Stress post-traumatique ou chagrin dʹamour, place à la thérapie de reconsolidation

Dernière mise à jour 22/05/19 | Audio
Loading the player ...
La thérapie de reconsolidation est une méthode de désensibilisation indiquée après un événement traumatisant. Son principe ? Associer psychothérapie et médicaments bêtabloquants.

(Texte: Aude Raimondi)

Nous ne réagissons pas tous de la même manière au stress. Après avoir vécu une situation traumatisante, certaines personnes restent plus affectées que d’autres sur le long terme. Lorsque des symptômes de peur pathologiques subsistent au-delà d’un mois, on parle de syndrome de stress post-traumatique. Les individus concernés ont tendance à revivre l’événement de manière très intense, avec les mêmes émotions que le jour J. Peuvent s’ensuivre un état de dépression, des conduites d’évitement pour oublier les mauvais souvenirs, une hypersensibilité, etc.

Pour mieux traiter ce trouble très handicapant, le Pr Alain Brunet, psychologue et chercheur québécois, a mis au point un nouveau protocole, testé sur des centaines de victimes des attentats de Nice et du Bataclan. Elles ont été invitées à suivre une thérapie d’exposition qui consiste à coucher sur le papier les souvenirs de l’événement et les relire à chaque séance. Une heure avant chacun de ces exercices, du Propanolol (un bêtabloquant) est prescrit au patient. Classiquement, ce médicament est utilisé en cas d’hypertension, pour faire baisser la tension artérielle. En psychiatrie, il est parfois employé pour traiter des personnes très anxieuses lors d’une performance, comme un examen. Il permet de réguler certains signes physiques d’anxiété comme l’accélération cardiaque, la voix qui tremble, les sueurs, etc. Dans le cas du stress post-traumatique, ce bêtabloquant, combiné à la thérapie d’exposition, permet d’enclencher un processus de désensibilisation. Les molécules du médicament interfèrent dans le réenregistrement de la charge émotionnelle dans la mémoire. En résumé, l’objectif n’est pas d’effacer le souvenir traumatique, mais de l’intégrer sans qu’il ne soit envahissant. A terme, il ne devient alors plus qu’un «mauvais souvenir».

Et ce n’est pas tout: ce protocole semble également fonctionner… pour les chagrins d’amour! Dans certains cas, la séparation est si difficile à vivre qu’elle engendre des symptômes semblables à ceux du syndrome de stress post-traumatique. La thérapie de reconsolidation pourrait alors être un pas de plus vers la guérison.

----

La thérapie de reconsolidation

Le dossier "La santé mentale" de RTS Découverte

Une émission CQFD - RTS La Première

Articles sur le meme sujet
PMS_chambre_fermee

Chambre fermée: une mesure de contrainte vraiment utile?

Plongée au cœur d’un dispositif particulièrement réglementé, avec le Dr Alexandre Wullschleger, médecin adjoint au Service de psychiatrie adulte du Département de psychiatrie des Hôpitaux universitaires de Genève.
PMS_interview_contrainte

«Les mesures de contrainte doivent toujours être notre dernier recours»

Le recours à la contrainte dépend beaucoup aujourd’hui des cultures et des établissements de soins. Une intense réflexion est en cours pour en diminuer l’usage et réduire son impact auprès des patients. Interview du Dr Alexandre Wullschleger, médecin adjoint au Service de psychiatrie adulte du Département de psychiatrie des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).
Illustré_EMDR_thérapie

EMDR: une thérapie en quatre lettres

L’Eye Movement Desensitization and Reprocessing, plus connue par son acronyme « EMDR », est une thérapie qui a le vent en poupe. La technique, qui consiste en un retraitement de l’information par des stimulations bilatérales, permet notamment de se libérer de ses traumatismes. Le point avec la Dre Lamyae Benzakour, psychiatre de liaison aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).
Videos sur le meme sujet

Le bon choix du psy

Stéphane Délétroz indique quelques critères à prendre en compte pour choisir son ou sa psychiatre.

Gros plan sur lʹisolement thérapeutique en psychiatrie

Bastien Confino se penche sur une pratique parfois utilisée dans les services psychiatriques de Suisse: l'isolement ou l'enfermement thérapeutique.

De la musique dans les soins psychiatriques

Bastien Confino s'intéresse à un projet original mené dans le canton de Vaud.