Déprime hivernale: quand les jours raccourcissent, le moral baisse

Dernière mise à jour 13/10/11 | Vidéo
Dès que les jours raccourcissent, beaucoup de monde a le moral qui baisse. Et c'est même normal, semble-t-il. Quels sont ces mécanismes et quels sont les liens avec les saisons? Le Dr Gustavo Basterrechea nous apporte un soleil d'explications.

 Il n'y a pas que les villageois coincés contre la montagne qui souffrent du manque de soleil, les citadins aussi sont concernés... Au mois de décembre tous ceux qui travaillent à l'intérieur ne voient guère la lumière du jour.

Le problème est que pour 2 à 3% de la population, cette baisse de régime hivernale se transforme en une souffrance plus grave : « les troubles affectifs saisonniers » qu'on appelle aussi : « le syndrome de déprime hivernale »

Qu'est ce qui fait la différence entre un petit blues passager et une dépression plus grave, comment bien vivre le manque de soleil? Quand s'inquiéter lorsque cette période sombre devient trop pesante ? Réponses avec le Dr Gustavo Basterrechea, médecin et psychiatre à Sion.

A LIRE AUSSI

Stress

Zoom sur le syndrome de stress post traumatique complexe

Anne Baecher se penche sur une souffrance psychique méconnue.
Lire la suite
Borderline

Gros plan sur le trouble de la personnalité borderline

Adrien Zerbini se penche sur un trouble de la personnalité assez mystérieux: le trouble de la personnalité borderline.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
depression_hivernale_lumiere_chasse

Dépression hivernale: quand la lumière chasse les idées noires

En hiver, quand la lumière se fait rare, le spleen s’empare de certains esprits. La luminothérapie permet de traiter le blues hivernal et la dépression saisonnière.
luminotherapie_remplacer_antidepresseurs

La luminothérapie pour remplacer les antidépresseurs?

«C’est une saison qui me déprime!» On estime que 2 à 4% de la population seraient touchés par la dépression saisonnière. Si la luminothérapie est souvent indiquée dans ces cas spécifiques, elle pourrait aussi avoir une action capitale sur des troubles plus profonds. Explications.
 PULS_V/F_blues_hivernal

Blues hivernal ou vraie dépression?

Chaque hiver, vous redoutez la grisaille et les jours qui raccourcissent. Est-ce pour autant une dépression saisonnière? Les réponses de la Dre Hélène Richard-Lepouriel, médecin adjointe responsable de l’Unité des troubles de l’humeur des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).
Videos sur le meme sujet

La musique d'orchestre, c'est bon pour la tête

Stéphane Délétroz présente le projet EMODEMOS qui cherche à mesurer lʹimpact de la musique classique sur le cerveau de jeunes issus de quartiers défavorisés.

Réparer le langage par la technologie

Des impulsions électriques dans le cerveau pourraient aider les personnes qui souffrent de troubles du langage.

Une juste récompense pour une bonne mémoire

Notre cerveau aime les récompenses et en recevoir l'aide à retenir des informations.