Risque de noyade: prenez vos précautions!

Dernière mise à jour 13/07/22 | Article
MV_noyade_precautions
Quoi de plus agréable que de se baigner quand il fait chaud? Avec les canicules annoncées pour 2022, la tentation sera sûrement très forte cet été. Mais attention au risque de noyade!

Quelques conseils

  • Ne pas s’aventurer seul dans des eaux inconnues.
  • Ne pas nager longtemps tout seul loin du rivage – même les meilleurs nageurs ne sont pas à l’abri d’une défaillance.
  • Ne pas aller se baigner après avoir consommé de l’alcool, de la drogue ou des médicaments susceptibles d’altérer les capacités de concentration.
  • Se baigner en groupe et se surveiller les uns les autres.
  • Avec les petits enfants : baignez-vous avec eux, désignez un seul adulte responsable de leur surveillance et ne vous absentez pas, même un court instant - il ne faut pas les quitter des yeux!
  • En cas d'urgence, appelez le 144 et demandez de l'aide autour de vous.

De quoi parlons-nous

Chaque année, une cinquantaine de personnes meurent par noyade en Suisse. Il s’agit de la deuxième cause de décès accidentel chez les enfants. Il est donc important de répéter les règles de base de la prévention. Sur les plages comme dans les piscines, les principaux risques sont connus et peuvent être évités. 

Les enjeux

Se baigner dans un lac, une rivière, un plan d’eau ou une piscine n’est jamais totalement anodin. Surtout avec les enfants! Les tout-petits sont particulièrement exposés au risque de noyade. Avant l’âge de trois ans environ, ils n’ont pas la force de garder la tête hors de l’eau. Comme leur centre de gravité est plus haut que celui des adultes, ils ont tendance à «piquer du nez». De plus, ils n’ont pas le sens de l’orientation lorsqu’ils sont sous l’eau, ils peuvent ainsi se noyer en silence. Même si l’eau n’est pas profonde. 

Chez les enfants, les noyades sont généralement liées à un manque de surveillance, tandis que chez les adultes, c’est souvent un malaise qui est à l’origine de l’accident. 

Que faire

Pour commencer, il est important de se doucher avant de se baigner ou au moins d’entrer lentement dans l’eau pour habituer le corps au changement de température. Vous pouvez vous mouiller alternativement les bras, le visage et le haut du corps avec de l'eau avant de vous immerger complètement. Sauter dans l’eau fraîche cause un grand stress à l’organisme. Des crampes musculaires sont susceptibles d’apparaître. En mettant les choses au pire, un choc thermique peut survenir, avec un risque d’évanouissement, voire de défaillance cardiaque. Pour cette raison – et même si la tentation est parfois grande – il ne faut jamais plonger dans l’eau après un bain de soleil prolongé. 

On entend souvent dire qu’il convient d’attendre quelques heures après avoir mangé pour se baigner, mais ce n’est pas une règle absolue. En fait, il faut éviter de se baigner à jeun ou au contraire avec l’estomac plein. Si vous faites une hypoglycémie dans l'eau, vous pouvez être victime d’un malaise et, si vous êtes en plein processus de digestion, il y a un risque de nausées, de vertiges, voire d’évanouissement. 

Les petits enfants doivent être accompagnés par un adulte qui gardera un œil sur eux en permanence. Cette personne ne doit pas se laisser distraire. «On ne le répétera jamais assez: pas de conversations ni de messages par téléphone portable quand on surveille des enfants qui se baignent!», rappelle Simon Regard, médecin chef de secteur au Service du médecin cantonal du canton de Genève. 

Avec les enfants plus grands, il est recommandé de fixer des règles claires: par exemple, ne pas aller aux toilettes sans prévenir ou se retrouver à tel endroit à telle heure, ne pas nager plus loin que les bouées de sécurité, etc. Lors de baignades en groupe, il faut s’assurer que tous les adultes présents sachent qui d’entre eux est responsable de la surveillance des enfants et jusqu’à quand. Par ailleurs, il est bon de savoir que dans les piscines publiques, le gardien n’est pas chargé de surveiller les plus jeunes, c’est la responsabilité des adultes qui les accompagnent! 

