A la rescousse des bébés

Dernière mise à jour 08/10/12 | Article
L’incubateur est un véritable concentré de technologie
Petits et fragiles, les nouveau-nés en détresse doivent rapidement être pris en charge dans une unité de néonatologie. Des convois spéciaux sont prévus pour les transférer sous haute sécurité. Zoom sur ces isolettes high-tech qui sauvent des vies.
Dr Roberta de Luca

Dr Roberta de Luca, cheffe de clinique en néonatologie aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG)

© Romain Graf

Le trajet de la maternité à la maison est souvent le tout premier voyage que font les nouveau-nés, sous la bienveillance de leurs parents. Mais avant le jour J, il arrive qu’un transfert médicalisé s’impose d’une unité ou d’un hôpital à l’autre. Ces patients pas comme les autres sont alors transportés avec le plus grand soin dans des incubateurs spécialement prévus à cet effet, qui leur assurent un environnement adéquat le temps du trajet. Plus qu’une simple mesure de précaution, ces isolettes high-tech sauvent chaque année des vies et diminuent considérablement les risques de mortalité.

Les situations qui l’exigent sont diverses, comme l’explique le Dr Roberta de Luca, cheffe de clinique en néonatologie aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG): «Un bébé, né prématurément ou à terme, qui présente d’importants problèmes de santé (prématurité, infections, pathologies respiratoire ou cardiaque par exemple) à la naissance, devra être pris en charge dans une unité de néonatologie équipée, comme aux HUG par exemple. Selon la situation, il sera véhiculé par hélicoptère, en ambulance, voire exceptionnellement en avion». Une fois que la santé de l’enfant est stable, un transfert dans un hôpital régional, proche du domicile des parents, pourra être organisé.

Plus qu’une simple unité de transport, ce type d’incubateur, véritable concentré de technologies, est aussi une station de réanimation (voir galerie). Les HUG, qui collaborent étroitement avec la REGA et une société d’ambulances genevoise pour ces missions, en possèdent trois. Chaque année à Genève, environ nonante transports extra-hospitaliers sont effectués grâce à cet appareil.

A LIRE AUSSI

Accidents
guerison_fracture_patience

La guérison d’une fracture demande des mois de patience

Le champion de MotoGP Valentino Rossi a repris la compétition trois semaines après s’être cassé la jambe....
Lire la suite
Être parent
Vérités sur la croissance

Vérités sur la croissance

Beaucoup de parents se préoccupent de la taille de leur enfant. Comme quantité d’idées reçues circulent...
Lire la suite
Croissance

Des hormones pour grandir

Le retard de croissance des enfants ou des adolescents est parfois dû à un déficit de l’hormone de croissance...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
enfants_prenez_soin_dents

Enfants, prenez soin de vos dents!

Prendre soin de ses dents est une habitude que l’on acquière pendant l’enfance. Aussi, les spécialistes sont unanimes: il faut l’inculquer dès l’apparition de la première dent, aux alentours des 6 mois.
peau_enfant_benignes

Maladies de peau chez l’enfant: fréquentes et souvent bénignes

On parle souvent d’une «peau de bébé» en référence à une peau douce et parfaitement lisse. Pourtant, les problèmes de peau sont très fréquents chez les enfants et ce, à tout âge.
apprendre_communiquer_bebe

Apprendre à communiquer avec son bébé

Même s’ils n’utilisent pas encore le langage, les nouveau-nés communiquent en continu à travers leur comportement. Apprendre à les observer permet aux parents de s’adapter à leurs besoins.
Videos sur le meme sujet

Rencontre avec Nathalie Nanzer, une spécialiste du lien entre les petits et leurs parents

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

La musique aide le cerveau des prématurés à se construire

Une musique spécialement composée pour les tout-petits renforce le développement des réseaux cérébraux des prématurés et pourrait limiter les retards neurodéveloppementaux fréquents chez ces enfants.

L’importance des câlins chez les prématurés

Des recherches ont montré que la qualité des expériences tactiles reçues (agréable ou douloureuse) par un bébé prématuré modifie considérablement son développement cérébral.