Sclérose en plaque et cholestérol pour le Prix Leenaards

Dernière mise à jour 22/03/17 | Audio
Loading the player ...
Le Prix Leenaards pour la recherche médicale translationnelle 2017 a été remis à trois chercheuses.

Leurs travaux portent sur le rôle du cholestérol dans les maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques.

On en parle avec Caroline Pot, neurologue du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), qui partage cette distinction avec deux biologistes: Tatiana Petrova, de l’Université de Lausanne et du CHUV, et Stéphanie Hugues, de l’Université de Genève. Un sujet proposé par Anne Baecher.

Le Prix Leenaards 2017

Le dossier sur le cholestérol de RTS Découverte

Une émission CQFD - RTS La Première

Articles sur le meme sujet
demeces_greffe_neurones

Démences: l’espoir des greffes de neurones

Pour lutter contre les ravages des démences, la recherche scientifique s’acharne. Parmi les pistes de recherche, les thérapies cellulaires, qui suscitent un réel espoir.
Videos sur le meme sujet

Une bactérie cousine du bacille de la tuberculose découverte à Bâle

Une bactérie, lointaine cousine du bacille de la tuberculose, a été découverte à Bâle.
Maladies sur le meme sujet
Sclérose en plaques

Sclérose en plaques

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune liée à un dérèglement du système immunitaire, qui attaque la gaine de myéline et les fibres nerveuses. Bien que la maladie ait été décrite il y a près de deux siècles, sa cause n’est toujours pas élucidée. Il s’agit d’une maladie complexe et multifactorielle.

Hypercholestérolémie

Le cholestérol est une graisse indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Mais lorsque le taux de «mauvais» cholestérol est en excès dans le sang, c’est la santé qui est en péril. En effet, l'hypercholestérolémie augmente le risque de survenue de maladies cardiovasculaires, d’où l’intérêt de surveiller ses valeurs et d’adopter une hygiène de vie saine.