Rencontre avec Valérie d’Acremont, une spécialiste de la médecine tropicale

Dernière mise à jour 17/11/17 | Audio
Loading the player ...
Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

Aujourd'hui, Huma Khamis a invité Valérie d’Acremont, professeure associée à la Faculté de médecine du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et à l’Université de Lausanne (Unil).
Une heure pour faire connaissance avec cette spécialiste en médecine tropicale, en infectiologie et en algorithmes électroniques.

Valérie d'Acremont (Unil)

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Bouger pour sa santé

Sédentarité: la chaise qui tue

La sédentarité, c’est dangereux. Or notre société nous pousse à bouger de moins en moins. D’après les spécialistes, les autorités et le grand public ne...
Lire la suite
Bouger pour sa santé

Je marche pour aller au travail, est-ce aussi efficace que le sport?

Facile d’accès, la marche est un exercice simple qui est largement encouragé par les médecins. Mais est-elle suffisante pour remplacer une activité physique...
Lire la suite
Dopage

Le dopage: dangereux et amoral

En compétition, mieux vaut être premier que dernier. Pourtant, tous les moyens pour y arriver ne sont pas bons, et certains, tel que le dopage, sont parfois...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Supp_La Côte_Dossier_sport_covid

Sport versus Covid: démêler le vrai du faux

Pour certains, l’épidémie de Covid a été – ou est toujours – l’occasion de glisser plus de sport au quotidien. Pour d’autres, frappés par la maladie ou anéantis par le phénomène, elle a marqué un arrêt brutal. Comment reprendre quand inquiétudes et interrogations se bousculent ? Le point avec le Pr Vincent Gremeaux, responsable du Centre de médecine du sport du CHUV.
Le virus NCoV est mortel mais peu contagieux

Le virus NCoV est mortel mais peu contagieux

Ce nouveau coronavirus a fait ses premiers malades en France. Découvert il y a un an, il a fait une vingtaine de morts dans le monde. Mais il est pour l’heure bien plus lent à se propager que celui qui avait tué 800 personnes en 2003.
PULS_junior_mal_transports

Malade dans les transports, mais pourquoi?

Il y a plus de deux mille ans, Hippocrate – le père de la médecine – décrivait déjà le mal des transports. A l'époque, les gens ne se déplaçaient bien sûr ni en voiture, ni en avion, ni en train, mais en bateau. Et parfois, cela les rendait malades. Voici pourquoi.
Videos sur le meme sujet

Les maladies tropicales en recrudescence depuis Pâques

Durant le printemps 2021, le paludisme est d'autres maladies tropicales chez les personnes qui reviennent de voyage sont en augmentation.

Les zoonoses, ces maladies que nous partageons avec les animaux

Les animaux sont présents partout autour de nous: nous partageons le même environnement, la même planète, mais également des maladies infectieuses et parasitaires.

Mary, patiente asymptomatique qui a propagé la typhoïde malgré elle

Être malade, infectieux·ses mais ne montrer aucun symptôme : cʹest un problème auquel nous sommes confronté·e·s aujourdʹhui, mais il nʹest pas récent.
Maladies sur le meme sujet
moustique qui transmet le paludisme

Paludisme

Appelé aussi malaria, le paludisme est une infection causée par un parasite microscopique (Plasmodium) transmis par la piqûre de la femelle d'une race de moustique.