L’âgisme dans la santé

Dernière mise à jour 02/03/16 | Audio
Loading the player ...
Bastien Confino s'attaque à une question éthique: peut-on faire de l'âgisme médical?

Cette discrimination par l'âge se manifeste quand il est décidé de prodiguer moins de soins à un patient très jeune ou très vieux qu’à une personne dans la force de l’âge.

On en parle avec Christophe Büla, chef du Service de gériatrie et de réadaptation gériatrique du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), et Umberto Simeoni, chef du Service de pédiatrie du CHUV.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Génétique

Consanguinité et maladies rares

Dans l’esprit collectif, la consanguinité est synonyme de mal formations et de maladies graves.
Lire la suite
Directives anticipées

Directives anticipées: une vie dans un formulaire

Les directives anticipées demandent une réflexion profonde sur nos valeurs, sur le regard que l’on porte sur la médecine, la douleur.
Lire la suite
Fin de vie et soins palliatifs

Soins palliatifs: vivre le temps qui reste

Les soins palliatifs, c’est une démarche qui vise à aider les personnes gravement malades atteints de maladies incurables à maintenir une certaine qualité...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PS46_notion_mort_naturelle

«La notion de mort naturelle a perdu de sa signification»

Suicide assisté, mort naturelle, soins palliatifs? Quelles différences? Interview d’Annette Mayer, théologienne et accompagnante spirituelle en milieu hospitalier.
PS46_suicide_assisté

Suicide assisté: aussi pour les personnes qui ne sont pas en fin de vie

Les nouvelles directives sur le suicide assisté ouvrent cette pratique aux personnes malades qui ne sont pas forcément en fin de vie. L’Académie suisse des sciences médicales (ASSM) et la Fédération des médecins suisses (FMH) sont enfin tombées d’accord sur un texte qui encadre cette pratique légale. Un soulagement pour les médecins. Décryptage.
PULS_invitee_muriel_delacquis

«La vie reste de la vie jusqu’au bout»

Infirmière à l’EMS des Mouilles, chargée de cours à la Haute école de santé de Genève et présidente de l’association Palliative Genève*, Muriel Delacquis a croisé la route des soins palliatifs il y a une douzaine d’années. Depuis, elle y consacre sa vie, comme une évidence.
Videos sur le meme sujet

Réduire les soins inappropriés à lʹhôpital pour baisser les coûts

Lutter contre la surmédicalisation et lʹusage de soins inappropriés pour faire baisser les coûts de la santé, c'est la piste lancée au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).