La grippe H1N1 aurait fait au moins 250 000 morts

Dernière mise à jour 05/07/12 | Article
Une seringue avec un flacon pour les vaccins
La grippe H1N1 aurait fait beaucoup plus de morts qu’on ne l’avait initialement pensé.

De 18.500 personnes, on passe à près de 250.000 personnes d’après un papier du Lancet Infectious Diseases, rapporte l’AFP via Rawstory.

L'estimation de 18.500 morts avait été confirmée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), mais l’équipe internationale de chercheurs qui est derrière l’article estime que ce chiffre est une sous-estimation de la réalité. La chercheuse Fatimah Dawood a ainsi expliqué à l’AFP le résultat de ses recherches:

«Cette étude est l’une des premières à donner une estimation globale des morts causés par le virus H1N1. Contrairement à la plupart des estimations de mortalité de la pandémie de 2009, cette étude inclut le nombre de morts estimé pour des pays de l’Asie du Sud-Est et de l’Afrique où la surveillance des données liées à la mortalité est limitée.»

Comme le note Reuters, le chiffre de 250.000 personnes est une estimation basse et le nombre de morts pourrait monter jusqu’à près de 579.000 personnes.

Pour les chercheurs, ce taux de décès alarmant souligne le besoin d’une meilleure planification et distribution des vaccins. Dawood détaille ses recommandations:

«Cette pandémie a vraiment fait un nombre de victimes énorme. Nos résultats suggèrent la meilleure façon de déployer nos ressources. Si un vaccin devenait disponible, nous devrions être certains qu’il a atteint des zones où le taux de mortalité risque d’être le plus élevé.»

La grippe H1N1 a été découverte au Mexique et aux Etats-Unis en avril 2009 et avait fini par affecter près de 214 pays. Si l’OMS, qui avait été très critiqué, a annoncé que le risque de pandémie était terminé en août 2010, le virus H1N1 n’a pas pour autant disparu. La semaine dernière, 41 personnes ont été découvertes atteintes du virus à Singapour. 

La nouvelle est tout de même inquiétante, d’autant qu’une équipe de chercheurs a découvert en mai 2012 que le virus H1N1 est désormais capable de résister à certains médicaments antigrippaux, comme Tamiflu ou Relanza.

Article original: http://www.slate.fr/lien/58449/H1N1-grippe-250000-morts

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Problèmes de peau
Dermatologie: cinq problèmes de peau

Dermatologie: cinq problèmes de peau

La peau est notre plus grand organe. Elle représente 10% de la totalité de notre corps, ce qui équivaut...
Lire la suite
Santé bucco-dentaire
dents_nous_parlent

Les dents nous parlent

Carie tenace, problème de gencives, abcès… les pathologies de la bouche peuvent annoncer ou révéler une...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
GEN20_hygiène_vie_maladies_hivernales

Une bonne hygiène de vie: le meilleur remède contre les maladies hivernales?

Cure de vitamines, remèdes homéopathiques et autres compléments alimentaires n’ont pas démontré leur efficacité pour stimuler l’immunité avant la saison froide. Manger sainement, bouger et garder le moral suffisent.
GEN20_savoir_vaccin_grippe

Tout savoir sur le vaccin contre la grippe

Très fréquente entre décembre et mars, la grippe est souvent redoutée, en particulier chez les populations fragiles. Il est conseillé, dans certains cas, de se faire vacciner. Comment le vaccin agit-il ? Est-il toujours efficace? Quelles sont les populations à risque ? Le point sur la grippe et son vaccin avec la Dre Anne Iten, médecin interniste infectiologue aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).
GEN20_Barrage_virus

Barrage contre les virus

Traverser l’hiver sans être malade est le souhait de tous. Comment prévenir et guérir? Conseils.
Videos sur le meme sujet

Le microbiote contre les surinfections bactériennes de la grippe

Les perturbations du microbiote intestinal engendrées par le virus de la grippe favorisent les surinfections bactériennes secondaires.

Qu'est-ce que la grippe?

Nez qui coule, mal à la gorge… on pense tout de suite à la grippe. Mais il s'agit souvent d'un simple refroidissement!

Les premiers résultats d'une surveillance participative de la grippe

Stéphane Délétroz dévoile les premiers résultats d'un projet d'épidémiologie participative.
Symptômes sur le meme sujet
thermomètre digital

Fièvre

J’ai de la fièvre