Déprime hivernale: quand les jours raccourcissent, le moral baisse

Dernière mise à jour 13/10/11 | Vidéo
Dès que les jours raccourcissent, beaucoup de monde a le moral qui baisse. Et c'est même normal, semble-t-il. Quels sont ces mécanismes et quels sont les liens avec les saisons? Le Dr Gustavo Basterrechea nous apporte un soleil d'explications.

 Il n'y a pas que les villageois coincés contre la montagne qui souffrent du manque de soleil, les citadins aussi sont concernés... Au mois de décembre tous ceux qui travaillent à l'intérieur ne voient guère la lumière du jour.

Le problème est que pour 2 à 3% de la population, cette baisse de régime hivernale se transforme en une souffrance plus grave : « les troubles affectifs saisonniers » qu'on appelle aussi : « le syndrome de déprime hivernale »

Qu'est ce qui fait la différence entre un petit blues passager et une dépression plus grave, comment bien vivre le manque de soleil? Quand s'inquiéter lorsque cette période sombre devient trop pesante ? Réponses avec le Dr Gustavo Basterrechea, médecin et psychiatre à Sion.

A LIRE AUSSI

Troubles bipolaires

Troubles bipolaires: le yoyo des émotions

Les troubles bipolaires, anciennement appelés psychose maniacodépressive, sont des troubles qui affectent l’humeur. Ils se caractérisent par l’alternance...
Lire la suite
Anxiété et crise psychique

Santé psychique, tous vulnérables

On parle beaucoup de santé physique… mais qu’en est-il de notre santé mentale? Nous sommes tous susceptibles de développer un jour ou l’autre un épisode...
Lire la suite
Mécanismes du cerveau

Dyspraxie, le trouble du «Comment faire?»

La dyspraxie est un trouble invisible et encore méconnu. Les enfants qui en souffrent sont souvent maladroits, ils ont de la difficulté à nouer leurs lacets,...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
apports_hormones_thyroide

Les apports d’hormones ne sont pas efficaces à tous les coups

Une étude européenne dévoile que les personnes âgées, souvent atteintes d’une affection dite infraclinique, ne tirent pas forcément profit d’une supplémentation en hormones thyroïdiennes.
La luminothérapie chasse la dépression hivernale

La luminothérapie chasse la dépression hivernale

Le blues saisonnier touche, plus ou moins sévèrement, 12% des Suisses
Réverbères au jour tombant

Le blues moléculaire des réverbères

La lumière solaire est-elle de nature à influencer positivement notre humeur ? D’instinct, on serait tenté de répondre oui. Nous avons tous fait l’expérience du moral au beau fixe lors des jours de grand soleil. Mais les autres lumières? A commencer par celles artificielles auxquelles nous sommes exposés, souvent contre notre gré, quand le soleil a disparu? Jouent-elles de manière négative sur notre mental? Une étude américaine aborde ce sujet et pourrait bien expliquer les raisons de notre mouron.
Videos sur le meme sujet

La vie après la mort en question

Bastien Confino se penche sur la possibilité d'une vie après la mort.

Naturellement naïf face à la magie?

Nos yeux et nos oreilles peuvent êtres trompés.

La vie secrète des enfants

A l'occasion de la sortie de l'ouvrage "La vie secrète des enfants", Anne Baecher tente de mieux comprendre ce qui se passe dans la tête de nos chères petites têtes blondes.