Se remettre au sport… mais consulter d’abord?

Dernière mise à jour 25/01/21 | Article
Supp_La Côte_Dossier_remettre_sport_consulter
Pour se rassurer, évaluer le risque cardiovasculaire, adapter au mieux l’activité à son organisme tel qu’il est devenu, une consultation médicale peut se justifier. Mais pour qui et pourquoi? Éclairage du Pr Vincent Gremeaux, responsable du Centre de médecine du sport du CHUV.

La visite chez le médecin généraliste

Le but: Faire le point sur son état de santé (éventuelles pathologies ou facteurs de risque cardiovasculaire tels que tabagisme, surcharge pondérale, diabète, antécédents familiaux de maladies cardiaques) et vérifier sa compatibilité avec l’activité physique envisagée.

Pour qui: Toute personne âgée de plus de 35 ans désireuse de reprendre une activité sportive après un arrêt de plusieurs années ou après avoir été concernée par une pathologie sévère. À noter: une consultation médicale s’impose également en cas de symptômes inhabituels apparaissant à l’effort (douleur dans la poitrine ou sur un côté de l’abdomen, sensation d’oppression ou d’essoufflement anormal).

La visite chez le médecin du sport

Le but: Trouver la motivation ou définir les objectifs réalistes selon son état de santé, son profil et ses objectifs.

Pour qui: Toute personne désireuse de reprendre le sport ou de réajuster son entraînement au vu par exemple de nouveaux objectifs. À noter: en cas d’antécédents médicaux, une visite préalable chez le médecin généraliste est préférable. Elle permettra de fournir au médecin du sport les informations utiles pour appréhender au mieux l'histoire médicale du patient.

Le test d’effort

Le but: Réalisé par un cardiologue, l’examen vise à repérer tout signe de souffrance cardiaque durant l’effort.

Pour qui: Personne présentant des facteurs de risque cardiovasculaires importants ou envisageant une activité physique après une pathologie ayant pu occasionner des lésions cardiaques.

Test de performance

Le but: Pratiqué le plus souvent par un médecin du sport ou un physiologiste de l’exercice, il permet d’évaluer les capacités maximales et les intensités idéales des différents exercices (endurance, exercices fractionnés à haute intensité, etc.).

Pour qui: Toute personne désireuse d’accroître ses performances sportives.

________

Paru dans le hors-série « Votre santé », La Côte, Novembre 2020.

A LIRE AUSSI

Voyages
maladie_accident_vacances

Maladie, accident et vacances: les droits et obligations du salarié

Les vacances sont en principe synonymes de plaisir. Toutefois, nul n’est à l’abri d’une maladie ou d’un...
Lire la suite
Bouger pour sa santé
Combien de calories pour une relation sexuelle?

Combien de calories pour une relation sexuelle?

Des chercheurs québécois ont voulu pouvoir répondre à cette question. Ils comparent l’activité sexuelle...
Lire la suite
Bouger pour sa santé
boissons_isotoniques_utiles

Les boissons isotoniques sont-elles utiles?

Objet de nombreuses campagnes publicitaires, les boissons isotoniques promettent performances et résistance...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PS42_sport_connecté

Le sport connecté en questions

Mesurer ses pas, sa fréquence cardiaque ou encore le nombre de calories brûlées pendant une séance de sport : la pratique est devenue quasi incontournable à l’heure des montres et autres appareils connectés. Mais est-elle si anodine?
PULS_mieux-vivre_danser

Danser, le meilleur des remèdes?

Reconnexion avec son corps, coordination des mouvements, apprentissage de la rythmique, sentiment de lâcher prise… Danser a de nombreux bienfaits, sur le corps comme sur le moral. La danse fait désormais partie intégrante de la prise en charge de certaines pathologies.
Videos sur le meme sujet

Je marche pour aller au travail, est-ce aussi efficace que le sport?

Facile d’accès, la marche est un exercice simple qui est largement encouragé par les médecins. Mais est-elle suffisante pour remplacer une activité physique plus soutenue?