La plupart des cas de la maladie de Lyme peuvent se soigner

Dernière mise à jour 26/07/17 | Article
maladie_lyme_soigner
Le beau temps stimule les tiques, dont la morsure peut provoquer la maladie de Lyme –environ 10’000 chaque année en Suisse– et l’encéphalite à tiques. Dans les deux cas, des solutions existent.

De quoi on parle

Avec les beaux jours, les tiques entrent en activité. En Suisse, elles peuvent notamment provoquer une encéphalite à tiques (entre 150 et 200 cas par an) ou la borréliose, aussi appelée maladie de Lyme. Cette dernière suscite souvent des craintes dans la population. Pourtant, dans 90% des cas, elle ne provoque que des lésions cutanées, qui se traitent très facilement.

Avec l’arrivée des beaux jours, on sort volontiers se balader en forêt ou dans la campagne. Les tiques attendaient aussi ce moment pour reprendre leur activité –elles sont inactives pendant l’hiver et se réveillent quand la température dépasse huit degrés, même durant une seule journée. Et en raison du réchauffement climatique qui leur offre de meilleures conditions de reproduction, elles sont de plus en plus nombreuses. On les trouve dans les hautes herbes et la végétation basse des prairies, ou à la lisière des forêts, voire dans les parcs et les jardins urbains. «Il existe des cartes de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et une application (lire encadré) qui permettent de repérer les zones à risque, explique le Pr Alain Cometta, médecin-chef à l’Hôpital d’Yverdon (VD). Mais de manière générale, il faut considérer que, dans les bois et sous-bois du plateau suisse, en dessous de 1500 mètres, il y a des tiques.»

S’attacher pour infecter

Toutes les tiques ne sont toutefois pas dangereuses pour l’homme. En Suisse, comme dans le reste de l’Europe, la tique qui transmet des maladies à l’homme s’appelle Ixodes ricinus. Après avoir mordu, elle se gonfle de sang et en régurgite un peu; c’est de cette façon qu’elle transmet des micro-organismes présents dans ses glandes salivaires. Dont la bactérie Borrelia, responsable de la maladie de Lyme, aussi appelée borréliose. «Selon les zones de Suisse romande, il peut y avoir de 5 à 50% de tiques porteuses de la bactérie», note le Pr Cometta. Cela ne doit toutefois pas empêcher les promeneurs ou les sportifs de pratiquer une activité en forêt. D’abord, parce que ces parasites se posent sur des hautes herbes ou des petits arbres en bordure de forêt et qu’il faut vraiment passer très près pour qu’elles puissent s’agripper. «Mais surtout, insiste le spécialiste, il lui faut du temps pour transmettre la bactérie, qui est présente dans ses intestins et doit remonter dans les glandes salivaires avant d’être transmise à l’homme. L’infection intervient dans un délai de 24 à 36 heures après que la tique s’est fixée.»

infog_Maladie_Lyme

Pas d’alcool pour l’ôter

C’est pourquoi il est très important d’examiner son corps à la recherche de tiques dès que l’on rentre de promenade. Le risque d’infection augmentant avec le temps, plus vite on ôte la tique, plus la probabilité d’être infecté est faible. «On l’enlève avec une petite pince. Il ne faut pas appliquer de produits comme de l’alcool qui pourraient la faire régurgiter, poursuit le médecin. Ensuite, il est conseillé de désinfecter son point d’ancrage.»

Plaque rouge

Une application utile pour savoir comment agir

Intitulée simplement «Tique», l’application iPhone et iPad de l’Office fédéral de la santé publique fournit des cartes indiquant les régions à risque et des informations sur l’attitude à adopter en cas de piqûre. Elle propose à l’utilisateur de remplir un journal pour suivre la piqûre et les symptômes cutanés, ainsi qu’un questionnaire pour identifier d’éventuels symptômes de la borréliose.

Même si la tique n’est pas infectieuse à chaque morsure, la borréliose est très répandue en Suisse: plus de 10’000 personnes en sont atteintes chaque année. Elle se caractérise par une plaque rouge sur la peau, généralement circulaire et décolorée au centre, qui apparaît entre sept et dix jours après la morsure. Si elle est bien diagnostiquée, la maladie se traite avec des antibiotiques. «Repérer la zone où la tique s’est attachée n’est toutefois pas évident, reconnaît Alain Cometta. Et c’est malheureusement la seule manière de diagnostiquer la maladie à un stade précoce, car les anticorps qui permettent de la repérer dans le sang n’apparaissent que progressivement.» Ensuite, la tache disparaît d’elle-même; c’est pourquoi l’infection passe parfois inaperçue. Sans traitement, des troubles neurologiques, cardiaques ou une inflammation d’une articulation, notamment du genou, surviennent dans les semaines ou les mois qui suivent –plusieurs années après l’infection dans de très rares cas.

