Médecin

Dernière mise à jour 20/10/11 | Article
puzzle exclamation et interrogation
Le souci majeur du patient, c’est de trouver un médecin avec qui il se sente à l’aise pour collaborer et partager la responsabilité de son traitement. Cela implique une relation d’égalité.

En Europe, le médecin est très souvent idéalisé. On le considère en général comme un être bon, savant, consciencieux, nécessairement voué au bien de son prochain, connaissant les maladies et sachant les guérir. On pense par définition qu’il sait de quoi souffre son patient. Le patient par contre souvent ne le sait pas, ou s’il le sait il le sait moins bien que lui. Le patient se sent en état d’infériorité. Il n’est pas libre. Il n’ose pas parler de peur de blesser ou de déplaire et d’être mal soigné.

Aux Etats-Unis ce n’est pas le cas, on apprend aux enfants à tester leur médecin, à lui poser des questions, à établir une relation avec lui. Si l’enfant n’est pas content des réponses qu’il reçoit, il exprime son mécontentement et avec l’aide de ses parents, consulte un confrère. Cela va de soi, ne pose pas de problème de conscience. Les patients américains sont beaucoup plus libres à l’égard de leur médecin que les patients européens, les médecins américains obligés de se remettre en question par rapport à leurs patients. Il est important de tester son médecin, de ne pas lui prêter des connaissances, des pouvoirs qu’il n’a pas, qu’il ne peut avoir si le patient ne s’est pas confié.

Le souci majeur du médecin, c’est d’établir avec son patient une relation de confiance, afin de pouvoir le rassurer et lui transmettre de manière personnelle, nuancée et appropriée ses connaissances et surtout son expérience. Le souci majeur du patient, c’est de trouver un médecin avec qui il se sente à l’aise pour collaborer et partager la responsabilité de son traitement. Cela implique une relation d’égalité. Chacun apprend toujours quelque chose. Le médecin apprend ce qu’il ne peut pas deviner, le patient ce qu’il ignore. Si cette relation de confiance n’existe pas ou plus, le patient doit prendre position et chercher un autre thérapeute.

Couverture du Petit lexique de la psychothérapie

Source

Retrouvez d'autres mots essentiels dans le Petit lexique de la Psychothérapie du Dr François Adler aux éditions Georg.

A LIRE AUSSI

Génétique
Génétique: nous n'héritons pas de nos quatre grands-parents de la même manière

Génétique: nous n'héritons pas de nos quatre grands-parents de la même manière

De quoi notre identité génétique est-elle faite? La réponse la plus simple serait «de notre famille»....
Lire la suite
Don du sang
L’ABC des groupes sanguins

L’ABC des groupes sanguins

Que signifient les lettres et les signes qui désignent notre groupe sanguin? Combien y en a-t-il? Les...
Lire la suite
Caisse et assurance maladie
Chirurgie de l’obésité: quelle prise en charge par l’assurance de base?

Chirurgie de l’obésité: quelle prise en charge par l’assurance de base?

La chirurgie de l’obésité est prise en charge par l’assurance-maladie de base à certaines conditions....
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
hes-so_acteur_cle_sante

La HES-SO, un acteur clé dans le monde de la santé

La HES-SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale sera présente lors du salon Planète Santé live avec différents projets de recherche et ses filières de formation.
Des médecins avec une patiente

La communication des médecins hommes et femmes

Il existe maintes différences dans le style de communication et le comportement des médecins et des patients selon leur genre. Quel est l’impact de cette observation dans les relations soignants-malades?
Suivre son traitement, une affaire d’équipe

Suivre son traitement, une affaire d’équipe

Prescrire et prendre des médicaments est devenu monnaie courante, bien que de nombreux patients aient du mal à adhérer pleinement à leur traitement. Plusieurs approches et outils ont été développés pour mieux comprendre ce phénomène et y remédier.
Videos sur le meme sujet

Rencontre avec Pierre-Alain Schmied, un jeune retraité de la médecine générale

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

Rencontre avec Manuela Eicher, infirmière et docteure

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

La médecine devant l'écran

Dans le milieu hospitalier, un médecin passe trois fois plus de temps face à son ordinateur que face à ses patients.