Hôpital du Valais: bienvenue aux urgences

Dernière mise à jour 20/09/19 | Article
hopital_valais_urgences
Enclenchez le buzzer et découvrez le niveau de gravité de ce qui vous a conduit aux urgences. Puis rendez-vous à l’un des cinq ateliers prévus sur le stand (bilingue) de l’Hôpital du Valais.

Salon valaisan
de la santé 2019

> Mieux comprendre la prise en charge aux urgences

> Ateliers sur les accidents cérébrovasculaires, la grippe et les maladies infectieuses, la psychiatrie de liaison, les accidents de montagne, la pédiatrie

> Découvrez les futures extensions des hôpitaux de Sion et Brigue

> Imaginez votre hôpital idéal avec le dessinateur Pécub

(Stand Hôpital du Valais|Spital Wallis)

Entrée par les urgences

On le sait tous, l’arrivée aux urgences est généralement synonyme d’attente. Ce que l’on sait moins, c’est que le personnel médical travaille avec une échelle de tri graduée de 1 à 5 afin de définir la gravité d’un cas, «1» étant synonyme d’urgence absolue. L’objectif: prioriser les urgences vitales pour sauver un maximum de personnes. Ouvertes 7 jours sur 7 et 24h sur 24 sur les sites de Sion et Viège, les urgences de l’Hôpital du Valais ont reçu 69'400 personnes en 2018. Venez découvrir un parcours patient au salon!

Accidents cérébrovasculaires

Violent mal de tête accompagné de vertiges, paralysie du côté droit et difficulté à parler: il s’agit probablement d’un accident cérébrovasculaire. Dès lors, chaque minute compte. Direction l’atelier «Accidents cérébrovasculaires» où vous attendent un neurologue pour un rapide examen neurologique, des explications sur le scanner, un doppler et une perfusion fictive sur le bras (thrombolyse).

Accidents de montagne

Imaginez: partiellement enseveli-e suite à une avalanche, vous êtes transporté-e aux urgences en état d’hypothermie, avec des douleurs au cou et au bassin… L’atelier «Quand l’excursion en montagne se termine aux urgences» vous présentera le diagnostic dit «ABCDE» (Airway, Breathing, Circulation, Disability, Exposure) permettant d’évaluer l’état global d’une victime d’avalanche. Pour les volontaires, mise en situation avec brancard, minerve, ceinture de mobilisation du bassin et matelas chauffant.

Idées suicidaires

Mon conjoint a une perte d’intérêt pour tout, des troubles du sommeil et de l’appétit. Il a déjà évoqué des scénarios pour mettre fin à ses jours… Au programme de l’atelier «Psychiatrie de liaison»: glissez, le temps d’un jeu de rôle, dans la peau d’un psychologue face à une personne en proie à des idées suicidaires, qui sera jouée par un professionnel de santé.

Rendez-vous en pédiatrie

Mon enfant a un rhume, une toux persistante, de la fièvre et pleure sans cesse. Malheureusement, mon pédiatre est absent… A l’atelier «Pédiatrie», petits et grands découvriront un quiz sur la bronchiolite, un mur de réalité augmentée, mais également des recommandations pour bien se préparer avant le vélo et le ski.

Grippe et maladies infectieuses

Nez qui coule, toux, fatigue intense, fièvre et courbatures… mon médecin n’est pas là, je suis donc venu-e aux urgences. Au menu de l’atelier «Grippe et maladies infectieuses»: tout savoir sur ces maladies, le lavage des mains (du savon suffit!), le port du masque et la prise en charge en chambre d’isolement quand l’hospitalisation est nécessaire.

Espace infrastructures: du nouveau à Sion et à Brigue

Venez découvrir les maquettes des extensions des hôpitaux de Sion et de Brigue. Les collaborateurs-trices en charge de ces chantiers seront à disposition.

Espace collaborations: imaginez votre hôpital idéal

La multitude de collaborations qu’entretient l’Hôpital du Valais au quotidien lui est essentielle pour offrir des soins de qualité et sécurisés à ses patiente-s. Parmi ses partenaires, l’Association Savoir patient, qui proposera de réfléchir à l’hôpital idéal avec le dessinateur Pécub.

Ateliers d’autohypnose et conférences

L’Hôpital du Valais proposera des ateliers d’autohypnose ainsi qu'une quarantaine de conférences au salon. Programme complet sur Planetesante.ch/salon

_______

Paru dans Planète Santé magazine N° 35 – Spécial Salon valaisan de la santé – Octobre 2019

A LIRE AUSSI

Problèmes de peau
Dermatologie: cinq problèmes de peau

Dermatologie: cinq problèmes de peau

La peau est notre plus grand organe. Elle représente 10% de la totalité de notre corps, ce qui équivaut...
Lire la suite
Douleurs musculaires
Douleurs au tendon d’Achille: quel traitement?

Douleurs au tendon d’Achille: quel traitement?

Une blessure au tendon d’Achille est un problème bien connu des sportifs, particulièrement des adeptes...
Lire la suite
Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PULS_reportage_144

«Centrale d’urgence 144, j’écoute»

Les régulateurs de la Centrale d’appels sanitaires d’urgence 144 sont le premier maillon professionnel de la chaîne de secours aux personnes en détresse. Chaque jour, ils font face à plus d’une centaine d’opérations d’urgence. Reportage.
devenez_acteur_sante

Être expert de sa santé

Une palette d’animations est proposée au Salon valaisan de la santé sur le stand du Service de la santé publique du Valais pour encourager chacun à prendre sa santé en main.
sauver_vies_vous_jouer

Sauver des vies: à vous de jouer!

L’Organisation cantonale valaisanne des secours (OCVS) encourage la population à se former aux gestes qui sauvent en cas d’arrêt cardio-respiratoire.
Videos sur le meme sujet

La thoracostomie en montagne

Tristan Deslarzes, médecin, spécialiste FMH en médecine interne générale, urgentiste à Sion et à Air-Glaciers, évoque un geste d’urgence qui peut sauver une vie en situation extrême: la thoracostomie qui est indiquée chez les blessés en quasi-arrêt ou en arrêt cardiaque.

A bord d'un hélicoptère d'Air-Glaciers

Matthieu De Riedmatten, président du GRIMM, médecin, spécialiste FMH en anesthésiologie et en médecine intensive, dévoile les particularités de la médecine de montagne.

Les soignants de demain dans les starting-blocks

Ils ont 20 ans, ils veulent devenir ambulancier, infirmière ou sage-femme. Des professions souvent usantes, mais dont ils rêvent comme d’une vocation.