Tests prénataux: utilité et conséquences

Dernière mise à jour 11/10/11 | Vidéo
Les tests prénataux comme les échographies ou les amniocentèses permettent aux parents qui attendent un enfant de mieux cerner les risques de maladie ou de malformation d'origine génétique. L'antidote fait le point sur les maladies dépistées, les risques ainsi que la fiabilité de ces tests.

Les tests de dépistage sont de plus en plus répandus. Ils permettent de détecter de nombreuses malformations, souvent liée à des désordres chromosomiques. Ces maladies, dont font partie les trisomies ou certaines malformations neurologiques par exemple, peuvent avoir des conséquences importantes pour la vie ou la survie de l'enfant. Avec le Dr Béatrice Pashy-Moradi, médecin chef du service de gynécologie-obstétrique à l'hôpital de Sierre.

Articles sur le meme sujet
bébé_trois_adn_espoirs_contreverse

Le bébé conçu avec trois ADN soulève espoir et controverse

La conception d’un enfant à partir de trois ADN en 2016 au Mexique marque un tournant scientifique dans la procréation médicalement assistée. Et pose de nouvelles questions éthiques.
Un foetus

Séquencer le génome avant la naissance est possible. Est-ce souhaitable?

Les progrès de la génétique et des prix de moins en moins élevés font que cette question va prendre une importance de plus en plus grande dans les sociétés démocratiques. Sur fond d’atermoiements politiques et de dilemmes éthiques. Un rapport américain rappelle fort opportunément quelques points essentiels
Tubes d'analyses

Trisomies 13 et 18: grosses divergences sur la «qualité de vie»

S’intéresser aux personnes porteuses d’une anomalie chromosomique n’est jamais une chose très facile. Des chercheurs de Montréal l’ont fait. Ils ont cherché à évaluer de quelle manière les parents perçoivent ce qu’il en est de la «qualité de vie» de leur enfant trisomique. Puis, ils ont fait de même avec les médecins prenant en charge ces mêmes enfants. Les résultats donnent amplement matière à réflexion.
Videos sur le meme sujet

Diagnostic pré-implantatoire: voter oui ou non?

Encore interdit en Suisse, le diagnostic pré-implantatoire va être soumis au vote du peuple.

Naissance d'un bébé opéré in utero

Cécile Guérin revient sur une première en Suisse: un fœtus de moins de six mois a été opéré avec succès d’une tumeur au poumon.

Echographies «pour le plaisir» du futur bébé: pourquoi il faut savoir dire non

En France une institution officielle vient de mettre en garde contre la multiplication des échographies obstétricales réalisées à la demande des futurs parents. Ces examens ne devraient être pratiqués qu’à des fins médicales. La raison réclame de ne pas exposer inconsidérément aux ultrasons les yeux et les organes génitaux des fœtus. Une recommandation qui coïncide avec des images diffusées par la BBC de la formation in utero d’un visage d’un fœtus.