Surdité: tester les enfants à l'école

Dernière mise à jour 16/12/13 | Article
Surdité: tester les enfants à l'école
Saviez-vous que l'audition des nouveau-nés était testée à la maternité? Par contre, aucun autre test n'est ensuite effectué de façon systématique. Or, les troubles auditifs peuvent aussi apparaître durant les premières années de vie d'un enfant. C'est pourquoi la ville de Genève organise des tests de dépistage auditif dans toutes ses écoles publiques primaires.

Un problème auditif, même léger, peut nuire au développement d'un enfant et provoquer des difficultés d'apprentissage qui ont des répercussions directes sur ses résultats scolaires. Il est donc nécessaire d'avoir un programme de dépistage auditif dans les écoles pour les enfants en bas âge. En effet, le test effectué à la naissance ne suffit pas, car certaines affections pouvant engendrer une déficience auditive peuvent survenir après la naissance.

En 2000, un programme national de dépistage néonatal a été lancé avec de bons résultats, comme à Genève qui teste l'audition de 98% des nouveau-nés. De plus, la Ville organise des tests dans toutes ses écoles publiques primaires ainsi que dans certaines écoles privées. Un tel programme permet de détecter et de réhabiliter précocement les enfants touchés par des problèmes auditifs.

La surdité

La surdité est classée en deux catégories qui dépendent de l'endroit de l'oreille où se situe le problème. Le degré de perte auditive est ensuite classé en quatre types: profond, sévère, modéré ou léger. Alors que la surdité dite de transmission est située au niveau de l'oreille externe ou moyenne, celle de perception est due à un dysfonctionnement de l'oreille interne. La première catégorie est souvent «modérée» et peut être causée par une otite sévère ou un conduit bouché. La seconde est par contre généralement d'un type plus grave et peut aussi être le résultat d'une infection telle que les oreillons. Enfin, le problème auditif peut être unilatéral (une seule oreille) ou bilatéral (les deux).

Le test auditif

A Genève, les enfants passent un premier test auditif à leur entrée en primaire, puis un autre vers l'âge de 10-11 ans. Assez simple à réaliser, le test ne requiert qu'un audiomètre (appareil mesurant l'audition à différentes fréquences). Quand ils perçoivent le son, les plus petits placent un jouet dans une boîte tandis que les plus grands lèvent leur main. Si un déficit auditif est révélé chez un élève, les parents sont alors invités à prendre rendez-vous chez un ORL.

Evaluation

Grâce à ce test, une étude a pu évaluer le nombre d'élèves atteints d'une déficience auditive. Trois groupes ont été passés à la loupe. Le premier était composé d'enfants âgés de 4-5 ans qui ont été réexaminés l'année suivante. Le deuxième était constitué d'élèves âgés de 5-6 ans qui étaient testés pour la première fois. Enfin, dans le dernier groupe, il s'agissait d'enfants de 10-11 ans. Les résultats ont montré que le pourcentage total d'élèves souffrant d'une perte auditive uni ou bilatérale diminuait avec l'âge, passant de 10% chez les 4-5 ans à 4% chez les 10-11 ans. Par contre, le nombre de déficience auditive dans les hautes fréquences augmentait de 3 à 8‰ (3 à 8 pour mille).

De nouveaux cas détectés

Il est intéressant d'observer que seulement deux cas de surdité profonde étaient connus avant le test dans les écoles. Par contre, 11 enfants ont été détectés avec un déficit auditif de perception alors que le résultat de leur test à la naissance avait été normal. Ceci confirme  l'utilité d'un programme de dépistage lors de l’entrée à l’école. Il est bien connu que la réhabilitation des surdités donne des résultats d’autant meilleurs qu’elle est commencée précocement. De plus, s'il est détecté tôt, un problème auditif léger peut être soigné. Ainsi, dans le premier groupe, certains enfants avaient un déficit auditif dû à une otite séreuse. Mais, grâce à un traitement approprié, le test réalisé l'année suivante a montré que ces enfants avaient récupéré toutes leurs capacités auditives.

Dans les cas d'une surdité légère, de simples mesures peuvent facilement être prises, comme placer l'élève au premier rang ou orienter sa «bonne» oreille en direction de l'enseignant.

Utilité et fiabilité du test

Cependant, ce test n'est pas fiable à 100%, car il se déroule en milieu scolaire. Ainsi, deux enfants détectés avec un problème auditif ne l'avaient plus l'année suivante. Toutefois, cela n'enlève en rien l'utilité d'un dépistage dans les écoles, surtout quand on sait que le test néo-natal n'est réalisé que sur une seule oreille. Sans oublier que certains problèmes auditifs peuvent se manifester plus tard. Par contre, un travail dans les institutions privées et spécialisées pour les personnes handicapées reste encore à faire.

Même si la surdité est une exception, il est important de ne pas oublier les enfants qui en souffrent et de leur offrir une prise en charge adaptée à leurs besoins.

Référence

Adapté de «Bénéfice d'un dépistage systématique de la surdité chez l'enfant en âge scolaire», par Dr M-H. Cao-Nguyen, Pr J-P. Guyot, Service d'ORL et de chirurgie cervico-faciale, HUG, S. Boucherie, L. Pichon, Service de la santé de la jeunesse, Genève. In Revue Médicale Suisse 2013;9:1780-1784.

A LIRE AUSSI

Être parent
Vérités sur la croissance

Vérités sur la croissance

Beaucoup de parents se préoccupent de la taille de leur enfant. Comme quantité d’idées reçues circulent...
Lire la suite
Croissance

Des hormones pour grandir

Le retard de croissance des enfants ou des adolescents est parfois dû à un déficit de l’hormone de croissance...
Lire la suite
Être parent
Sexualité: quand l’enfant s’éveille

Sexualité: quand l’enfant s’éveille

Les parents se sentent souvent démunis face aux comportements et questions des jeunes enfants qui découvrent...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
complications_otite_enfant

Repérer les complications de l’otite chez l’enfant

Chez l’enfant, les complications de l’otite moyenne aiguë peuvent être graves. Reconnaître les symptômes est essentiel dans la pose du diagnostic et le traitement.
mathematiques_cauchemar_dyscalculie

Dyscalculie: quand les mathématiques deviennent un cauchemar

La méconnaissance au sujet de la dyscalculie continue de régner. Pourtant, ce trouble de la numération peut avoir d’importantes conséquences sur le parcours scolaire d’un élève.
Videos sur le meme sujet

TDAH - déficit de l'attention, des enfants mal compris

Environ 4% des enfants et des adolescents sont atteints par le trouble de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Il est bien souvent la cause d'un manque de concentration et d'une certaine impulsivité. Ce reportage fait le point sur les enjeux et remèdes de ce trouble encore mal compris.