Il n’y a pas que les lunettes contre la presbytie

Dernière mise à jour 13/06/12 | Le saviez-vouz
Lunettes et livres
Avec l’âge, on voit moins bien de près. Responsable? La presbytie qui nous atteindra tous, même si son importance et le moment auquel elle apparaît varient suivant les individus. Un vieillissement du cristallin produit ce défaut de vision: il devient moins souple et accommode moins bien quand il s’agit de voir de près. Le traitement le plus commun pour cette affection est le port de lunettes de lecture ou de verres progressifs. Cependant, de nouvelles techniques sont disponibles qui permettent de se passer de lunettes.

La monovision

Le principe est de créer une vision différente pour les deux yeux. A l’aide d’un laser, l’œil dominant sera corrigé pour avoir une vision de loin alors que l’autre œil ne vera pas bien de près sans lunettes, mais verra mal de loin. Suprenant? «On voit avec son cerveau, il s’agit d’un équilibre interne», rappelle le Dr Majo de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin. Tous les patients n’acceptent pas le principe mais ceux qui sont partants sont généralement satisfaits. Les personnes ayant eu une expérience positive avec des verres progressifs supportent habituellement bien ce changement. Enfin, une personne sur cinq ayant subi cette intervention ne porte plus de lunettes.

Les implants multifocaux

Il s’agit ici de réaliser une chirurgie de la cataracte avant l’heure pour des personnes qui ont plus de 55 ans. Pour traiter la presbytie, on opère l’œil, on ôte le cristallin et un le remplace par un cristallin artificiel multifocal, un verre progressif en miniature (quand, pour la cataracte on remplaçait le cristallin devenu opaque par un cristallin artificiel simple comme un verre de lunette permettant de voir de loin). On obtient avec ce type de lentille, deux visions corrigées, une de près (moins de 30 cm), une de loin; la vision intermédiaire (environ 1 mètre) est généralement floue. Il s’agit de la procédure la plus aboutie aujourd’hui pour corriger la presbytie. Avec cette technique, 80% des patients ayant eu un implant multifocal dans les deux yeux ne portent plus de lunettes du tout. 20% des patients portent des lunettes dans certaines situations: pour travailler sur l’ordinateur par exemple.

Les lentilles intracornéennes

Il s’agit d’une nouvelle technique pour corriger la presbytie. Une lentille très fine de 15 micromètres d’épaiseur et de 3.5mm de diamètre est glissée dans la cornée, à 350 micromètres de profondeur. Pour permettre cette prouesse, un laser femtoseconde crée un tunnel de 3 mm de large qui commence en surface de l’œil dans le secteur temporal ou dans la partie externe de l’œil et qui va au centre de la cornée en avant de la pupille. Une fois ce tunnel créé, la lentile peut être mise en place. L’avantage de cette technique est que l’œil opéré voit de loin et de près et que la lentille peut être changée en fonction de l’âge et de la progression de la presbytie. De plus, il s’agit d’une technique reversible à 100%, qui ne retire rien de l’épaisseur de la cornée. En d’autres termes, si le patient n’est pas satisfait du résultat visuel, il est possible de revenir à la situation préopératoire.

Articles sur le meme sujet
BV13_recherche_basse_vision

Les défis de la recherche en basse vision

De nombreuses innovations visent à aider les personnes malvoyantes ou aveugles dans leur vie quotidienne. Encore faut-il évaluer celles qui leur sont réellement utiles. C’est notamment le rôle de Fatima Anaflous, cheffe de projet de recherche en basse vision et responsable de la plateforme de recherche sur la réadaptation clinique de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin, et de Saliou Sangare, vice-président de la Section vaudoise de la Fédération suisse des aveugles et malvoyants (FSA) et lui-même malvoyant, qui participe au développement de moyens auxiliaires destinés à la basse vision.
BV13_ptitmag_bizarreries

Quelques bizarreries sur les yeux

Nos yeux ont parfois des réactions bizarres: ils deviennent très humides, nous piquent, nous grattent ou sont irrités… Dans bien des situations, les larmes servent à apaiser ces sensations désagréables.
BV13_oculogenetique

Oculogénétique: lorsque les gènes s’en mêlent

Trois questions à Veronika Vaclavik, médecin hospitalière ophtalmologue, spécialiste en rétine médicale et oculogénétique à l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin.
Videos sur le meme sujet

Opérer le strabisme

Bastien Confino a suivi Adrien, 6 ans, lors de son opération pour corriger son strabisme convergent (déviation dʹun œil vers l'intérieur) à lʹœil droit.

Micro sciences: Va-t-on toutes et tous devenir myopes?

La population humaine est de plus en plus myope, cʹest Michel Matter, ophtalmologue, qui nous le confirme.

Du nouveau contre la dégénérescence maculaire liée à lʹâge

Une nouvelle piste pour améliorer un des traitements contre la dégénérescence maculaire liée à lʹâge, une maladie des yeux extrêmement handicapante, a peut-être été trouvée par une équipe helvético-suédoise.
Symptômes sur le meme sujet
Un zoom sur un oeil

Vue qui baisse

Je vois moins bien
Un oeil rouge

Œil rouge

J’ai l’œil rouge / mal à l’œil
Une bibliothèque

Vision déformée

Je vois tordu