Un médicament périmé, pourquoi pas?

Dernière mise à jour 16/02/13 | Questions/Réponses
De nombreux médicaments restent efficaces longtemps après leur date de péremption. En attendant que l’industrie pharmaceutique prolonge leur durée de vie, peut-on les consommer sans crainte?

Vous avez la grippe ou un bon refroidissement et vous êtes sagement resté chez vous pour ne pas contaminer vos collègues et amis. Vous fouillez dans la pharmacie familiale à la recherche d’un fébrifuge, comme une bonne vieille aspirine. Justement, elle est un peu vieille l’aspirine, sa date de péremption est dépassée. Que faire? La Tribune médicale1 rappelle que certains médicaments restent stables très longtemps. Des chercheurs américains ont en effet analysé huit médicaments périmés depuis 28 à 40 ans: sur quinze principes actifs qu’ils contenaient, douze étaient toujours présents dans une proportion acceptable, soit au minimum 90% de la quantité initiale2. Dès lors, quel risque y a-t-il à consommer des médicaments échus? L’avis de Nicolas Schaad, pharmacien pour les Hôpitaux de La Côte.

Certains médicaments restent actifs longtemps. Pourquoi ne pas les utiliser après leur date de péremption?

Nicolas Schaad: Dans le cadre de l’hôpital, je n’autorise évidemment pas le recours à des médicaments périmés, même d’un jour. De même qu’ils ne sont pas utilisés à des fins humanitaires, c’est une question d’éthique. Pour mon usage personnel par contre, je n’hésiterai pas à prendre certains médicaments périmés, stockés convenablement et dont je sais qu’ils sont très stables, comme le Dafalgan ou les anti-inflammatoires. L’aspirine, par contre, se dégrade beaucoup plus rapidement.

La pharmacie familiale contient souvent des médicaments périmés achetés pour les voyages; antibiotiques, antidiarrhéiques. Peut-on les utiliser?

Encore une fois, je ne peux le recommander, c’est la responsabilité du fabricant de prolonger les dates limites. Il faudrait analyser chaque lot pour être sûr qu’ils sont toujours actifs. Mais les antibiotiques à large spectre, comme la Ciproxine, prescrite aux voyageurs, ou les médicaments contre la diarrhée sont assez stables.

Les médicaments périmés peuvent-ils devenir toxiques?

Un ancien antibiotique à base de tétracycline s’est avéré toxique pour les reins lorsque la molécule était dégradée. Depuis, la formulation a été revue et ce risque est devenu improbable. Il y a aussi les produits de dégradation de la pénicilline qui pourraient s’avérer beaucoup plus allergisants que la pénicilline elle-même. Enfin, l’aspirine périmée pourrait être moins bien tolérée au niveau gastrique. Sinon, on s’expose juste à ce que le médicament ne soit pas actif. Lorsqu’il n’y a pas d’urgence vitale, ce n’est pas grave. Par contre, il faut être beaucoup plus strict avec les médicaments qui peuvent sauver des vies. Comme l’adrénaline, utilisée en injection dans les allergies, les sprays pour l’asthme ou la nitroglycérine pour l’angine de poitrine. Comme ces molécules sont peu stables, il est important de respecter la date de péremption et de les conserver de manière adéquate.

Si je laisse des médicaments dans mon chalet, maintenu hors gel, alors que la température conseillée pour leur conservation est de 15 à 25 degrés, vont-ils se dégrader?

Les médicaments craignent surtout la chaleur et l’humidité qui accélèrent leur dégradation. Ils n’aiment pas non plus les changements d’état, la congélation et décongélation d’un liquide, par exemple. Le maintien à une température de cinq degrés ne devrait pas poser de problème pour autant que les médicaments soient dans leur emballage d’origine. Ceci s’applique surtout aux formes solides. Pour les sirops ou autres liquides, il faut toujours se conformer aux recommandations du fabricant.

L’industrie pharmaceutique n’a-t-elle pas intérêt à ce que la date limite des médicaments soit courte?

Pas forcément. Par exemple, si la date limite est longue, il est possible de fabriquer de plus grands lots et donc de faire des économies d’échelle. Par ailleurs, les entreprises pharmaceutiques font des tests en recourant à un vieillissement accéléré et n’ont donc pas besoin d’attendre des années pour vérifier si les molécules restent actives.

__________

1. Tribune médicale, N° 4, 25 janvier 2013.

2. Archives of Internal Medicine, 26 novembre 2012.

______

  

    

Extrait de :

Check-Up. Les réponses à vos questions santé
de Marie-Christine Petit-Pierre
Ed. Planète Santé / Le Temps, 2014

            

A LIRE AUSSI

Chirurgie de l'obésité
Les effets inattendus du by-pass gastrique

Les effets inattendus du by-pass gastrique

Carences, problèmes psychologiques et esthétiques, prise de poids font partie des effets secondaires...
Lire la suite
Anesthésie
Une banane

Circoncision: à quoi sert le prépuce?

La circoncision, du latin circumcisio, signifiant «découper autour», consiste en l’ablation du prépuce,...
Lire la suite
Paracétamol
Intoxication au paracétamol: quels sont les risques?

Intoxication au paracétamol: quels sont les risques?

Vous ne connaissez peut-être pas le paracétamol et, pourtant, vous en avez déjà sûrement ingurgité. En...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
antidouleurs_cachets

Les antidouleurs, des cachets comme les autres?

Les comprimés contre la douleur aiguë sont généralement sûrs, à condition de respecter quelques règles.
Un monde sans antibiotiques?

Un monde sans antibiotiques?

Partout sur la planète, les bactéries résistantes aux antibiotiques sont toujours plus nombreuses. En cause, une surconsommation de ces médicaments chez l’homme et les animaux d’élevage. Constat et pistes pour ne pas mourir, demain, d’une simple infection urinaire.
Paracétamol: sa consommation pendant la grossesse semble augmenter le risque d’asthme infantile

Paracétamol: sa consommation pendant la grossesse augmenterait le risque d’asthme infantile

Des chercheurs norvégiens viennent de démontrer que la prise de ce médicament très courant par des femmes enceintes pouvait comporter des risques. Explications.
Videos sur le meme sujet

Antibiotiques: les bactéries font de la résistance

L'antidote retrace l'histoire de la découverte du premier antibiotique, la pénicilline, avant de se pencher sur la résistance des bactéries face aux antibiotiques.