Diagnostic pré-implantatoire: voter oui ou non?

Dernière mise à jour 27/03/13 | Vidéo
Encore interdit en Suisse, le diagnostic pré-implantatoire va être soumis au vote du peuple.

Cette technique permet de savoir après fécondation in vitro si l'enfant à naître présente de graves maladies ou malformations génétiques. Le DPI évite la question de l'avortement mais pose celles de l'eugénisme et de la place du handicap dans notre société.

Un reportage 36.9° - RTS Un

A LIRE AUSSI

Diagnostic prénatal

Echographies «pour le plaisir» du futur bébé: pourquoi il faut savoir dire non

En France une institution officielle vient de mettre en garde contre la multiplication des échographies obstétricales réalisées à la demande des futurs...
Lire la suite
Accouchement

L’accouchement: un tsunami dans la vie

Près de 80 000 bébés viennent au monde chaque année en Suisse. Un petit miracle de la vie qui est à la fois des plus naturels et des plus extra-ordinaires....
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
P21-02_interruption_grossesse_médicamenteuse

L’interruption de grossesse médicamenteuse à domicile

Grâce à un protocole bien établi associé à une surveillance médicale étroite, les patientes des HUG ayant choisi d’interrompre leur grossesse peuvent le faire à domicile. Une pratique médicale en augmentation depuis plusieurs années.
Tubes d'analyses

Trisomies 13 et 18: grosses divergences sur la «qualité de vie»

S’intéresser aux personnes porteuses d’une anomalie chromosomique n’est jamais une chose très facile. Des chercheurs de Montréal l’ont fait. Ils ont cherché à évaluer de quelle manière les parents perçoivent ce qu’il en est de la «qualité de vie» de leur enfant trisomique. Puis, ils ont fait de même avec les médecins prenant en charge ces mêmes enfants. Les résultats donnent amplement matière à réflexion.
amis_fertilite

Amis et ennemis de la fertilité

Faire un bébé est un rêve parfois difficile à réaliser. Selon l'OMS, l'infertilité est définie comme l'absence de grossesse malgré un an de rapports sexuels réguliers. Ses causes sont imputables dans une même proportion de 30% aux hommes, aux femmes, et au couple; le 10% restant demeure inexpliqué. Des difficultés d'ordre médical –problèmes génétiques, malformations, traumatismes, pathologies hormonales, endométriose– ainsi que divers autres facteurs peuvent influencer la conception d'un enfant.
Videos sur le meme sujet

Les bébés nés par PMA ont-ils des troubles cognitifs ?

Des études récentes montrent que les bébés nés par procréation médicalement assistée (PMA) sont souvent trop légers.

Rencontre avec Jacques Testart, biologiste et père scientifique du premier bébé éprouvette de France

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

L’influence des bactéries sur la fertilité masculine

Le CHUV vient de recevoir un financement du Fond National Suisse pour étudier l’influence des bactéries sur la fertilité masculine.
Maladies sur le meme sujet
Test de grossesse négatif

Infertilité

En fonction de l'âge, il est conseillé de consulter après six mois ou une année de tentatives infructueuses pour mettre en route une grossesse. L'absence de règles pendant six mois sans grossesse doit aussi amener à consulter. Enfin, il est bon de se rappeler que dans la moitié des cas la cause de l'infertilité se trouve chez l'homme.

Symptômes sur le meme sujet
Que faire si je n'arrive pas à avoir d'enfant?

Infertilité

Je n'arrive pas à avoir d'enfant