Trois raisons de s’intéresser à la médecine intégrative

Dernière mise à jour 19/01/21 | Article
Supp_La Côte_avenir_médecine_intégrative
Allier les vertus des médecines conventionnelles et complémentaires pour le bien du patient : voilà le programme de la médecine dite intégrative, une nouvelle approche de la santé venue des États-Unis qui ne cesse de gagner des adeptes en Europe. Pourquoi s’y intéresser? On fait le point avec le Pr Pierre-Yves Rodondi, directeur de l’Institut de médecine de famille à l’Université de Fribourg, qui vient d’achever la traduction du Guide de médecine intégrative de la Clinique Mayo*, considéré comme la référence du domaine.

Pour en savoir plus sur la médecine intégrative

* Guide de médecine intégrative de la Clinique Mayo

Brent A. Bauer, Pierre-Yves Rodondi

Ed. Planète Santé, 2020.

Dans ce guide, la Clinique Mayo met à votre disposition son savoir-faire pour vous aider à améliorer votre mieux-être personnel. Découvrez comment des techniques et thérapies autrefois considérées comme alternatives sont aujourd’hui associées à la médecine conventionnelle. Et comment vous pouvez les intégrer à votre mode de vie, que vous cherchiez à contrôler une maladie chronique ou simplement à stimuler votre bien-être général.

Une approche pragmatique

Pendant longtemps, la médecine conventionnelle – celle, pour faire court, que l’on pratique essentiellement dans les hôpitaux – s’est opposée aux médecines dites complémentaires, comme la médecine ayurvédique ou chinoise. «La médecine intégrative, elle, vise à prendre en considération l’ensemble des techniques à disposition, quelles que soient leurs origines, et de choisir parmi ces différentes approches celles qui conviennent le mieux pour traiter le patient», explique Pierre-Yves Rodondi. Une vision qui correspond au souhait de la majorité des personnes souffrantes, selon le professeur de médecine fribourgeois. «Il est rare de trouver des gens qui veulent se traiter uniquement par des médecines complémentaires. De façon naturelle, ce que les gens veulent, c’est le meilleur traitement avec le moins d’effets secondaires. En alliant médecine conventionnelle et complémentaire, c’est finalement ce que propose la médecine intégrative.»

Donner le pouvoir au patient

La médecine conventionnelle a fait d’énormes progrès au cours des dernières décennies. De plus en plus, elle permet de repousser les limites de l’âge et de la maladie. Mais, paradoxalement, en s’occupant de problématiques hautement spécialisées, elle perd parfois de vue la personne dans sa globalité et sa capacité d’autogestion de la maladie. «Les médecines complémentaires sont un moyen de redonner vie à ce que les Anglo-Saxons appellent le "self-care", explique Pierre-Yves Rodondi. Ces pratiques souvent ancestrales permettent de réapprendre à s’écouter soi-même, à se connaître et à mettre en place des pratiques et des techniques qui font du sens et du bien.»

Un atout contre les maladies chroniques

Ce que la médecine conventionnelle soigne de mieux en mieux, ce sont les maladies aiguës, l’accident vasculaire cérébral (AVC) ou l’infarctus par exemple. Elle offre par contre peu de réponses aux maladies chroniques non transmissibles comme les lombalgies, la fatigue ou encore l’obésité. «Dans ces pathologies qui demandent un suivi sur le long terme, les médecines complémentaires permettent d’offrir une autre manière de faire qui peut aider la personne souffrante à surmonter les symptômes et la charge émotionnelle que cela implique», note Pierre-Yves Rodondi.

Médecine intégrative : comment s’y mettre ?

Le Guide de médecine intégrative de la Clinique Mayo* propose trois manières de se mettre à la médecine intégrative.

1. Essayez une nouvelle activité physique

Le yoga par exemple est une technique corps-esprit qui associe des positions physiques, une respiration contrôlée et la méditation ou la relaxation. Le Tai-Chi est, lui, un ensemble d’exercices physiques et d’étirements qui peuvent être réalisés au rythme que l’on souhaite. Quant au Qi gong (CHI – Gong ou CHI-KONG), une forme de méditation chinoise, il combine exercices de respiration et mouvements physiques.

2. Essayez une technique de gestion du stress

La méditation en pleine conscience est la technique actuellement la plus en vogue en Suisse. Il s’agit de se concentrer sur ce que vous ressentez, d’observer vos pensées pour être pleinement dans l’instant, loin des tracas passés et des angoisses futures. Le Guide de la Clinique Mayo propose aussi une technique moins connue : celle de l’imagerie mentale. Il s’agit de créer des images mentales d’endroits ou de situations qui vous détendent et de mobiliser autant de sens que possible, comme l’odorat, la vue, l’ouïe et le toucher.

