Communiquer avec une personne atteinte de démence

Dernière mise à jour 06/07/11 | Article
personne en consolant une autre
Communiquer avec une personne atteinte de démence n’est pas facile. Cela demande une adaptation constante aux capacités de votre interlocuteur.
HUG

Un article des Hôpitaux Universitaires de Genève

Qu'est-ce qu'une démence?

La démence est une affection qui entraîne une détérioration du fonctionnement intellectuel. Elle se caractérise par un déclin des facultés mentales, notamment des fonctions cognitives :

  • mémoire
  • attention
  • parole
  • orientation
  • capacité à reconnaître des personnes
  • planification d’activités
  • organisation de la vie courante.

Ces symptômes s’accompagnent d’une modification du comportement et de l’humeur :

  • agitation
  • angoisse
  • dépression (parfois hallucinations).

Il s’agit d’un processus irréversible qui conduit progressivement à une perte d’autonomie.

Parmi les différents types de démence, la maladie d’Alzheimer est la plus fréquente.

Comment communiquer avec votre proche?

Communiquer avec une personne atteinte de démence n’est pas facile. Cela demande une adaptation constante aux capacités de votre interlocuteur.

Quelques règles simples
  • saluez-la, présentez-vous et parlez clairement
  • assurez-vous de son confort
  • prévoyez et prenez du temps
  • mettez-vous en face, à la même hauteur, pour attirer son regard
  • installez-vous dans un lieu calme et éclairé
  • pensez à ses lunettes, prothèses auditives et dentaires
  • servez-vous des mots et aussi des gestes
  • ne donnez qu’une information à la fois
  • posez des questions simples dont la réponse est oui ou non.
Savoir écouter
  • faites-lui répéter une fois, pas davantage, en cas d’incompréhension
  • reconnaissez ses sentiments et émotions et dites-le («je vous sens triste»)
  • ne la jugez pas et n’exigez pas qu’elle abandonne ses convictions
  • établissez, au besoin, un contact physique avec la main à un endroit neutre du corps, comme le bras, sans le serrer
  • valorisez l’échange et remerciez.

La communication passe par la tendresse, le toucher, la disponibilité, une attitude chaleureuse et réceptive.

Évitez de
  • contredire
  • critiquer
  • gronder
  • punir
  • infantiliser en geste et en parole
  • placer la barre trop haut
  • multiplier les messages durant l’entretien.
Gérer l’agressivité

Il faut du temps pour comprendre que l’agressivité est due à la maladie et qu’elle n’a rien de personnel. Vous aurez besoin de patience pour découvrir pourquoi votre proche réagit parfois si violemment.

Faire preuve d’empathie 

Se mettre à la place de l’autre permet de réduire la fréquence et l’impact des comportements agressifs.

Rappelez-vous que vous faites de votre mieux!

Comprendre l'autre

La maladie d’Alzheimer est exigeante car elle demande beaucoup d’attention de la part des proches. Il faut réapprendre à connaître celui ou celle que l’on connaissait et accepter de ne pas être reconnu complètement.

La démence affecte aussi les facultés du langage : les malades ne parviennent plus à exprimer leurs besoins et ils sont mal compris. Les comportements dépressifs ou violents sont parfois la conséquence de cette incapacité à communiquer.

Stimuler les sens

Dans un stade avancé de la maladie, quand la parole ou d’autres fonctions disparaissent, les perceptions sensorielles restent intactes. Stimulez l’odorat et le toucher avec des massages aux huiles parfumées, le toucher avec des objets divers comme des peluches, du bois.

ezembed

Source

Brochure d'information destinée aux proches, publication des Hôpitaux Universitaires de Genève

Article original: http://www.hug-ge.ch/_library/pdf/Actualite_sante/broch_demences_alzheimer.pdf

Articles sur le meme sujet
LMD_musique_vieillissement_cerveau

La musique ralentit le vieillissement du cerveau

Moins de déclin cognitif, mémoire renforcée, audition plus performante et meilleure habileté manuelle font partie des avantages constatés chez des seniors qui se sont mis à la pratique musicale. Explications.
LMD_diagnostiquer_alzheimer_signes

Diagnostiquer la maladie Alzheimer bien avant les premiers signes

Une simple prise de sang devrait bientôt permettre de prédire cette maladie qui affecte le cerveau et la mémoire. Une bonne nouvelle selon les spécialistes, même si aucun traitement curatif n’existe pour le moment. Explications.
PS49_itw_Gilles_Allali

«La gérontophobie ambiante mine la prise en charge des maladies neurodégénératives»

Favoriser l’accès des personnes âgées atteintes de troubles cognitifs naissants aux traitements non pharmacologiques ayant prouvé leurs bienfaits: tel est l’objectif du programme désormais transcantonal CareMENS*, initié par le Centre Leenaards de la mémoire du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) dès 2020. Rencontre avec son directeur, le neurologue Gilles Allali, qui milite au quotidien contre une fatalité nuisant encore trop souvent aux soins.
Videos sur le meme sujet

Les 15 facteurs qui augmentent le risque de démence précoce

Une étude épidémiologique sortie dans la revue JAMA Neurology (26.12.23) a suivi 350'000 personnes de moins de 65 ans pendant 10 ans pour déterminer les causes dʹune possible démence précoce.

Lien entre sommeil et démence

Une étude récente dans la revue JAMA révèle un lien entre le sommeil profond et le risque de démence, notamment l'Alzheimer.

Des infections virales à un jeune âge favoriseraient le développement de la maladie dʹAlzheimer

Les infections virales tôt dans la vie seraient-elles en lien avec la maladie dʹAlzheimer, la plus fréquente des pathologies neurodégénératives?
Maladies sur le meme sujet
maladie d'alzheimer: deux personnes se tiennent la main

Maladie d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer est une dégénérescence du cerveau qui atteint surtout les personnes âgées, et qui a de nombreuses répercussions sur la vie quotidienne.

Symptômes sur le meme sujet
Pense-bête

Perte mémoire

J’ai (il a) des pertes de mémoire