Quels sont les organes que l’on peut transplanter?

Dernière mise à jour 18/10/12 | Article
Quels sont les organes que l’on peut transplanter?
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, tous les organes ne sont pas transplantables. Tour d’horizon des organes les plus demandés.

En terme de don d’organes, ce sont le cœur, le foie, les poumons, le pancréas, les reins, et les intestins qui peuvent faire l’objet d’une transplantation. L’organe le plus transplanté est le rein. L’an dernier en Suisse sur les 412 organes transplantés, on comptait 282 reins. Il y a eu 28 greffes de pancréas, 36 cœurs ont été remplacés,  ainsi que 54 poumons et 109 foies. 

Une transplantation d’organe devient nécessaire pour plusieurs raisons:

Le cœur

Une défaillance croissante du cœur, des maladies cardiaques congénitales ou encore des infections virales peuvent provoquer des insuffisances cardiaques chroniques et affaiblir le muscle cardiaque. Le cœur perd alors sa force de propulsion. Pour les patients qui ne peuvent être aidés par des traitements médicamenteux ou opératoires, la transplantation est l'ultime possibilité thérapeutique.

Le foie

Les pathologies suivantes peuvent générer un dysfonctionnement du foie: hépatite B et C, cirrhose du foie, affections congénitales, maladies auto-immunes, tumeurs, intoxications par des médicaments, des champignons ou abus d'alcool. Ces maladies peuvent endommager le foie dans une mesure telle qu'une guérison n'est plus possible. La transplantation est alors nécessaire.

Les poumons

Les maladies suivantes peuvent rendre nécessaire une greffe des poumons: la mucoviscidose (fibrose kystique), l'emphysème pulmonaire, l'hypertension artérielle pulmonaire et d'autres pathologies plus rares comme la fibrose pulmonaire (à la suite par exemple d'une exposition à de la poussière d'amiante), la sarcoïdose ou des intoxications par inhalation. Les patients qui ont besoin d'une greffe des poumons ne sont plus en mesure de maîtriser les activités de la vie quotidienne et sont tributaires d'un apport artificiel d'oxygène.

La greffe peut porter sur un seul poumon. Cependant, les deux poumons sont généralement transplantés ensemble. Dans le cas de certaines maladies, les poumons et le cœur sont greffés ensemble.

Les reins

La dialyse (épuration du sang) peut suppléer à cette fonction rénale. La transplantation de rein est cependant préférée dans de nombreux cas parce qu'elle représente une amélioration manifeste de la qualité de vie par rapport à la dépendance induite par des dialyses répétées trois fois par semaine. On greffe le rein droit ou gauche du donneur et les reins malades peuvent souvent être laissés dans le corps.

Le pancréas

On peut greffer le pancréas en tant qu'organe entier, ou transplanter uniquement les cellules intervenant dans la sécrétion d’insuline: les îlots de Langerhans. La transplantation permet de réduire ou d'interrompre la sécrétion d'insuline et les fonctions hormonales peuvent se rétablir d'elles-mêmes.

Sources

Swisstransplant.

A LIRE AUSSI

Chirurgie de l'obésité
Les effets inattendus du by-pass gastrique

Les effets inattendus du by-pass gastrique

Carences, problèmes psychologiques et esthétiques, prise de poids font partie des effets secondaires...
Lire la suite
Anti-inflammatoires
Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Fréquents et douloureux, les problèmes à l'épaule prennent du temps à guérir. L'origine de la douleur...
Lire la suite
Anesthésie

Effets de l’anesthésie sur le cerveau

L’impact d’une opération sur les facultés intellectuelles est avéré. On ignore pour l’heure les causes...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
malvoyants_vision_artificielle

Malvoyants: bientôt une vision artificielle?

Des chercheurs de l’EPFL, en collaboration avec l’Hôpital ophtalmique Jules- Gonin à Lausanne, sont à la pointe de la recherche sur l’implant rétinien pour redonner la vue aux personnes aveugles ou malvoyantes.

Va-t-on tous bientôt porter des implants médicaux?

Ces dispositifs qui peuvent être placés dans les diverses parties de notre corps pour pallier une fonction défaillante ont déjà sauvé bien des vies. Mais ils ne sont pas dénués de risques et certains d’entre eux sont des cibles pour d’éventuels pirates.
PULS_don_membrane

Des patchs de membrane amniotique pour réparer les cornées

Aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), les femmes enceintes chez qui une césarienne a été planifiée pourront intégrer un programme de don de membrane amniotique.
Videos sur le meme sujet

Un transplanté sur deux menacé par des infections graves

Plus de la moitié des patients ayant bénéficié dʹune transplantation dʹorgane développent des infections sévères dans l'année qui suit.

Bonne nouvelle dans le domaine de la transplantation du foie

Des chercheurs zurichois sont parvenus à maintenir en bonne condition un foie destiné à la transplantation durant toute une semaine.

Scandale des implants défectueux

Les implants se multiplient dans nos corps, pour nous aider à vivre mieux. Leur évolution technique les rend toujours plus faciles à placer, au point de nous faire oublier qu’il s’agit d’un élément étranger que notre corps devra accepter. Mais surtout, l’homologation de ces dispositifs médicaux par les fabricants a bénéficié jusqu’à aujourd’hui d’un manque de contrôle qui a nui à la sécurité des patients. Cette largesse de la réglementation a mené au scandale des «Implant Files», dénoncé dans toute l’Europe, et qui touche aussi la Suisse.