3. Pratiquez pour vous-même une activité spirituelle

Le simple fait de prendre du temps pour soi est déjà une manière de se faire du bien. Passer du temps dans la nature, écrire un journal pour exprimer ses sentiments et enregistrer ses progrès, ou même lire des essais ou récits inspirants pour évaluer diverses philosophies de vie, sont différentes manières de s’occuper de soi.

Quelques maladies communes pour lesquelles la médecine intégrative peut être utile

Oncologie

Les progrès des traitements de la médecine conventionnelle en matière d’oncologie, qu’il s’agisse de chimiothérapie, de radiothérapie, d’hormonothérapie ou plus récemment d’immunothérapie, sont en train de transformer de nombreux cancers en maladies chroniques. «Les effets secondaires liés à ces traitements, notamment la fatigue et les douleurs, atteignent souvent la limite du supportable, déplore le Pr Pierre-Yves Rodondi, directeur de l’Institut de médecine de famille à l’Université de Fribourg. Dans ce cadre, suivre des traitements complémentaires comme l’acupuncture ou le yoga pour la fatigue ou les douleurs chroniques, peut s’avérer utile.»

Sommeil

De manière générale, la prescription encore trop fréquente pour bien dormir sont les benzodiazépines. Toutefois, des traitements plus doux et moins addictifs comme la valériane ou la mélatonine peuvent aussi être envisagés. «Ces traitements sont un peu moins efficaces, explique Pierre-Yves Rodondi, mais les effets secondaires sont moindres. Ces considérations liées à la qualité de vie sont un argument de taille pour les patients.»

Maux de dos

8 personnes sur 10 souffriront un jour au cours de leur vie de maux de dos. Dans la plupart des cas, ces douleurs disparaîtront d’elles-mêmes. Mais que faire lorsque le mal dure? «Longtemps, nous avons prescrit le repos, répond le Pr Rodondi. On sait aujourd’hui qu’il faut bouger. Mais surtout, que les médicaments ne sont pas très efficaces et qu’il vaut bien mieux avoir recours à des thérapies manuelles comme l’ostéopathie.»

Migraines

Les migraines sont souvent à l’origine d’une grande souffrance. Elles peuvent apparaître sans cause apparente. Plusieurs médicaments conventionnels sont recommandés. «Dans ce domaine, certains patients souhaitent essayer une approche non médicamenteuse. L’acupuncture est la thérapie intégrative, parmi toutes celles souvent utilisées pour prévenir la migraine, qui semble aujourd’hui la plus efficace, note Pierre-Yves Rodondi. De plus, différents exercices de relaxation peuvent aussi être d’une grande aide.»

 ________

Paru dans le hors-série « Votre santé », La Côte, Novembre 2020.

A LIRE AUSSI

Chirurgie de l'obésité
Les effets inattendus du by-pass gastrique

Les effets inattendus du by-pass gastrique

Carences, problèmes psychologiques et esthétiques, prise de poids font partie des effets secondaires...
Lire la suite
Anesthésie

Effets de l’anesthésie sur le cerveau

L’impact d’une opération sur les facultés intellectuelles est avéré. On ignore pour l’heure les causes...
Lire la suite
Anesthésie
Une banane

Circoncision: à quoi sert le prépuce?

La circoncision, du latin circumcisio, signifiant «découper autour», consiste en l’ablation du prépuce,...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PS45_medecine_integrative

Nouveautés en médecine intégrative

Du Taï-Chi pour préserver ses facultés cognitives, une prise en charge globale contre les maux de dos, de l’hypnose avec une anesthésie générale… Des données récentes indiquent une plus-value réelle de ces approches complémentaires dans ces situations. Tour d’horizon.
LMD_cannabis_médical_ordonnance

Du cannabis médical disponible sur ordonnance

À partir de cet été, il sera plus facile de se faire prescrire du cannabis médical. Mais attention au porte-monnaie, car il ne sera pas automatiquement remboursé.
LMD_herbes_aromatiques

Herbes aromatiques: à parsemer sans modération

Il existe des dizaines de plantes aromatiques plus ou moins réputées, poussant sous toutes les latitudes. Thym, sauge, romarin, ciboulette… ces «herbes», utilisées pour leurs parties vertes – tiges, feuilles –, sont à distinguer des épices, condiments ou aromates, eux aussi très prisés par les chefs.
Videos sur le meme sujet

Booster son immunité, est-ce vraiment une bonne idée ?

Lʹidée de booster son système immunitaire est séduisante.

La technologie au service de lʹagriculture: faire pousser de lʹarnica montana

Toute cette semaine, Sarah Dirren vous propose une plongée dans la recherche agricole en Suisse.

La technologie au service de lʹagriculture: de la plante au produit final

Toute cette semaine, Sarah Dirren vous propose une plongée dans la recherche agricole en Suisse.