Les matelas pneumatiques et autres aides à la flottaison ne dispensent d’ailleurs pas les parents de surveiller étroitement leur progéniture dans l’eau. Tous ces accessoires gonflables offrent une sécurité trompeuse, car ils peuvent glisser ou se dégonfler. En cas de forts courants, l’enfant risque d’être emporté loin de la rive. Les brassards sont très populaires, mais la Société suisse de sauvetage (SSS) conseille aux parents qui sont intéressés par ce genre de matériel de choisir plutôt un gilet de sauvetage, qui se fixe mieux (grâce à une sangle d’entrejambe) et offre une flottabilité constante; il assure même la sécurité en cas de perte de conscience. Sa taille doit évidemment être adaptée au poids de l’enfant. 

Dans les piscines privées, la meilleure protection contre les noyades reste la clôture. Il convient évidemment de bien fermer les portes et les fenêtres qui donnent accès au jardin lorsqu’un petit enfant se trouve dans la maison. 

Enfin, il ne faut pas hésiter à profiter de chaque occasion pour familiariser les enfants avec l’eau. Ils aiment naturellement les jeux aquatiques et apprendre à nager dès le plus jeune âge est sans doute la meilleure prévention contre les risques de noyade. Et pour ce qui est des adultes, il n’est jamais trop tard pour apprendre!

A LIRE AUSSI

Altitude
bienfaits_l’altitude

Les bienfaits de l’altitude

Vivre ou séjourner à moyenne altitude est bénéfique, surtout si on y fait de l’exercice. Tout particulièrement...
Lire la suite
Voyages
maladie_accident_vacances

Maladie, accident et vacances: les droits et obligations du salarié

Les vacances sont en principe synonymes de plaisir. Toutefois, nul n’est à l’abri d’une maladie ou d’un...
Lire la suite
Bouger pour sa santé
boissons_isotoniques_utiles

Les boissons isotoniques sont-elles utiles?

Objet de nombreuses campagnes publicitaires, les boissons isotoniques promettent performances et résistance...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
baignades_plongee_prudents

Baignades et plongée: restez prudents!

En voyage, on ne résiste souvent pas à la tentation de faire un plongeon dans une eau limpide. Dans certains cas, cette activité peut pourtant présenter des risques pour votre santé. Quelques précautions sont donc à observer pour profiter au mieux de la baignade.
sous_soleil_dangers

Sous le soleil, des dangers nous guettent

Journées caniculaires, nuits tropicales, baignades dans l’eau fraîche, savoureuses grillades à l’ombre des grands arbres… bonjour l’été!
noyade_seche

La noyade sèche existe-t-elle?

Depuis le début du mois de mai, la Centrale Téléphonique des Médecins de Garde (CTMG) a reçu plus de cinquante appels de parents inquiets pour la sécurité de leurs enfants en cette période estivale. La raison ? Le phénomène de « noyade sèche » qui fait le buzz sur internet. Selon les informations que l’on trouve sur le web, cette forme de noyade surviendrait jusqu’à 72h (voire plus) après pénétration d’eau dans les poumons, et le simple fait de « boire la tasse » suffirait à la déclencher. Face à la psychose, une mise au point s’impose.
Videos sur le meme sujet

La noyade, typologie et premiers secours

En 2016, durant la saison estivale, une cinquantaine de personnes se sont noyées dans les eaux suisses.

Loisirs aquatiques: la sécurité par l'apprentissage

Chaque année en Suisse environ cinquante personnes perdent la vie par noyade. C'est beaucoup et surtout bon nombre d'entre de ces accidents pourrait être évités. Cette vidéo aborde le sujet avec Jean-Claude Praz, instructeur auprès de la Société Suisse de Sauvetage.