Diabète de type 2: éducation thérapeutique et guérison

Dernière mise à jour 16/12/15 | Article
Diabète de type 2: éducation thérapeutique et guérison
Beaucoup de gens ne le savent pas, mais le diabète de type 2 est une pathologie potentiellement réversible. La motivation du patient à changer son mode de vie sur le long terme est le principal élément de la guérison.

Surpoids, sédentarité, alimentation déséquilibrée… Les principales causes du diabète de type 2 sont bien connues. Il en existe toutefois d’autres, comme la prise de glucocorticoïdes, le stress, la consommation de tabac, l’excès d’alcool ou le manque d’heures de sommeil, dans une moindre mesure. S’ajoutent à cela des causes sur lesquelles le patient n’a pas d’emprise, par exemple celles d’ordre génétique. En cas de diabète de type 2, le muscle squelettique connaît une résistance à l’insuline, tandis que le foie et le pancréas sont perturbés dans leur fonctionnement. Il s’agit donc d’une pathologie plurifactorielle mais, dans certaines conditions, réversible.

Stabilisation du diabète

Avec le temps, l’être humain a connu de nombreux changements de mode de vie, comme par exemple des emplois moins pénibles physiquement ou une consommation de produits industriels accrue. Même si globalement le nombre moyen de calories ingérées a diminué, la qualité des aliments est différente et l’activité physique a diminué encore davantage. Tous ces phénomènes combinés ont conduit à une explosion de cas de diabète de type 2 ces dernières années.

Dépistée rapidement, cette maladie est traitée de plus en plus tôt, ce qui permet de préserver le pancréas. De plus, le patient est pris en charge dans sa globalité, ce qui inclut le traitement de ses autres pathologies (hypertension, par exemple). C’est pourquoi seuls 15% des patients touchés par le diabète de type 2 sont traités par insuline, les autres pouvant équilibrer leur glycémie à l’aide d’antidiabétiques oraux.

Réversibilité du diabète de type 2

On parle de guérison du diabète de type 2 lorsque la glycémie est correctement régulée par le corps, sans l’aide de médicaments antidiabétiques oraux, pendant cinq ans. Des études ont montré il y a un siècle déjà qu’une perte de poids drastique pouvait faire disparaître l’excrétion de sucre dans les urines, un des signes du diabète. Même situation aujourd’hui chez des patients ayant bénéficié d’une chirurgie bariatrique, avec 50 à 90% de cas de rémission de diabète de type 2 suite à la perte de poids induite par le by-pass ou autres opérations similaires. L’important pour les diabétiques de type 2 est donc d’améliorer la qualité de leur nutrition, par exemple en mangeant moins gras, moins de produits raffinés et plus d’aliments complets. En plus de cet aspect nutritionnel, la condition physique doit aussi s’améliorer. En effet, un reconditionnement musculaire est la clé pour tenter la guérison. En métabolisant mieux les nutriments, les cellules musculaires verront baisser leur résistance à l’insuline, ce qui facilitera grandement le travail du pancréas.

Les limites de la réversibilité

Il est donc possible de guérir du diabète de type 2, mais ce serait erroné de prétendre que tous les diabétiques peuvent espérer une rémission. Des limites physiologiques existent, notamment pour les personnes dont le diabète est ancien ou qui connaissent des altérations profondes de leur pancréas. Un nombre accru de patients peut toutefois espérer une guérison, particulièrement ceux dont le diabète de type 2 est récent et non compliqué, avec une production d’insuline par le pancréas toujours présente.

Les changements de mode de vie, aussi bien sur le plan physique que nutritionnel, doivent être instaurés sur le long terme, ce qui exige une forte motivation, ou mieux, de retrouver le plaisir dans ces démarches. Car si une reprise de poids survient ou que les habitudes alimentaires ne changent pas de manière durable, le diabète peut ressurgir. Ces changements doivent donc devenir des habitudes, pour une perte de poids lente et progressive, un gain en condition physique et une acceptation de sa vulnérabilité à cette maladie. C’est la mise en place d’une éducation thérapeutique qui pourra permettre d’aider les patients à tenter la guérison d’un diabète de type 2.

________

Références

Adapté de «Guérison du diabète de type 2», Drs Grégoire Lagger, Monique Chambouleyron, Jorge C. Correia, Frédéric Sittarame, Guy Miganne, Aline Lasserre Moutet et Pr Alain Golay. Service d’enseignement thérapeutique pour maladies chroniques, Centre collaborateur de l’OMS, Département de médecine communautaire de premiers recours et des urgences des HUG et Université de Genève, en collaboration avec les auteurs.

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Arthrose
Genou douloureux: ses causes et ses traitements

Genou douloureux: ses causes et ses traitements

Avoir mal aux genoux est fréquent. Cette articulation est en effet particulièrement sujette aux traumatismes,...
Lire la suite
Hernie discale
Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Quand faut-il alors s’alarmer si on souffre d'une hernie discale? Et surtout, quels sont les risques...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
diabète_conjoint

Diabète: et le conjoint dans tout ça?

La Journée romande du diabète, qui a lieu le 17 novembre, offre l'occasion de mettre en lumière les conjoints des personnes diabétiques et le rôle important qu'ils peuvent être amenés à remplir. Les explications du Pr Jacques Philippe, médecin-chef du Service d’endocrinologie, diabétologie, hypertension et nutrition aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).
une_personne_diabetique_deux

Une personne diabétique sur deux ignore qu’elle est atteinte

Maladie silencieuse au début, le diabète s’installe souvent sans que nous le remarquions. Un dépistage précoce permet d’éviter au maximum les complications. Pour en avoir le cœur net, faites le test au salon!
comprendre_retinopathie_diabetique

Mieux comprendre et prendre en charge la rétinopathie diabétique

Malgré des efforts préventifs importants, la rétinopathie diabétique reste la première cause de cécité dans la population active. Multifactorielle, elle nécessite une étroite coopération entre les professions médicales.
Videos sur le meme sujet

Pourquoi peut-on avoir trop de sucre dans le sang?

Une voiture a besoin d'essence pour rouler. Eh bien, notre corps aussi a besoin d'énergie pour fonctionner.

Boire, boire, boire: diabète ou polydipsie primaire?

L'envie irrépressible de boire beaucoup, encore et encore, maladivement, peut être le signe d'une forme de diabète.

Diabète: trop d’amputations évitables en Suisse

Cette année, l’OMS est partie en guerre contre le diabète, avec, pour la première fois, un rapport mondial et des chiffres choc: le nombre de malades a quadruplé depuis les années 80 pour atteindre 422 millions d’adultes.
Maladies sur le meme sujet
Diabete

Diabète

Le diabète est une anomalie de l’utilisation du sucre (glucose) en raison d'un manque d'insuline ou d'une moins grande sensibilité de l'organisme à l'insuline.

Symptômes sur le meme sujet
J'urine beaucoup et souvent

Polyurie

J’urine beaucoup et souvent