Ixodes ricinus peut également transmettre à l’homme le virus de l’encéphalite à tiques. «Dans 90% des cas, celle-ci, qui se manifeste un peu comme une grippe avec des douleurs musculaires et quelques maux de tête, passe inaperçue», commente encore Alain Cometta. Dans environ 10% des cas, en revanche, apparaissent des complications neurologiques avec une inflammation des méninges, l’enveloppe du cerveau. Certaines zones cérébrales sont parfois sévèrement endommagées, ce qui entraîne de la somnolence, un état confusionnel ou comateux, ou des difficultés à se mouvoir. Plus les malades sont âgés, plus les symptômes sont graves, et certaines séquelles sont définitives.

Cela dit, comme pour la maladie de Lyme, l’encéphalite ne doit pas empêcher les gens de sortir! «Les zones à risque sont répertoriées sur des cartes et moins de 1% des tiques sont porteuses du virus, conclut le professeur Cometta. Par ailleurs, il existe un vaccin pour les personnes vivant dans ces régions. S’il faut rester vigilant, des solutions existent dans la plupart des cas. L’idée n’est donc pas de rester cloîtré chez soi.»

Quelques conseils pour prévenir les piqûres de tique

  • Porter des chaussures fermées et des vêtements couvrants et ajustés au niveau des jambes, des bras et du cou. Des vêtements de couleur claire permettent de mieux repérer les tiques. Il est fortement recommandé de glisser le bas des pantalons à l’intérieur des chaussettes.
  • Avant la balade, appliquer un répulsif sur la peau et un insecticide sur les habits.
  • Rester sur les sentiers tracés.
  • Examiner soigneusement ses vêtements et sa peau au retour de la zone à risque.
  • Contrôler également le cuir chevelu, particulièrement chez les enfants.
  • Pour se prémunir de l’encéphalite à tiques, la vaccination est conseillée aux personnes qui exercent leur activité professionnelle dans les forêts et lisières de forêts. Elle est aussi recommandée à tous les adultes et enfants (dès 6 ans) séjournant dans les régions touchées par la maladie et s’exposant aux piqûres de tiques.

Source : Etat de Vaud

______

Paru dans Le Matin Dimanche du 28/05/2017.

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Piqûres d'insectes
Une guêpe

Combattre les allergies aux piqûres de guêpes et d’abeilles

Les piqûres de guêpes et d’abeilles restent potentiellement mortelles mais les traitements à notre disposition...
Lire la suite
Douleurs du genou
On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

Après deux opérations au genou, l’Américaine championne de ski Lindsey Vonn a fait un come-back époustouflant....
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
moustique_ennemi_vacancier

Le moustique, ennemi n°1 du vacancier

Sous nos latitudes, le seul inconvénient des piqûres de moustiques est qu’elles entraînent des démangeaisons. Mais dans les pays tropicaux, des parasites ou des virus peuvent également être transmis lors de ces piqûres et entraîner des maladies. Si vous prévoyez de voyager dans l’un de ces pays, méfiez-vous donc des moustiques!
Les punaises de lit reviennent en force

Les punaises de lit reviennent en force

Autrefois confinées aux logements précaires des populations défavorisées, les punaises de lit affectent toutes les couches de la société.
Puls_que_faire_piqure

Guêpes, abeilles, frelons: que faire en cas de piqûre?

Avec l’été, les risques de piqûres d’hyménoptères (guêpes, frelons, abeilles) augmentent particulièrement chez les jeunes, notamment à cause des nombreuses activités en extérieur.
Videos sur le meme sujet

Des tiques, du sang et des bactéries

Comment les tiques peuvent-elles vivre en se nourrissant exclusivement de sang?

Le paludisme à la une

Adrien Zerbini vous donne rendez-vous en direct de la Place de la Palud, à Lausanne, à l'occasion d'une journée de sensibilisation au paludisme en lien avec le changement climatique.

Paludisme: protéger le moustique plutôt que l'homme

Une équipe internationale a lancé une recherche sur un nouveau type de vaccin contre la malaria.
Maladies sur le meme sujet
Tique gorgée de sang

Borréliose

La borréliose est transmise par les tiques. Elle commence par une rougeur de la peau, qui s'étend et s'éclaircit en son centre. Non traitée, elle peut toucher les articulations ou le système nerveux.

Encéphalite à tiques

Cette encéphalite est due à un virus qui se transmet par les morsures de tiques. Elle peut provoquer des complications comme une méningite ou une paralysie.

Symptômes sur le meme sujet
Piqûre de moustique

Piqûre insecte

Mon enfant s'est fait piquer par un insecte / une abeille

Piqûre de tique

J'ai été piqué(e) par une tique
Guêpe

Piqûre insecte

J’ai une allergie après une piqûre d’insecte