L’opération de la cataracte

Dernière mise à jour 09/10/11 | Article
Dans les pays développés, la cataracte est une affection touchant principalement les personnes âgées. Lorsqu'elle n'est pas opérée, cette opacification du cristallin cause une baisse de la vision pouvant mener à la cécité.

Contrairement à une idée reçue, la cataracte n’est pas une «peau qui pousse devant l’œil».

C’est une opacification progressive du cristallin normalement clair et transparent. Le cristallin est une lentille placée derrière l’iris qui fait converger les rayons lumineux sur la rétine.

La perte de la transparence du cristallin empêche la lumière de pénétrer jusqu’au fond de l’œil, entraînant une baisse de la vision et de la netteté des contours. Dans la grande majorité des cas, la cause est le vieillissement.

L'iris
Schéma de l'oeil

Il s'agit d'une sorte de diaphragme bleu, vert ou brun, donnant la couleur du regard.

Le cristallin

Cette lentille transparente peut être assimilée à une partie de l'objectif d'un appareil photo.

La rétine

Elle désigne une fine couche qui tapisse l'intérieur de l’œil. Elle fixe l'image comme la pellicule d'un appareil photo, pour ensuite l'analyser dans le cerveau.

Intervention

Contrairement à une autre idée reçue, l’opération n’est pas effectuée au laser.

Elle est réalisée grâce à un appareil perfectionné qui pulvérise et aspire le cristallin opacifié à l’aide d’une sonde à ultrasons (phaco-émulsification aux ultrasons).

Buts de l’intervention

L’opération consiste à enlever le cristallin opacifié et à le remplacer par un cristallin artificiel translucide.

Elle s’effectue en trois temps:

 1) petite incision dans l’œil

 2) introduction de la sonde aux ultrasons à travers celle-ci

 3) mise en place de la lentille d’à peine 6 mm dans l’enveloppe du cristallin, appelée capsule.

Anesthésie locale

La suppression de la sensation douloureuse est obtenue, dans la grande majorité des cas, par une anesthésie locale avec:

1) l’instillation de gouttes anesthésiques

2) l’injection sous le globe oculaire (anesthésie rétrobulbaire) qui occasionne, durant quelques secondes, une sensation de brûlure ou des «lancées» qui peuvent irradier vers la tête.

L’anesthésie générale est indiquée dans des cas exceptionnels (enfants).

Afin de compléter votre dossier, le bilan pré-opératoire comporte :
  • un entretien avec les infirmier(-ières)
  • un entretien avec le médecin ophtalmologue
  • un entretien avec le médecin anesthésiste
  • une prise de sang: il n’est pas nécessaire que vous soyez à jeun
  • un électrocardiogramme: enregistrement des signaux électriques émis par le cœur
  • une biométrie: mesure de l’œil par des ultrasons permettant le choix de l’implant (la lentille).
Recommandations

Il est important que le jour précédant l’intervention, vous restiez à jeun à partir de minuit – ne pas boire, manger ni fumer – et cela jusqu’à l’opération.

Avant l’opération

Photo d'une opération au microscope

L'opération est effectuée à l'aide d'un microscope.

Préparation

Après la pose d’un goutte-à-goutte et le contrôle de la pression, un drap vert stérile recouvre complètement votre tête. Un apport d’oxygène placé devant votre nez vous aide à respirer librement.

Durée

L’intervention dure environ 30 minutes. Un pansement est appliqué sur l’œil opéré et enlevé le soir même.

Recommandations

Il est indispensable que vous ameniez, au médecin ophtalmologue, la liste des médicaments que vous prenez.

Si vous souffrez d’un état infectieux (grippe, rhume, toux, bronchite, sinusite, conjonctivite, etc.) les jours précédant l’opération, il est recommandé d’en avertir le service d’ophtalmologie, car l’opération risque d’être reportée jusqu’à votre guérison.

