Cancer: traitement de radiothérapie

Dernière mise à jour 11/07/11 | Article
Quels sont les buts de la radiothérapie dans le traitement du cancer ? Comment agissent les rayons ? Comment se passe une radiothérapie ? Vous trouverez toutes les réponses à vos questions dans cet article.
CHUV

Un article du Centre du cancer (CHUV)

La radio-oncologie désigne la discipline médicale qui regroupe les connaissances relatives aux traitements des tumeurs par irradiation. Le traitement proprement dit s’appelle la radiothérapie.

Les rayons traversent les tissus et empêchent les cellules de se multiplier. Les cellules du corps humain possèdent une certaine capacité d’auto régénération envers les lésions que les rayons provoquent, ce qui constitue un important mécanisme de protection. En principe, les rayons agissent de façon similaire sur les cellules saines et sur les cellules cancéreuses. Cependant, les cellules saines ont une meilleure capacité à réparer les dégâts dus aux rayons que les cellules tumorales. Les rayons détruisent les cellules cancéreuses et agissent donc davantage sur les tumeurs que sur les tissus sains.

Environ la moitié des personnes atteintes de maladie cancéreuse suivent une radiothérapie à un moment donné ou un autre de leur parcours. Les raisons pour lesquelles on fait intervenir cet outil thérapeutique sont très diverses.

Traitement curatif

Lorsqu’une intervention chirurgicale s’avère impossible ou qu’elle n’est pas souhaitable, la radiothérapie s’impose comme une des principales méthodes de traitements efficaces (radiothérapie exclusive). Dans d’autres cas, les rayons permettent de faire régresser la tumeur avant l’opération pour faciliter le travail du chirurgien (radiothérapie préopératoire).

De plus en plus on associe des médicaments (chimiothérapie) à la radiothérapie (traitement combiné), que ce soit simultanément ou successivement.

Traitement palliatif

La radiothérapie est aussi utile à but palliatif. Elle permet de faire régresser certaines tumeurs qui compriment des nerfs ou un organe et de diminuer les douleurs qui en résultent.

Par son action sur les métastases osseuses, elle contribue aussi à éviter les fractures et les douleurs qui y sont associées. Les rayons peuvent également stopper des hémorragies dues aux tumeurs ou de diminuer les symptômes pénibles provoqués par des métastases au cerveau.

Dans bien des situations, la radiothérapie permet d’éviter un long séjour à l’hôpital ou, tout au moins, de le raccourcir.

Différents modes de radiothérapie

Un traitement de radiothérapie est toujours personnalisé. Il n’y a pas deux personnes ou deux affections identiques. Par conséquent, la radiothérapie est planifiée en fonction de la situation particulière de chaque patient, qui bénéficiera donc de soins spécifiques adaptés à son cas personnel.

Les tumeurs peuvent être irradiées depuis l’intérieur ou depuis l’extérieur du corps.

La radiothérapie externe consiste à administrer les rayons à travers la peau et les tissus pour irradier toute la région touchée par la tumeur ainsi qu’éventuellement les ganglions lymphatiques les plus proches. C’est la méthode la plus couramment utilisée.

La radiothérapie interne (curiethérapie) consiste à introduire des substances radioactives dans le corps en les plaçant dans un espace creux naturel, dans la tumeur elle-même ou à proximité immédiate.

La radiothérapie métabolique est surtout utilisée dans certaines formes de cancers de la thyroïde. Dans ce cas, la substance radioactive est administrée par voie orale ou intraveineuse et va se fixer préférentiellement sur les cellules cancéreuses.

La radiothérapie est fréquemment appliquée en association avec des médicaments (chimiothérapie ou hormonothérapie) afin d’optimiser les effets respectifs de ces différents traitements; on parle alors de radio chimiothérapie ou de traitement combiné.

Les médecins et l’équipe de radio-oncologie vous renseignent volontiers sur les techniques existantes, le mode de traitement choisi, les effets indésirables et les moyens d’y remédier ou de les atténuer.

Article original: http://www.cancer-chuv.ch/ccl_home/ccl_traitements/ccl_cancer_traitements_page/ccl_traitement_radiotherapie-page.htm

A LIRE AUSSI

Cancer colorectal
L’ail, cette plante aux multiples vertus

L’ail, cette plante aux multiples vertus

Antihypertenseur, mais aussi antibactérien et hypolipémiant (abaisse le taux de cholestérol)… L’ail serait...
Lire la suite
Cancer de l'estomac
Rare en Suisse, le cancer de l’estomac est souvent fatal

Rare en Suisse, le cancer de l’estomac est souvent fatal

Le cancer de l'estomac est souvent diagnostiqué trop tard, car ses symptômes se confondent avec de nombreuses...
Lire la suite
Cancers gynécologiques
Papillomavirus: vaccin, frottis, verrues génitales, cancer du col… où en sommes-nous?

Papillomavirus: vaccin, frottis, verrues génitales, cancer du col… où en sommes-nous?

Le Papillomavirus (ou HPV, human papilloma virus) fait de plus en plus parler de lui. Petit débroussaillement...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
jeune_chimiotherapie_bienfait

Jeûne et chimiothérapie: un réel bienfait?

Le jeûne suscite un intérêt croissant auprès des patients atteints de cancer, car il serait susceptible d’accroître les bénéfices de la chimiothérapie. Aucune étude scientifique approfondie n’a pourtant été menée à terme à ce jour. Alors, qu’en est-il vraiment?
PULS_pathologistes_oncologues

Traitement du cancer: les pathologistes au chevet des oncologues

Plus un jour ou presque ne se passe sans qu’on annonce une «révolution» dans le traitement du cancer.
PULS_pathologistes_oncologues

Traitement du cancer: les pathologistes au chevet des oncologues

Plus un jour ou presque ne se passe sans qu’on annonce une «révolution» dans le traitement du cancer.
Videos sur le meme sujet

La protonthérapie, des protons contre des tumeurs

L’Institut Paul Scherrer (PSI) inaugure une nouvelle plate-forme de traitement par protonthérapie, le Gantry 3.

Cancer: des biomarqueurs pour prédire le succès d'une immunothérapie

La moitié environ des patients atteints d'un cancer ne réagit pas à une immunothérapie tout en en subissant les effets secondaires.

Couper les vivres aux tumeurs

Comment priver de manière ciblée les cellules cancéreuses de leur nourriture et de leur oxygène?