La pleine conscience

Dernière mise à jour 19/01/15 | Article
La pleine conscience
Contre le stress, maladie de notre époque, la technique méditative de la «pleine conscience» ou «mindfullness» peut être un apport précieux. Interview de Guido Bondolfi, professeur associé au Service des spécialités psychiatriques des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

            

Qu’est-ce que la pleine conscience par rapport à la relaxation?

La pleine conscience est une pratique méditative. Contrairement à la relaxation, qui a pour objectif d’atteindre un état de détente psychologique ou physique, le «mindfullness» n’a pas de but défini. Son seul objectif est de nous mettre en contact avec l’état présent qui nous habite, sans jugement. Pour y arriver on fixe son attention sur une sensation physique.

Vous utilisez avec succès cette approche pour lutter contre les rechutes de la dépression, contre le stress et l’anxiété. Quelle est son utilité au quotidien?

Elle permet de reconnaître plus aisément ses émotions. Et ce faisant, de prendre une distance qui permet non pas de réagir de façon automatique aux circonstances stressantes, mais de faire un choix et de répondre en accord avec soi. Cela évite d’être emporté dans un enchaînement non désiré. C’est un peu le «connais-toi toi-même» socratique.      

La pleine conscience exige une pratique assidue, environ 40 minutes quotidiennes. N’est-ce pas rédhibitoire?

On peut pratiquer moins longtemps, mais la régularité est très importante. La pratique est l’autoroute qui mène à la réussite! C’est une méthode relativement facile à apprendre qui améliore la qualité de vie. Il faut simplement être motivé.

A LIRE AUSSI

Chirurgie de l'obésité
Les effets inattendus du by-pass gastrique

Les effets inattendus du by-pass gastrique

Carences, problèmes psychologiques et esthétiques, prise de poids font partie des effets secondaires...
Lire la suite
Anesthésie
Une banane

Circoncision: à quoi sert le prépuce?

La circoncision, du latin circumcisio, signifiant «découper autour», consiste en l’ablation du prépuce,...
Lire la suite
Paracétamol
Intoxication au paracétamol: quels sont les risques?

Intoxication au paracétamol: quels sont les risques?

Vous ne connaissez peut-être pas le paracétamol et, pourtant, vous en avez déjà sûrement ingurgité. En...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Anxiété sévère: la «méditation transcendantale» a démontré son intérêt

Anxiété sévère: la «méditation transcendantale» a démontré son intérêt

Une toute récente analyse, portant sur des essais cliniques de cette technique de relaxation, conclut en sa faveur. Explications.
Personne dormant dans un hamac

Détente

La meilleure manière de nous détendre, c’est de faire le mort, de ne plus donner d’ordres à notre cerveau.
Une nouvelle façon de méditer au quotidien

Une nouvelle façon de méditer au quotidien

Méditation, yoga et relaxation version «mobile»: des pauses sur mesure au pouvoir bienfaisant, mais qui exigent une certaine discipline.
Videos sur le meme sujet

Le futur de la médecine

Demain, un tiers de la population aura plus de 65 ans. 40% de la population aura une maladie chronique. Les hôpitaux seront saturés, les médecins trop peu nombreux et les coûts de la santé continueront de prendre l’ascenseur. Dès lors, quelles sont les mesures adoptées par le monde médical pour répondre à ces problématiques?

Vaccins: quelle utilité?

Se faire vacciner n'est jamais un plaisir, ça pique, ça gonfle, et parfois on se sent un peu patraque. Mais pourquoi se vaccine-t-on au juste? Le point avec l'antidote.

Rougeole: faisons la disparaitre!

Faire disparaitre durablement le spectre d'une maladie contagieuse, c'est l'objectif de bien des responsables de santé publique à travers le monde. Par le passé ils y sont parvenus, et ils comptent bien récidiver. Cette émission vous en apprend plus sur l'une de ces maladies : la rougeole.