L’olfaction, un sens très performant

Dernière mise à jour 19/07/12 | Top conseils
Sentir l'odeur d'une fleur
L’olfaction est l’un de nos cinq sens des plus subtils et performants, puisqu’il permet de détecter une multitude d’odeurs, un nombre quasi infini pour les nez les plus entraînés. Certaines odeurs sont même mieux perçues par l’être humain que par les animaux.

L’olfaction est souvent négligée et méconnue par le grand public. «Pourtant, c’est le plus subtil de nos cinq sens, souligne le Dr Basile Landis, médecin responsable de la consultation d’olfactologie à la Clinique d'oto-rhino-laryngologie des HUG (Hôpitaux Universitaires de Genève). Il nous permet ainsi de reconnaître une multitude d’odeurs, un nombre quasi infini pour lesnezles plus performants.»

Cette reconnaissance des odeurs se fait grâce au système des récepteurs olfactifs (l'épithélium olfactif contenant les neurones olfactifs) situés dans le toit des fosses nasales. Cette petite zone d’à peine 2 cm2 reçoit l’odeur, par exemple de pizza fraîche, directement à travers les narines (par voie orthonasale) ou indirectement, à travers la bouche, puis l’arrière de la cavité nasale (par voie rétronasale) à chaque fois qu’on mange un aliment, qu’on expire ou qu’on l’avale.

Le neurone olfactif ainsi stimulé va produire un courant électrique, transmis au cerveau par les fibres du nerf olfactif. Là, ces perceptions olfactives seront analysées, reconnues et mémorisées.

Système olfactif

D.R.

Système olfactif

Les femmes sentent mieux

Pendant longtemps, on pensait que l’odorat humain était moins performant que celui des animaux. Aujourd’hui, on sait qu’il est parfois même plus efficace que celle des animaux pour détecter certaines odeurs. Par ailleurs, les femmes ont un meilleur odorat que les hommes.

Quant aux bébés, leur olfaction fonctionne déjà dans l’utérus, puisqu’ils avalent le liquide amniotique et mangent donc la nourriture absorbée par leur mère. Et dès 3 à 6 jours après leur naissance, s’ils sont allaités, ils peuvent distinguer entre le sein de leur mère et celui d’une autre mère.

Des «nez» simplement bien entraînés

Les «nez» (œnologues, créateurs de parfums, etc.) n’ont pas une olfaction surdéveloppée, ni de plus grandes narines – celles-ci n’influent pas sur la performance de l’odorat. «Ces professionnels entraînent simplement leur odorat au quotidien, afin de mémoriser et de distinguer un maximum d’odeurs et de pouvoir extrapoler celles contenues dans les mélanges», explique le Dr Landis.

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Piqûres d'insectes
Une guêpe

Combattre les allergies aux piqûres de guêpes et d’abeilles

Les piqûres de guêpes et d’abeilles restent potentiellement mortelles mais les traitements à notre disposition...
Lire la suite
Douleurs du genou
On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

Après deux opérations au genou, l’Américaine championne de ski Lindsey Vonn a fait un come-back époustouflant....
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
du-cafe-fraîchement-moulu-sentant-comme-paradis

Anosmie et agueusie: à propos d’un cas

La perte concomitante de l’odorat et du goût –ou «syndrome d’anosmie-agueusie»– après un traumatisme serait bien plus fréquente que la littérature scientifique ne le suggère. Une équipe de médecins s’est intéressée à cette double perte sensorielle.
Dégustation de vin

Sans odeur, pas de goût

Un bon verre de vin ou une viande juteuse et bien assaisonnée sont nettement moins savoureux voire insipides lorsqu’on a le nez bouché, à cause d’un rhume ou d’une allergie par exemple. Car c’est avant tout l’odorat qui permet de distinguer et d’apprécier le goût des aliments. Explications d’un spécialiste.
Examen du nez

Perte de l’odorat: peu de traitements à disposition

Les causes possibles d’un trouble de l’olfaction sont multiples. Mais les traitements à disposition des médecins sont encore rares. Et souvent ils ne peuvent que mettre en garde leur patient contre les risques encourus en cas de perte de l’odorat.
Videos sur le meme sujet

Comprendre les récepteurs olfactifs

Les chercheurs de l'Université de Genève on développé un nouvel outil qui permet de comprendre comment fonctionne les récepteurs olfactifs.

Et si les odeurs nous menaient par le bout du nez?

Les perceptions olfactives et les émotions ont souvent été considérées comme périlleuses pour l’équilibre individuel et dangereuses pour l’harmonie sociale…

Perdre le goût et l'odeur

Anne Baecher s'intéresse à la perte de l'odorat (l'anosmie) et du goût (agueusie).