Le cancer: une maladie héréditaire?

Dernière mise à jour 19/09/12 | Article
Le cancer est-il héréditaire?
Quand plusieurs membres d’une famille sont touchés par un même cancer, l’hérédité est-elle en cause? Anne Murphy*, infirmière conseillère en oncogénétique (HUG), nous fournit quelques réponses.
Anne Murphy

Anne Murphy, infirmière conseillère en oncogénétique (HUG)

Qu’est-ce que l’oncogénétique?

Anne Murphy: si le cancer est toujours génétique, il n’est jamais héréditaire. Mais certaines personnes héritent d’une mutation au niveau d’un gène (comparable à une «faute de frappe»), impliquant un risque plus élevé de développer certains cancers. Le rôle de l’oncogénétique est d’identifier ces mutations, qui concernent environ 5% des cancers.

En quoi consistent ces «syndromes héréditaires»?

Il s’agit de situations familiales particulières, où la maladie est très fréquente. On la retrouve en effet sur plusieurs générations (parfois à un jeune âge), et il s’agit souvent du même type de cancer ou de cancers associés. L’augmentation de la probabilité de développer cette maladie, par rapport à quelqu’un qui ne porte pas de prédisposition génétique, est très nette: ce risque peut en effet être compris entre 60 et 80%.

Ces prédispositions héréditaires ne concernent que certains cancers, lesquels?

Selon nos connaissances actuelles, ceux du sein, de l’ovaire, du côlon et de l’utérus, le mélanome et d’autres formes plus rares de cancers.

Quelles mesures préconisez-vous en cas de risque héréditaire avéré?

Pour les femmes ayant un risque plus élevé de développer un cancer du sein et de l’ovaire, nous recommandons une surveillance accrue à l’aide de mammographies, d’ultrasons et d’IRM. Nous évoquons également la chirurgie préventive, qui consiste à enlever l’organe à risque avant même qu’il ne soit atteint. Aux personnes concernées par une prédisposition au cancer du côlon, nous conseillons des coloscopies. Et pour les femmes risquant de développer un cancer de l’utérus, il existe des examens gynécologiques spécifiques.

Les gens concernés par cette prédisposition devraient-ils selon vous en parler aux membres de leur famille?

Chacun est libre de faire ce qu’il veut de l’information, mais, à notre sens, il serait mieux qu’elle circule dans l’entourage familial.

Que penser des tests génétiques proposes sur internet?

Les résultats de ces tests ne sont pas précis, et leur interprétation peu fiable. Il est donc préférable de s’adresser à une consultation d’oncogénétique.

Quelle est la pertinence d’une analyse oncogénétique, sachant que les formes héréditaires de cancers ne représentent que 5 à 10%?

Il est vrai qu’aujourd’hui nous apportons une connaissance nouvelle à un nombre limité de personnes. Mais je pense que notre démarche a du sens, car nous fournissons des réponses à des familles préoccupées par ce questionnement. Pour le moment, il n’y a pas d’application directe à l’ensemble des cancers, mais cela va sans doute se développer.

*Anne Murphy est intervenue le 7 février 2012 à Vevey dans le cadre du Cycle de conférences de la Riviera organisé par la Ligue vaudoise contre le cancer.

Consultations d’oncogénétique:

CHUV, tél. 021 314 33 76

HUG, tél. 022 372 98 53

Ligue vaudoise contre le cancer

A LIRE AUSSI

Cancer colorectal
L’ail, cette plante aux multiples vertus

L’ail, cette plante aux multiples vertus

Antihypertenseur, mais aussi antibactérien et hypolipémiant (abaisse le taux de cholestérol)… L’ail serait...
Lire la suite
Cancer de l'estomac
Rare en Suisse, le cancer de l’estomac est souvent fatal

Rare en Suisse, le cancer de l’estomac est souvent fatal

Le cancer de l'estomac est souvent diagnostiqué trop tard, car ses symptômes se confondent avec de nombreuses...
Lire la suite
Dépistage du cancer
J’ai une grosseur, un kyste… que faire?

J’ai une grosseur, un kyste… que faire?

L’apparition soudaine d’une grosseur sur la peau, ou juste en dessous, peut sembler très banale à certains...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PULS_pathologistes_oncologues

Traitement du cancer: les pathologistes au chevet des oncologues

Plus un jour ou presque ne se passe sans qu’on annonce une «révolution» dans le traitement du cancer.
PULS_psycho-oncologie

Psycho-oncologie: accompagner les patients face aux résultats génétiques

Trois questions à la Dre Marta Vitale, psychologue référente du service d’onco-génétique des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).
traitements_cancers_equipe

Trouver les clés des traitements des cancers devient un travail d’équipe

L’objectif est d’offrir à chacun la thérapie la mieux adaptée à son cancer.
Videos sur le meme sujet

Cancer: des biomarqueurs pour prédire le succès d'une immunothérapie

La moitié environ des patients atteints d'un cancer ne réagit pas à une immunothérapie tout en en subissant les effets secondaires.

Des cellules souches contre les troubles de l'érection

Souffrir de troubles de l’érection après un cancer de la prostate, en particulier en cas d'ablation de cet organe, est fréquent.

Jumeaux jusque dans la maladie

Si un jumeau développe un cancer, le risque pour l’autre jumeau d’être également atteint d’une forme de tumeur cancéreuse augmente clairement.