Troubles érectiles: ne tardez pas à consulter!

Dernière mise à jour 08/10/13 | Article
Troubles érectiles: ne tardez pas à consulter!
Les maladies cardio-vasculaires sont une des causes principales de la dysfonction érectile (trouble de l’érection). Ce fait est encore trop souvent ignoré par le grand public et même les médecins ne pensent pas systématiquement à cette corrélation.

A partir de 40 ans, 40% des hommes souffriraient d’une dysfonction érectile (DE) à des degrés de gravité divers. Ces problèmes d’érection affectent fortement la vie sexuelle et relationnelle ainsi que  la qualité de vie en général. Ils peuvent également entraîner une détresse émotionnelle et des sentiments négatifs (manque de confiance et d’estime de soi, etc.) ayant parfois des conséquences néfastes sur la vie personnelle et de couple.

Définition

On définit la dysfonction érectile comme l’incapacité persistante ou répétée d’obtenir et/ou de maintenir une érection suffisante pour permettre une activité sexuelle satisfaisante.

Maladies cardio-vasculaires avant tout

Les causes de la DE sont multiples, d’ordre organique et/ou psychologique. «Mais avant tout, ce sont des causes organiques, et en premier lieu les maladies cardiovasculaires, qui sont corrélées à des problèmes d’érection, souligne le Dr Francesco Bianchi-Demicheli, responsable de la Consultation de gynécologie psychosomatique et de médecine sexuelle et médecin adjoint agrégé au sein du Département de Gynécologie obstétrique des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). En effet, les maladies cardiovasculaires partagent les mêmes facteurs de risque et une base physiopathologique commune avec la dysfonction érectile. Autrement dit, l’apparition d’une dysfonction érectile peut être la première manifestation d’une telle maladie.»

Des études ont clairement montré que la DE peut être un premier signe (marqueur) d’un problème cardiovasculaire pas encore manifesté, et un signe prédicteur d’un potentiel événement cardiovasculaire (tel qu’un accident vasculaire cérébral et/ou un infarctus du myocarde), qui surviendrait entre deux et cinq ans après l’apparition du problème d’érection.

Consulter sans tarder

Les hommes souffrant d’un problème d’érection récurrent ou permanent depuis plusieurs mois devraient donc aller consulter sans tarder! Or, ils n’osent que rarement en parler à leur médecin. Une enquête menée en Italie auprès de 12671 hommes qui avaient appelé un numéro d’informations consacrées à la DE, a montré que 50,3% d’entre eux seulement en ont parlé à leur médecin généraliste ou urologue –et ce après déjà au moins trois ans d’évolution de leurs troubles!

Ce que le médecin devrait chercher

«Du côté des médecins, on ne pense pas encore assez aux possibles causes organiques des dysfonctions érectiles», déplore le Dr Bianchi-Demicheli. Avant de chercher des facteurs psychologiques aux troubles de l’érection, il faut exclure toute cause organique et/ou iatrogène (due par exemple à des médicaments ou à une intervention chirurgicale). Il faudrait également chercher des facteurs de risque cardiovasculaires (âge, élévation du cholestérol, hypertension, etc.), effectuer une anamnèse médicale (en tenant compte des éventuels traitements médicamenteux du patient) et sexuelle, et un examen clinique approfondi (statuts général et psychiatrique, examens uro-génital, cardiovasculaire, neurologique).

Le bilan diagnostic de base devrait comprendre:

  • une mesure de la tension artérielle;
  • un contrôle de la glycémie;
  • un bilan lipidique (cholestérol total, LDL (mauvais cholestérol), HDL («bon» cholestérol), triglycérides);
  • une mesure des taux de testostérone;
  • une mesure de la fonction thyroïdienne (TSH);
  • un ECG (électrocardiogramme) de repos.

 «Si l’on suspecte ou découvre un problème cardiovasculaire, il faudrait alors consulter un cardiologue pour des examens plus approfondis, note le Dr Bianchi-Demicheli. Et si l’on suspecte une autre pathologie associée au trouble érectile (maladie urogénitale, endocrinienne ou autre), c’est le spécialiste ad hoc qui devrait être consulté. Les causes de la dysfonction érectile étant multifactorielles, une prise en charge multidisciplinaire est l’approche optimale».

A LIRE AUSSI

Hypertension
Quand les reins fonctionnent mal

Quand les reins fonctionnent mal

L’insuffisance rénale chronique est une maladie grave, trop souvent ignorée des patients eux-mêmes car,...
Lire la suite
Cholestérol
Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Depuis plus de vingt-cinq ans les statines ont été prescrites aux patients présentant un taux de cholestérol...
Lire la suite
Chirurgie cardiaque

Fistule artérioveineuse (dialyse)

La création d'une fistule est le type d'accès vasculaire préféré pour effectuer les dialyses dans le...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
prevention2_quels depistages

Quels dépistages, à quel âge?

A l’heure du dépistage, l’idée n’est pas de passer sous un scanner des pieds à la tête chaque année. L’enjeu: faire «juste» ce qu’il faut quand il faut en tenant compte de ses antécédents et en restant à l’écoute de son corps. Le point avec le Pr Jacques Cornuz, directeur de la Policlinique médicale universitaire de Lausanne.
enveloppe_coeur_enflamme

Quand l’enveloppe qui protège le cœur s’enflamme

La cause d’une inflammation aiguë du péricarde peut être d’origine inconnue ou liée à des maladies infectieuses, des cancers, des maladies auto-immunes ou des traumatismes. Les traitements visent à calmer l’inflammation et diminuer les risques de récidive.

Un examen ciblé pour détecter la fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire est un trouble du rythme cardiaque très fréquent dont le dépistage est complexe, en particulier lorsqu’il n’y a pas de symptôme apparent. La meilleure solution reste l’examen ciblé des patients de plus de 65 ans.
Videos sur le meme sujet

Génétique et cholestérol

Un taux très élevé de mauvais cholestérol est très rarement imputable à des prédispositions génétiques.

Révolution dans les pontages vasculaires

Des chercheurs suisses ont mis au point un gel capable de combattre l’obstruction des vaisseaux suite à un pontage vasculaire.

Une mini pompe pour les cœurs fatigués

Bastien Confino s'intéresse à une nouveauté dans la chirurgie cardiaque.
Maladies sur le meme sujet
Stethoscope oscultant un coeur

Insuffisance cardiaque

Quand le cœur a de la peine à se remplir ou à expulser le sang, il n'arrive plus à assurer un débit sanguin suffisant. On parle d'insuffisance cardiaque.

veines

Insuffisance veineuse chronique

L'insuffisance veineuse est un trouble de la circulation dans les veines des jambes. Elle provoque des varices, un gonflement des jambes (œdème) et parfois des thromboses.

l'hypotension

Hypotension

L’hypotension est une pression artérielle plus basse que la normale. Les personnes réagissent très différemment à une tension basse : les unes en souffriront quotidiennement alors que d’autres ne remarqueront rien.

Symptômes sur le meme sujet
Des varices

Œdème des MI

J’ai les deux chevilles enflées

Douleur thorax

J'ai mal dans la poitrine