Charcuterie et viande cancérogènes

Dernière mise à jour 27/10/15 | Audio
Loading the player ...
L’annonce a rapidement fait le tour des médias: le Centre international de recherche sur le cancer considère la viande rouge comme "probablement cancérogène pour l’homme".

Les produits carnés transformés ont été classés comme "cancérogènes pour l’homme". En résumé, l’OMS se veut méfiante vis-à-vis de la viande rouge et des produits transformés.
La réaction d'Arnaud Roth, professeur aux Hôpitaux universitaire de Genève (HUG), oncologue, responsable de l’Unité des tumeurs digestives, invité par Stéphane Délétroz.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Cancer de la prostate

Reprise de la sexualité après une prostatectomie

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l'homme à partir de 65 ans.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
JEC_cancer_enfant_essais

Cancer de l’enfant: l’importance des essais cliniques

L’oncologie connaît des avancées spectaculaires qui ont permis, au cours des deux dernières décennies, de faire émerger de nouveaux traitements anticancéreux. Ces thérapies, qui ont déjà amélioré la prise en charge de certains cancers, sont en plein développement. Grâce à elles, le domaine du cancer de l’enfant est en train de vivre une véritable révolution. Pour l’avenir, les espoirs résident également dans l’émergence de traitements personnalisés.
Videos sur le meme sujet

La lutte contre le cancer est plus efficace à lʹaube

Lʹefficacité des immunothérapies contre le cancer varie selon lʹheure de la journée.

Les cellules cancéreuses nous tendent des pièges

Une équipe baloise explore un nouveau mécanisme des cellules cancéreuses pour contrecarrer notre système immunitaire.

Dix ans d'évolution de l'immunothérapie

A lʹoccasion de l'année des 10 ans de "CQFD", Stéphane Délétroz fait le point sur lʹévolution de lʹimmunothérapie.
Maladies sur le meme sujet
Pancreas

Cancer du pancréas

Chaque année en Suisse, 1100 personnes développent un cancer du pancréas (carcinome pancréatique), ce qui correspond à environ 3% de toutes les maladies cancéreuses.