Mauvaise vision au volant: attention, danger!

Dernière mise à jour 05/04/22 | Article
BV_prevention_vision_volant
Une bonne acuité visuelle n’est que l’une des nombreuses aptitudes nécessaires pour conduire en toute sécurité.

De nos cinq sens, la vue est de loin le plus fortement sollicité lorsqu’on prend le volant, car elle est la principale source d’information pour les conducteurs et conductrices. Pour rouler en toute sécurité, il est donc indispen­sable de s’assurer d’avoir une vision correcte.

Cela nécessite d’abord de posséder une bonne acuité visuelle, comme l’on nomme la capacité de distinguer des petits objets situés à grande distance. C’est ce qui permet aux automobi­listes de repérer, de loin, un obstacle ou de lire les panneaux de signalisation, afin d’anticiper les dangers et de diminuer le temps de réaction. «En Suisse, pour obtenir un permis de conduire non-professionnel, il faut avoir une acuité visuelle d’au moins 0,5 dans le meilleur œil (l’acuité normale étant de 1) et d’au moins 0,2 dans l’autre œil, précise le Dr François Thommen, co-responsable de la policlinique et des urgences de l’Hôpital ophtalmique Jules- Gonin. Chez les personnes qui ne voient que d’un œil, elle doit être au minimum de 0,6.»

Un champ visuel suffisamment large

Toutefois, précise l’expert, «contrairement à ce que l’on croit souvent, l’acuité visuelle ne suffit pas. Si une personne, après avoir eu un accident vasculaire cérébral (AVC) par exemple, ne voit plus ce qui se passe sur son côté gauche, elle aura beau avoir une excel­lente acuité visuelle, elle ne pourra pas prendre le volant.» La conduite nécessite donc de posséder aussi un large champ visuel. Normalement, nos yeux peuvent embrasser l’espace sur quasiment 180°. Selon les critères établis par la réglementation pour obtenir son permis de conduire, il est nécessaire «de n’avoir aucun déficit dans les 20° centraux en vision binoculaire (c’est-à-dire quand on voit de ses deux yeux) et d’avoir un champ visuel horizontal de 120° minimum». Cela permet par exemple de repérer un cycliste arrivant à sa droite tout en gardant les yeux fixés sur la route.

La conduite est d’autre part interdite «en cas de diplopie binoculaire, c’est-à-dire de vision double causée par des troubles oculomoteurs», ajoute François Thommen.

Des obstacles ton sur ton

Reste que «même pour celles et ceux qui ont une excellente vision, la conduite nocturne est plus risquée que la diurne», souligne l’expert. La portée des phares étant limitée, il est plus difficile de distinguer un éventuel obstacle sur le bas-côté de la route et de freiner à temps pour l’éviter.

Certaines personnes sont davantage gênées que les autres par l’absence de lumière. C’est en particulier le cas de celles qui sont peu sensibles aux contrastes, car «les obstacles leur apparaissent alors ton sur ton et ont tendance à se fondre dans le paysage», explique l’ophtal­mologue. C’est aussi vrai pour celles qui s’adaptent mal aux changements de luminosité et «qui ne voient plus rien pendant quelques secondes à la sortie d’un tunnel».

Quant aux conducteurs et conductrices qui ont de légers troubles réfractifs, tels que la myopie ou l’hypermétropie, ils ont aussi plus de mal à conduire la nuit, car «la dilatation de leur pupille fait plus facilement ressortir certains phénomènes optiques, comme la diffraction, qui crée un halo dans la lumière des phares des voitures qu’ils croisent». Le port de lunettes dotées de filtres jaunes n’est cepen­dant pas recommandé. «Elles n’améliorent pas les performances visuelles nocturnes et, en outre, elles réduisent le peu de lumière qui pénètre dans l’œil jusqu’à la rétine», souligne François Thommen.

_______

Article repris du site  BienVu!

A LIRE AUSSI

Environnement
savoir_enfant_vers

Comment savoir si mon enfant a des vers?

Rien que les imaginer fait grimacer. Pourtant, les vers intestinaux sont largement répandus dans la population....
Lire la suite
Fièvre
Sept éternelles questions sur la fièvre

Sept éternelles questions sur la fièvre

Frissons et sensations de chaleur, lequel d’entre nous n’a jamais connu les désagréments de la fièvre?...
Lire la suite
Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Videos sur le meme sujet

Du nouveau contre la dégénérescence maculaire liée à lʹâge

Une nouvelle piste pour améliorer un des traitements contre la dégénérescence maculaire liée à lʹâge, une maladie des yeux extrêmement handicapante, a peut-être été trouvée par une équipe helvético-suédoise.

Je vis en ville, est-ce mauvais pour mes poumons?

Poussières minuscules, les particules fines peuvent provoquer des problèmes pulmonaires et cardiaques. En vivant en ville, y sommes-nous plus exposés?
Symptômes sur le meme sujet
Un zoom sur un oeil

Vue qui baisse

Je vois moins bien
Un oeil rouge

Œil rouge

J’ai l’œil rouge / mal à l’œil
Une bibliothèque

Vision déformée

Je vois tordu