Le suivi des grands prématurés

Dernière mise à jour 16/11/11 | Vidéo
Il n'y a pas si longtemps, dans les années 80, on réanimait à tout prix les prématurés, sans penser aux possibles handicaps qui pourraient survenir dans leur développement, tant physique que mental.

Désormais, la médecine néonatale a fait un pas de géant, grâce à la technologie, mais aussi en s'interrogeant sur le suivi à long terme des grands prématurés, né entre 24 et 32 semaines. Des témoignages poignants nous plongent au coeur de l'unité de néonatologie du Dr Pfister à Genève.

Un reportage 36.9° - RTS Un

A LIRE AUSSI

Médicaments et grossesse

Les dangers de la prégabaline durant la grossesse

Une étude scientifique remet en cause la sécurité d'une substance présente dans des médicaments, notamment le Lyrica, si elle est prise durant la grossesse.
Lire la suite
Videos sur le meme sujet

Surveiller le risque dʹaccouchement prématuré à distance

Une collaboration entre le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) débouche sur un produit innovant: une serviette hygiénique connectée qui permet de prédire le risque dʹaccouchement prématuré.

La musique aide le cerveau des prématurés à se construire

Une musique spécialement composée pour les tout-petits renforce le développement des réseaux cérébraux des prématurés et pourrait limiter les retards neurodéveloppementaux fréquents chez ces enfants.