Le suivi des grands prématurés

Dernière mise à jour 16/11/11 | Vidéo
Il n'y a pas si longtemps, dans les années 80, on réanimait à tout prix les prématurés, sans penser aux possibles handicaps qui pourraient survenir dans leur développement, tant physique que mental.

Désormais, la médecine néonatale a fait un pas de géant, grâce à la technologie, mais aussi en s'interrogeant sur le suivi à long terme des grands prématurés, né entre 24 et 32 semaines. Des témoignages poignants nous plongent au coeur de l'unité de néonatologie du Dr Pfister à Genève.

Un reportage 36.9° - RTS Un

A LIRE AUSSI

Diagnostic prénatal

Echographies «pour le plaisir» du futur bébé: pourquoi il faut savoir dire non

En France une institution officielle vient de mettre en garde contre la multiplication des échographies obstétricales réalisées à la demande des futurs...
Lire la suite
Médicaments et grossesse

Les dangers de la prégabaline durant la grossesse

Une étude scientifique remet en cause la sécurité d'une substance présente dans des médicaments, notamment le Lyrica, si elle est prise durant la grossesse.
Lire la suite
Accouchement

L’accouchement: un tsunami dans la vie

Près de 80 000 bébés viennent au monde chaque année en Suisse. Un petit miracle de la vie qui est à la fois des plus naturels et des plus extra-ordinaires....
Lire la suite
Videos sur le meme sujet

Les effets de la musique sur le cerveau: fœtus et prématurés

Chaque jour de la semaine de Noël 2020, Stéphane Délétroz vous propose un passionnant voyage musical et cérébral en compagnie d'Emmanuel Bigand, professeur de psychologie cognitive, membre de l'Institut universitaire de France et contrebassiste de niveau professionnel.

Surveiller le risque dʹaccouchement prématuré à distance

Une collaboration entre le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) débouche sur un produit innovant: une serviette hygiénique connectée qui permet de prédire le risque dʹaccouchement prématuré.