Hommes ou femmes… sommes-nous égaux face au cancer du poumon?

Dernière mise à jour 13/11/12 | Article
Hommes ou femmes… sommes-nous égaux face au cancer du poumon?
Dans les pays industrialisés, la majorité des décès par cancer sont dus au cancer du poumon, autant chez l’homme que la femme, le tabac étant la cause principale. Il semblerait cependant qu’il touche de plus en plus la population féminine…

Vue d’ensemble

Le cancer du poumon est la tumeur qui tue le plus en Europe et aux Etats-Unis. Depuis 10 ans, on observe une réduction de la mortalité chez les hommes, alors que les femmes sont de plus en plus concernées… Quelles sont les causes de cette différence?

A l’heure actuelle, le cancer du poumon tue plus de femmes que le cancer du sein, de l’ovaire et du col de l’utérus réunis.

Particularités féminines

Premièrement, cette différence entre hommes et femmes peut s’expliquer par les changements récents dans les habitudes concernant le tabac: les hommes fument moins, tandis que les femmes fument de plus en plus, ce qui influence le risque de développer un cancer du poumon.

Ensuite, il semblerait que les cancers non liés au tabac touchent d’avantage les femmes: 70% des cancers du poumon chez les non-fumeurs concernent des femmes.

Finalement, les substitutions hormonales (combinant œstrogènes et progestatifs) et certains mécanismes de réparations cellulaires présents chez les femmes augmentent le risque de développer un cancer du poumon.

Etre une femme influence la survie

Selon différentes études, il semblerait que la survie face au cancer du  poumon soit meilleure dans la population féminine, autant avec que sans traitement. Ceci serait vrai quelque soit l’âge, le stade, le type de cancer et le type de traitement.

A un stade précoce, les traitements agressifs (par chirurgie et chimiothérapie) sont de plus en plus efficaces, chez les hommes et chez les femmes. La radiothérapie quant à elle bénéficierait d’avantage aux femmes.

A un stade avancé, malgré les nouvelles découvertes, le traitement reste palliatif. Il semblerait cependant que la chimiothérapie soit plus efficace chez les femmes de plus de 60 ans (par rapport aux hommes de tout âge, et aux femmes de moins de 60 ans).

Finalement…

Mieux connaître ces différences entre hommes et femmes permettrait à l’avenir de cibler les traitements, d’augmenter leur efficacité et d’améliorer le pronostic.

Référence

Adapté de «Le cancer du poumon chez la femme est-il différent?», Drs A. Ben Aissa et N. Mach, service d’oncologie, HUG, Genève. In Revue médicale suisse 2012; 8: 1108-11, en collaboration avec les auteurs.

RMS-342

A LIRE AUSSI

Cancer de la prostate
Témoin de l'effet du cancer de la prostate sur la vie sexuelle

La vie sexuelle après un cancer de la prostate ? Témoignage

La chirurgie du cancer de la prostate a des conséquences physiques et psychologiques. Un homme témoigne...
Lire la suite
Cancer colorectal
L’ail, cette plante aux multiples vertus

L’ail, cette plante aux multiples vertus

Antihypertenseur, mais aussi antibactérien et hypolipémiant (abaisse le taux de cholestérol)… L’ail serait...
Lire la suite
Cancer de la prostate
Troubles sexuels après une intervention chirurgicale pour un cancer de la prostate

Rétablir la fonction érectile après un cancer de la prostate

Après traitement chirurgical du cancer de la prostate, une rééducation de la fonction érectile doit être...
Lire la suite