Au cœur des cellules pour stopper des cancers

Dernière mise à jour 28/08/20 | Audio
Loading the player ...
Comprendre et contrôler des mécanismes fondamentaux de communication entre différents types de cellules pourraient permettre de stopper le développement de certains cancers.

C'est la piste prometteuse suivie par une équipe belge.

Les détails avec Cédric Blanpain, directeur du Laboratoire des cellules souches et du cancer de la Faculté de médecine de lʹUniversité libre de Bruxelles.

Les mécanismes contrôlant l’identité cellulaire des cellules souches identifiés (ULB)

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Cancer de la prostate

Reprise de la sexualité après une prostatectomie

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l'homme à partir de 65 ans.
Lire la suite
Cancers (autres)

Le cancer du pancréas, ce tueur invisible

Le cancer du pancréas tue neuf malades sur dix en moins de 5 ans et le nombre de victimes ne cesse dʹaugmenter.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
LMD_vaccin_anti_cancer

Un vaccin anti-cancer pour bientôt?

Un vaccin contre le cancer pourrait-il bientôt être massivement déployé pour éviter la rechute chez les personnes touchées? Il est en tout cas sûr que le vaccin constitue un pas de géant dans le traitement cette maladie, qui concerne chaque année près de 44'000 personnes en Suisse.
PS42_INTERVIEW_Dietrich

«L’oncologie a fait plus de progrès en deux décennies qu’en 2000 ans»

Il envisageait de devenir pédiatre, avant d’être happé par l’univers de l’oncologie, ses défis et les rencontres exceptionnelles avec des patientes et des patients frappés par la maladie. À une année de prendre sa retraite, le Pr Pierre-Yves Dietrich, chef du Département d’oncologie des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Genève (UNIGE), jette un œil dans le rétroviseur de trois décennies de carrière pour se réjouir des progrès actuels, avant de rapidement se tourner vers l’avenir et les combats qu’il souhaite encore mener.

Le robot renifleur pour détecter les cancers

Les recherches sur l’utilisation de nez artificiels pour détecter les cancers s’accélèrent. Des chercheurs finlandais ont présenté en juin un appareil de ce type, capable de déceler les tissus cancéreux en cours d’opération chirurgicale. Explications.
Videos sur le meme sujet

Des lymphocytes pour prévenir les métastases

Freiner, voire inhiber, la propagation de métastases dans certains cancers, sans nuire au système immunitaire du patient, c'est lʹeffet des lymphocytes T "tueurs" utilisés dans certaines immunothérapies.

Mieux comprendre le cancer afin de mieux le traiter

Une équipe de lʹUniversité de Genève (UNIGE) a découvert comment apparaissent les métastases.

Détecter les tumeurs cancéreuses avant quʹelles ne soient visibles

Une recherche menée à lʹUniversité de Fribourg (UNIFR) révèle une nouvelle manière de dépister le cancer du sein, même à un stade précoce.
Maladies sur le meme sujet
Pancreas

Cancer du pancréas

Chaque année en Suisse, 1100 personnes développent un cancer du pancréas (carcinome pancréatique), ce qui correspond à environ 3% de toutes les maladies cancéreuses.