Directives anticipées : conseils pour la rédaction en vue d'une hospitalisation psychiatrique

Dernière mise à jour 19/09/11 | Article
Homme qui a perdu la tête
Cet article vous propose un schéma de rédaction et des pistes de réflexion pour que l'élaboration des directives anticipées avant d'aller en hôpital psychiatrique soit la plus exhaustive possible.

Tôt ou tard, la maladie psychique conduit le patient à s’interroger sur son expérience et à ne plus vouloir revivre ses souffrances. Grâce aux directives anticipées, il a désormais le droit de déterminer la forme de soins qu’il voudra recevoir en cas d’une nouvelle hospitalisation. Voici quelques conseils et quelques pistes pour rédiger les directives :

Généralités :

  • Déterminez le domaine précis dans lequel vous souhaitez vous exprimer : médication, gestion de l’argent, personnes à (ne pas) contacter, levée de secret médical envers une personne, etc.
  • Décrivez soigneusement la situation que vous envisagez. Déterminez alors ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas dans une telle situation.

Traitement :

  • Si vos directives portent sur le traitement de la maladie, renseignez-vous auprès d’un médecin de confiance et/ou d’une association de patients pour pouvoir vous déterminer sur tous les traitements possibles à cette maladie. Dites enfin lesquels vous acceptez et lesquels vous refusez. Si vous souhaitez et/ou acceptez que des médicaments vous soient donnés, précisez le nom et le dosage des médicaments qui vous conviennent et indiquez clairement ceux que vous refusez. Si un nouveau type de médicament concernant votre pathologie arrive sur le marché, déterminez-vous à ce sujet.
  • Si vous avez une bonne relation de confiance avec l’équipe médicale qui vous a déjà reçu, contactez-la pour discuter de vos hospitalisations précédentes et prévoir au mieux celles qui pourraient encore survenir.
  • Si vous souhaitez qu’un traitement spécial/non conventionnel vous soit offert, renseignez-vous auprès de l’institution qui vous recevra pour savoir si ce traitement peut être dispensé. Si l’institution vous indique qu’elle ne pourra pas vous offrir ce traitement pour des raisons techniques, déterminez-vous en fonction de cette impossibilité, envisagez les alternatives.
  • Si vous souhaitez un traitement qui n’est pas conforme aux standards habituels, et que vous ne disposez pas d’une assurance complémentaire qui le couvre, renseignez-vous sur le remboursement de ce traitement auprès de votre médecin et/ou de votre assurance maladie.

Représentants thérapeutiques :

  • Si vous désignez un ou plusieurs représentants thérapeutiques, donnez-leur un mandat d’intervention ou d’observation précis et assurez-vous bien qu’ils soient d’accord. Vous pouvez désigner votre médecin traitant avec son accord. Tenez-le régulièrement au courant.

Représentants extérieurs :

  • Si vos directives portent sur une demande d’ordre social, renseignez-vous auprès du service social de l’hôpital pour savoir ce qu’il peut et ne peut pas faire. Vous pouvez demander à ce qu’une personne extérieure à l’institution soit contactée pour prendre soin de vos affaires ou de vos animaux familiers. Instruisez clairement cette personne de ce qu’elle devra/pourra faire.

Texte extrait d'une publication Pro Mente Sana

(Cliquez sur l'image pour accéder à la brochure pdf
ou la commander gratuitement)

Autres articles également disponibles:

Directive anticipée : prévoir une incapacité de discernement

Article original: http://www.promentesana.org/upload/application/232-directivesanticipes2011.pdf

A LIRE AUSSI

Génétique
Génétique: nous n'héritons pas de nos quatre grands-parents de la même manière

Génétique: nous n'héritons pas de nos quatre grands-parents de la même manière

De quoi notre identité génétique est-elle faite? La réponse la plus simple serait «de notre famille»....
Lire la suite
Don du sang
L’ABC des groupes sanguins

L’ABC des groupes sanguins

Que signifient les lettres et les signes qui désignent notre groupe sanguin? Combien y en a-t-il? Les...
Lire la suite
Génétique
epigenetique

Épigénétique, quand les gènes s’allument ou s’éteignent

Comme tout être vivant, l’homme est déterminé par son héritage biologique, mais pas seulement. Il est...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
directives_scene

Les directives anticipées sur scène

Inconscient ou diminué, voudrez-vous des soins intensifs ou au contraire minimaux? Les directives anticipées permettent de fixer clairement votre volonté quand vous êtes encore en état de le faire. Une pièce met cette thématique en scène.
Calendrier

Directives anticipées : prévoir une incapacité de discernement

Tôt ou tard, la maladie psychique conduit le patient à s’interroger sur son expérience et à ne plus vouloir revivre ses souffrances. Grâce aux directives anticipées, il a désormais le droit de déterminer la forme de soins qu’il voudra recevoir en cas d’une nouvelle hospitalisation.
Les directives anticipées, le représentant thérapeutique et le mandat pour cause d’inaptitude

Les directives anticipées, le représentant thérapeutique et le mandat pour cause d’inaptitude

Toute personne a le droit de formuler des directives anticipées pour spécifier le type de soins qu’elle aimerait recevoir ou non, au cas où elle ne serait plus en mesure d’exprimer sa volonté. Elle peut aussi désigner une personne, un représentant thérapeutique, chargé de se prononcer à sa place sur le choix des soins à lui prodiguer dans les situations où elle ne pourrait plus s’exprimer.
Videos sur le meme sujet

Directives anticipées: une vie dans un formulaire

Les directives anticipées demandent une réflexion profonde sur nos valeurs, sur le regard que l’on porte sur la médecine, la douleur.