Chirurgie du cancer (opérations)

Dernière mise à jour 19/03/12 | Article
Instruments de chirurgie
La plupart des patients souffrant d’un cancer subissent une opération chirurgicale. Le but de l’opération est d’enlever entièrement la tumeur autant que faire se peut.

Un texte de la

Dans certains cas, une opération suffit pour guérir un patient d’un cancer. La plupart des patients ont cependant besoin d’un autre traitement après l’opération, une chimiothérapie ou une radiothérapie, par exemple. Certains patients sont même soumis à une chimiothérapie ou une radiothérapie avant d’être opérés, afin de réduire la taille de la tumeur et d’augmenter les chances de succès de l’opération.

Opérer en ménageant davantage le patient

Afin d’ôter entièrement une tumeur, il est nécessaire parfois d’enlever des organes entiers, voire des organes et des tissus voisins, le larynx en cas de cancer du larynx ou l’ovaire en cas de cancer de l’ovaire.

Ces dernières années, suite au développement de nouvelles techniques et des nouveaux procédés opératoires, il est possible d’effectuer des opérations qui ménagent davantage le patient. Voici un exemple: les patients atteints d’un cancer de l’intestin se voient poser un anus artificiel durable. Des progrès ont été accomplis aussi dans l’opération du cancer du sein: on arrive aujourd’hui à préserver le sein de la plupart des femmes touchées.

Glossaire

Tumeur: Augmentation de volume d’un tissu; désigne le plus souvent la néoformation pathologique de tissus, qu’elle soit bénigne ou maligne; les termes de «tumeur maligne» et de «cancer» sont synonymes (cf. «carcinome», «malin»).

Chimiothérapie: Traitement des maladies infectieuses et cancéreuses avec des médicaments qui tuent les agents pathogènes ou les cellules cancéreuses; ce terme désigne le plus souvent le traitement des maladies cancéreuses par cytostatiques; selon l’objectif recherché, on parle de chimiothérapie curative, palliative, adjuvante ou néo-adjuvante.

Radiothérapie: Traitement de maladies, essentiellement cancéreuses, par rayonnement ionisant; on distingue la radiothérapie externe (par un appareil qui produit le rayonnement) de la radiothérapie interne, qui consiste à introduire la substance radioactive dans l’organisme (cf. «brachythérapie»).

Anus: Orifice du rectum.

Pour en savoir plus...

Plus d'information, ainsi que des brochures sur la chirurgie du cancer sont disponibles sur le site de la Ligue suisse contre le cancer (plusieurs langues disponibles): www.liguecancer.ch

Article original: http://www.liguecancer.ch/fr/vivre_avec_le_cancer__/traitements_/operation/

A LIRE AUSSI

Cancer colorectal
L’ail, cette plante aux multiples vertus

L’ail, cette plante aux multiples vertus

Antihypertenseur, mais aussi antibactérien et hypolipémiant (abaisse le taux de cholestérol)… L’ail serait...
Lire la suite
Cancer de l'estomac
Rare en Suisse, le cancer de l’estomac est souvent fatal

Rare en Suisse, le cancer de l’estomac est souvent fatal

Le cancer de l'estomac est souvent diagnostiqué trop tard, car ses symptômes se confondent avec de nombreuses...
Lire la suite
Cancer de la prostate
Ablation de la prostate: comment faire face à l'incontinence

Ablation de la prostate: comment faire face à l'incontinence

Une infirmière expérimentée donne des conseils pratiques pour prévenir aux mieux les conséquences de...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
jeune_chimiotherapie_bienfait

Jeûne et chimiothérapie: un réel bienfait?

Le jeûne suscite un intérêt croissant auprès des patients atteints de cancer, car il serait susceptible d’accroître les bénéfices de la chimiothérapie. Aucune étude scientifique approfondie n’a pourtant été menée à terme à ce jour. Alors, qu’en est-il vraiment?
PULS_pathologistes_oncologues

Traitement du cancer: les pathologistes au chevet des oncologues

Plus un jour ou presque ne se passe sans qu’on annonce une «révolution» dans le traitement du cancer.
PULS_pathologistes_oncologues

Traitement du cancer: les pathologistes au chevet des oncologues

Plus un jour ou presque ne se passe sans qu’on annonce une «révolution» dans le traitement du cancer.
Videos sur le meme sujet

La protonthérapie, des protons contre des tumeurs

L’Institut Paul Scherrer (PSI) inaugure une nouvelle plate-forme de traitement par protonthérapie, le Gantry 3.

Cancer: des biomarqueurs pour prédire le succès d'une immunothérapie

La moitié environ des patients atteints d'un cancer ne réagit pas à une immunothérapie tout en en subissant les effets secondaires.

Couper les vivres aux tumeurs

Comment priver de manière ciblée les cellules cancéreuses de leur nourriture et de leur oxygène?