Boire du café préserve les artères

Dernière mise à jour 23/03/15 | Article
Boire du café préserve les artères
Une étude démontre que la consommation quotidienne de café réduit les dépôts de calcium dans les artères coronaires, et fait donc baisser la tension.

Boire entre trois et cinq tasses de café par jour serait-il le dosage idéal pour nos artères? C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude tout juste publiée dans la revue Heart. Menée par l’équipe du Dr Chang, du Kangbuk Samsung Hospital, à Séoul, la recherche a rapproché l’état des artères coronaires de 25138 personnes de leur consommation moyenne de café.

Moins de dépôt de calcium

Les chercheurs ont soumis les participants – des hommes et des femmes âgés en moyenne de 41 ans ne présentant aucun signe clinique de maladie cardiovasculaire – à un questionnaire médical leur demandant notamment leur âge, leur taille, leur poids, s’ils souffrent de diabète, leur consommation quotidienne de tabac et de café. Ils ont ensuite confronté ces résultats à un examen approfondi de leurs artères coronaires pour y déceler la présence de calcium, signe d’athérosclérose. En effet, les dépôts de calcium dans les artères avoisinant le cœur sont un excellent indicateur de l’existence de plaques de graisse, elles-mêmes à l’origine de l’obstruction des vaisseaux sanguins et d’infarctus.

Résultat de l’étude: les buveurs quotidiens de café présentaient des dépôts de calcium nettement plus bas que les autres. Moins 41% de dépôt pour une consommation de trois à cinq tasses par jour, moins 34% pour les participants qui ont déclaré en boire entre une et trois, moins 23% chez ceux n’en buvant qu’une, mais moins 19% en cas de consommation excédant cinq tasses par jour.

Des résultats surprenants quand on connaît la mauvaise réputation du café sur les artères des plus fragiles, mais qui n’étonnent pas le Dr Idris Guessous, responsable de l’Unité d’épidémiologie populationnelle des Hôpitaux universitaires de Genève, et auteur de nombreuses études sur les effets du café sur l’organisme: «On a longtemps éloigné le café des personnes souffrant d’hypertension artérielle, or de plus en plus de travaux montrent une diminution de la pression artérielle sur le long terme.»

Alors pourquoi cette mauvaise presse? «On s’est probablement trop focalisé sur l’effet excitant de la caféine dans les vingt minutes qui suivent sa consommation, pas assez sur l’action du café au fil du temps, répond le spécialiste. Un peu comme si on déduisait que le sport est mauvais pour les artères parce qu’on a relevé une pression élevée chez des joggeurs juste après leur course. Or on sait bien que la course à pied pratiquée de façon régulière est bénéfique pour la pression artérielle comme pour l’ensemble du système cardiovasculaire», explique le spécialiste.

Des mécanismes mal connus

Alors, entre trois et cinq tasses de café par jour pour tout le monde? La recommandation officielle ne semble pas imminente. Et pour cause: si les indices sur les bienfaits du café se multiplient, les mécanismes en jeu restent obscurs. «Nous constatons une baisse de la tension artérielle chez les buveurs de café, et même un risque moindre d’accident cardiovasculaires. Ces effets s’expliquent sûrement en partie par les vertus diurétiques et natriurétiques (élimination accrue d’eau et de sodium dans les urines, ndlr) du café, mais ce n’est pas tout, et tant que les explications sous-jacentes à ces bienfaits nous échappent, nous ne pouvons rien certifier», résume le Dr Guessous.

Une entreprise d’autant plus ardue que le café contient pas moins de mille substances différentes. Et que la caféine, la plus active de toutes, est présente partout ou presque (dans le chocolat, les sodas et autre compléments alimentaires), ce qui complique les études comparatives. Et, enfin, que de nombreux facteurs, comme le tabac, viennent parasiter son action et ses possibles bienfaits.

En collaboration avec

Le Matin Dimanche

A LIRE AUSSI

Hypertension
Quand les reins fonctionnent mal

Quand les reins fonctionnent mal

L’insuffisance rénale chronique est une maladie grave, trop souvent ignorée des patients eux-mêmes car,...
Lire la suite
Cholestérol
Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Depuis plus de vingt-cinq ans les statines ont été prescrites aux patients présentant un taux de cholestérol...
Lire la suite
Chirurgie cardiaque

Fistule artérioveineuse (dialyse)

La création d'une fistule est le type d'accès vasculaire préféré pour effectuer les dialyses dans le...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Hypertension

En Suisse, un tiers des adultes souffre d’hypertension

Liée à l’environnement, au mode de vie et aux gènes des individus, une trop forte tension artérielle peut provoquer infarctus et AVC. Trop souvent encore, les malades ignorent qu’ils en souffrent.

Un examen ciblé pour détecter la fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire est un trouble du rythme cardiaque très fréquente dont le dépistage est complexe, en particulier lorsqu’il n’y a pas de symptôme apparent. La meilleure solution reste l’examen ciblé des patients de plus de 65 ans.

Je suis hypertendu, que faire?

Cette maladie silencieuse touche un quart des Suisses. Hygiène de vie et médicaments permettent de la gérer.
Videos sur le meme sujet

Hypertension: le mal du siècle

Trop de tension? "Et alors?" diront certains. Pourtant c'est la première maladie à travers le monde. Ou en est la situation, et pourquoi en sommes-nous là?

Hypertendu? Comment bien mesurer sa pression artérielle

Savez-vous qu'un adulte sur trois est hypertendu, et que deux sur trois le sont dès 60 ans?
Maladies sur le meme sujet
Hypertension artérielle

Hypertension artérielle

On parle d'hypertension artérielle lorsque la pression systolique est supérieure à 140 millimètres de mercure (mmHg) et/ou lorsque la pression diastolique est supérieure à 90 mmHg.

Symptômes sur le meme sujet
Hypertension

Poussée HTA

Je suis traité(e) pour une hypertension et j’ai une poussée hypertensive