Après l’opération: complications possibles

A court terme

Dans de très rares cas, de l’ordre de un pour mille, peuvent survenir une infection aiguë de l’œil, un glaucome et un décollement de la rétine. Un traitement antibiotique, antiglaucomateux ou une opération chirurgicale permettent presque toujours de traiter chacune de ces complications. La perte de la fonction visuelle est très rare.

A plus long terme

Dans les mois ou années qui suivent l’opération, dans presque 50% des cas, une perte de la transparence de la capsule peut se produire. Cette modification entraîne une baisse de la vision. Un petit trou (2-3 mm) dans la capsule, au moyen d’un rayon laser, rétablit instantanément la vision. Aucune hospitalisation n’est nécessaire.

Des gouttes (collyre) vous sont administrées le soir même. Ce traitement est utile pour:

  • diminuer l’inflammation due à l’opération
  • prévenir des complications infectieuses.

Il est important de mettre les gouttes prescrites et de maintenir le traitement pendant au moins deux semaines.

Quelques mesures d’hygiène sont à respecter:

  • se laver les mains avant l’instillation des gouttes
  • essuyer votre œil uniquement avec des mouchoirs jetables propres. 
Recommandations

Vous pouvez, en toute confiance, lire, marcher, faire votre ménage, vos courses, etc. Cependant, il est préférable d’attendre 2 à 3 semaines avant de reprendre une activité sportive, de sécher vos cheveux sous un casque, de mettre la tête sous l’eau ou de vous maquiller. Nous vous recommandons également de porter des lunettes (de vue ou de soleil) la journée afin de protéger l’œil opéré. La coque en plastique que vous recevez après l’intervention doit être portée la nuit pendant 1 à 2 semaines.

Un contrôle chez votre ophtalmologue traitant ou au service d’ophtalmologie sera effectué dans la semaine suivant l’intervention. La prescription de nouvelles lunettes se fera un mois après l’opération.

Source

Brochure d'information aux patients L'opération de la cataracte, ce qu'il faut savoir, publication des Hôpitaux Universitaires de Genève

Article original: http://www.hug-ge.ch/_library/pdf/Actualite_sante/broch_cataracte.pdf

A LIRE AUSSI

Bien vieillir
Qu'est-ce que la déshydratation?

Qu'est-ce que la déshydratation?

L'eau est le composant principal de l'organisme, et représente environ 60% du poids d'un être humain....
Lire la suite
Personnes âgées
Doigts tenant un ressort

Bien savoir vieillir : des exercices simples pour être en forme

Être en forme, c'est avoir la capacité de supporter un effort physique, ce qui inclut la force, l'endurance,...
Lire la suite
Bien vieillir
Repas de personnes âgées

Troubles de la déglutition chez la personne âgée

Manger est l’un des seuls actes de notre vie quotidienne qui lie à la fois nécessité vitale et plaisir....
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
«Enlever ce voile posé devant mes yeux»

«Enlever ce voile posé devant mes yeux»

Comment vit-on une chirurgie des yeux? «CHUV | Magazine» a suivi Myrta Ritz, l’une des 5’000 patients opérés chaque année à l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin de Lausanne.
La greffe de cornée permet de retrouver une vision normale

La greffe de cornée permet de retrouver une vision normale

Parmi toutes les greffes de cellules et d’organes, celle de la cornée est la plus répandue à l’échelle mondiale. Grâce à elle, de nombreuses personnes malvoyantes ou aveugles retrouvent une vision normale. Un spécialiste qui peut bénéficier d’une telle greffe et comment se déroule l’intervention.
Videos sur le meme sujet

Cataractes : quand le voile s'installe

La cataracte est la cause de cécité la plus répandue. Le seul remède est l'opération chirurgicale. Aujourd'hui, plus de 14 millons de personnes par an se font opérer et retrouvent la vue. Témoignages.
Maladies sur le meme sujet
Cataracte

Cataracte

La cataracte est très fréquente. C’est la principale cause de cécité dans le monde.
C’est une maladie du cristallin (une lentille transparente à l’intérieur de l’œil) qui conduit à une dégradation progressive de la vision.