Une nouvelle stratégie contre les cellules cancéreuses

Dernière mise à jour 10/03/20 | Audio
Loading the player ...
Huma Khamis s'intéresse à une nouvelle piste pour lutter contre le cancer.

Des chercheurs de lʹUniversité de Genève (Unige) ont étudié divers mélanges de composants et ont découvert une combinaison qui permet de sʹattaquer au squelette même des cellules cancéreuses pendant quʹelles tentent de proliférer. Ceci permet de tuer ces cellules tout en épargnant les cellules saines. Une façon de limiter les effets secondaires pour les patients et les résistances des cellules au traitement.

Les explications de Patrick Meraldi, professeur au Département de physiologie et métabolisme cellulaire de lʹUnige, et de Patrycja Nowak-Sliwinska, professeure assistante à lʹEcole de pharmacie de l'Unige.

Le groupe de recherche de Patrick Meraldi (Unige)

The Molecular Pharmacology Group (Unige)

Plus d'infos sur le cancer dans le dossier spécial de RTS Découverte

Une émission CQFD - RTS La Première

Articles sur le meme sujet
LMD_vaccin_anti_cancer

Un vaccin anti-cancer pour bientôt?

Un vaccin contre le cancer pourrait-il bientôt être massivement déployé pour éviter la rechute chez les personnes touchées? Il est en tout cas sûr que le vaccin constitue un pas de géant dans le traitement cette maladie, qui concerne chaque année près de 44'000 personnes en Suisse.
PS42_INTERVIEW_Dietrich

«L’oncologie a fait plus de progrès en deux décennies qu’en 2000 ans»

Il envisageait de devenir pédiatre, avant d’être happé par l’univers de l’oncologie, ses défis et les rencontres exceptionnelles avec des patientes et des patients frappés par la maladie. À une année de prendre sa retraite, le Pr Pierre-Yves Dietrich, chef du Département d’oncologie des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Genève (UNIGE), jette un œil dans le rétroviseur de trois décennies de carrière pour se réjouir des progrès actuels, avant de rapidement se tourner vers l’avenir et les combats qu’il souhaite encore mener.

Le robot renifleur pour détecter les cancers

Les recherches sur l’utilisation de nez artificiels pour détecter les cancers s’accélèrent. Des chercheurs finlandais ont présenté en juin un appareil de ce type, capable de déceler les tissus cancéreux en cours d’opération chirurgicale. Explications.
Videos sur le meme sujet

Mieux comprendre le cancer afin de mieux le traiter

Une équipe de lʹUniversité de Genève (UNIGE) a découvert comment apparaissent les métastases.

Détecter les tumeurs cancéreuses avant quʹelles ne soient visibles

Une recherche menée à lʹUniversité de Fribourg (UNIFR) révèle une nouvelle manière de dépister le cancer du sein, même à un stade précoce.

Au cœur des cellules pour stopper des cancers

Comprendre et contrôler des mécanismes fondamentaux de communication entre différents types de cellules pourraient permettre de stopper le développement de certains cancers.
Maladies sur le meme sujet
Pancreas

Cancer du pancréas

Chaque année en Suisse, 1100 personnes développent un cancer du pancréas (carcinome pancréatique), ce qui correspond à environ 3% de toutes les maladies cancéreuses.