cet examen est fait par le gastroentérologue (habituellement sous sédation) et permet de visualiser l’ensemble du côlon à l’aide d’un tube introduit dans le gros intestin, sur lequel est fixée une caméra (colonoscope).

A LIRE AUSSI

urinoirs

Urétrite (homme)

L'urétrite est une inflammation de l'urètre avec un écoulement anormal par le pénis. C'est la manifestation la plus fréquente d’une infection sexuellement...
Lire la suite
La balanite

Balanite

La balanite est une inflammation de l’extrémité de la verge, et plus précisément du gland.
Lire la suite
Caillot dans un vaisseau sanguin

Thrombose veineuse

La thrombose est la conséquence d'un caillot de sang qui bloque la circulation sanguine dans une veine. Elle se manifeste par des douleurs du membre atteint,...
Lire la suite

Qu'est-ce que c'est ?

Des médecins ont rédigé pour vous des réponses aux questions que vous vous posez à propos des maladies les plus fréquentes.

Attention: ces informations ne remplacent pas une consultation chez le médecin.

Numéros d'urgence

Ambulance

144

 

Centre anti-poison

145

 

Service de secours-Ambulance

112

Service de secours-Ambulance
(SAMU)

15

Service de secours-Ambulance

911