Cancer: des biomarqueurs pour prédire le succès d'une immunothérapie

Dernière mise à jour 11/01/18 | Audio
Loading the player ...
La moitié environ des patients atteints d'un cancer ne réagit pas à une immunothérapie tout en en subissant les effets secondaires.

Des chercheurs zurichois ont identifié des biomarqueurs sanguins qui pourraient permettre de prédire le succès ou non de ce type de traitement.

Les explications d'Olivier Michielin, chef de l’oncologie personnalisée analytique au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).

Plus d'infos sur le cancer dans le dossier de RTS Découverte

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Cancer de la prostate

Reprise de la sexualité après une prostatectomie

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l'homme à partir de 65 ans.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
immunotherapie_ou_sommes_nous

Immunothérapie: où en sommes-nous?

Moins d’une décennie après son arrivée, l’immunothérapie suscite les espoirs les plus vifs, mais fait aussi des déçus. Explications.
radiotherapie_flash_espoir

La radiothérapie FLASH: l’espoir d’une nouvelle arme contre le cancer

Utilisant des faisceaux d’irradiation ultra-brefs, cette technique pourrait venir à bout de certaines tumeurs résistantes aux traitements.
genetique_service_cancers

La génétique au service des cancers

Les cancers sont des maladies génétiques, car ils résultent d’une atteinte de certains gènes dans les cellules tumorales.
Videos sur le meme sujet

Femmes et hommes pas égaux dans les traitements oncologiques

Virginie Langerock se penche sur la médecine de genre, en particulier concernant les traitements oncologiques.

Cancer: une mutation entrave l'organisation des gènes en 3D

Des scientifiques de lʹEcole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et de l'Université de Lausanne (Unil) ont découvert comment la mutation dʹun gène peut affecter les interactions tridimensionnelles entre les gènes dʹune cellule et entraîner ainsi différentes formes de cancers.

La 3D pour tester en 5 jours les traitements personnalisés

Des chercheurs genevois et lausannois font faire à la recherche un nouveau pas en direction de la médecine personnalisée dans le traitement du cancer.