Mon ado fait de la gonflette, c’est ok ?

Dernière mise à jour 15/12/21 | Vidéo
Les adolescents sont de plus en plus nombreux à vouloir se sculpter un corps d’Apollon.

Abreuvés de modèles qui s’exposent sur la toile, en devenir ou déjà transformés, ils s’en inspirent en suivant leurs conseils à la lettre, au risque de se blesser ou de se laisser tenter par l’usage de certaines substances garantissant plus rapidement des résultats.

Une émission 36.9 - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Bouger pour sa santé

Sédentarité: la chaise qui tue

La sédentarité, c’est dangereux. Or notre société nous pousse à bouger de moins en moins. D’après les spécialistes, les autorités et le grand public ne...
Lire la suite
Bouger pour sa santé

Je marche pour aller au travail, est-ce aussi efficace que le sport?

Facile d’accès, la marche est un exercice simple qui est largement encouragé par les médecins. Mais est-elle suffisante pour remplacer une activité physique...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
VS_enfance_tout_mouvement

Une enfance tout en mouvement

Valoriser l’activité physique chez l’enfant, c’est lui inculquer de bonnes habitudes, mais aussi construire son capital santé pour le reste de sa vie. Éclairage.
salles_classe_enfants_bougent

Salles de classe: nos enfants bougent-ils assez?

L’activité physique est essentielle pour le développement des enfants. Pourtant, les salles de classes suisses romandes laissent encore peu de place au mouvement.
Enfants s'amusant ensembles

Nos enfants sont-ils surmenés?

Violon à deux heures, tennis à quatre. A l'image de leurs parents, de plus en plus d'enfants ont des agendas surchargés. Au point de ne plus avoir le temps de voir les copains.
Videos sur le meme sujet

La santé des ados: le sport d'élite

Cette semaine, Bastien Confino vous propose une série de reportages sur la santé des adolescentes et des adolescents.

Faire du sport pour améliorer ses notes

Les élèves qui ont un cœur et des poumons en pleine forme ont plus de chances dʹavoir de meilleures notes.

Lʹinactivité physique menace déjà les préadolescents

Dès l'âge de neuf ans, la motivation à faire des activités physiques diminue ainsi que le plaisir lié à lʹexercice physique.