Plastie ou remplacement de la valve tricuspide

Dernière mise à jour 12/07/11 | Article
Coeur radiographié
La valve tricuspide permet au sang revenant au coeur d'entrer dans le ventricule droit avant d'être éjecté vers les poumons. Son incompétence est très rare, mais peut être traitée par la pose d'une valve de rechange ou par une simple réparation chirurgicale.
CHUV

Un article du Service de chirurgie cardio-vasculaire (CHUV)

L’atteinte de la valve tricuspide est la plus rare des valvulopathies cardiaques. Il s’agit surtout d’insuffisance (fuite), la sténose tricuspidienne étant rarissime. Les insuffisances fonctionnelles sont les plus fréquentes: elles sont souvent secondaires à la dilatation de l’anneau valvulaire, qui est une conséquence de la dilatation du ventricule droit. D’autres fois, les insuffisances fonctionnelles sont secondaires à une maladie de la valve mitrale.

Image d'un anneau pour plastie de la valve tricuspide

Figure 1 : Anneau pour plastie de la valve tricuspide

Les lésions organiques se rencontrent:

  • dans le cadre d’un rhumatisme articulaire aigu (aboutissant à une sténose),
  • lors d’endocardite bactérienne souvent dues à une injection intraveineuse (toxicomanie)
  • ou dans un contexte de traumatisme (rare).

La chirurgie de la valve tricuspide est en général rarement isolée et souvent il s’agit d’opération complexe, avec le remplacement simultané d'une autre valve ou avec la création de pontages coronariens.

Le traitement chirurgical

Figure 1 : Anneau pour plastie de la valve tricuspide

Dans la mesure du possible, on pratique des interventions conservatrices, c’est-à-dire en gardant la valve native. On effectue alors une réparation dite «de Vega» en faisant une suture sur une partie du pourtour de l’anneau valvulaire afin de renforcer l'anneau et d'en réduire le diamètre. Ou alors, on effectue une plastie avec ablation d’une partie d’un des feuillets de la valve, suivie de la mise en place d’un anneau de renforcement (Figure 1). Dans de rares cas, lorsqu’il n’est plus possible de conserver la valve native, on procède à l’ablation de cette dernière et on la remplace par une prothèse, en général mécanique.

Cette chirurgie est difficile, d’autant plus que les voies de conduction (permettant l’automatisme de la contraction cardiaque) sont proches.

Article original: http://www.cardio-vascular.chuv.ch/ccv_home/ccv-professionnels/ccv-prof-operations/ccv-prof-int_card-adultes/ccv-prof-int-cardiaques-plastie-valve-tricuspide.htm

A LIRE AUSSI

Hypertension
Quand les reins fonctionnent mal

Quand les reins fonctionnent mal

L’insuffisance rénale chronique est une maladie grave, trop souvent ignorée des patients eux-mêmes car,...
Lire la suite
Cholestérol
Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Depuis plus de vingt-cinq ans les statines ont été prescrites aux patients présentant un taux de cholestérol...
Lire la suite
Chirurgie cardiaque

Fistule artérioveineuse (dialyse)

La création d'une fistule est le type d'accès vasculaire préféré pour effectuer les dialyses dans le...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Consultation préanesthésique: évaluer les risques opératoires

La consultation préanesthésique sert à choisir la technique et à assurer le suivi postopératoire le plus approprié.

Le cœur, pompe autonome mécanique et électrique

Plus que tout autre organe du corps humain, le cœur est vital. L’entraîner en pratiquant une activité physique régulière et en mangeant sainement est utile pour prévenir les maladies qui peuvent le toucher.
Videos sur le meme sujet

Le pacemaker se fait tout petit

Huma Khamis se plonge de la monde du pacemaker, un appareil bien connu qui se miniaturise.

Opération à cœur fermé et à cœur battant

Elisabeth Gordon vous raconte l’histoire de Nelly, une petite française de cinq ans qui souffrait d’une malformation cardiaque.

Une mini pompe pour les cœurs fatigués

Bastien Confino s'intéresse à une nouveauté dans la chirurgie cardiaque.