Allergies: pollens et aliments font parfois mauvais ménage

Dernière mise à jour 26/06/13 | Article
Allergies: pollens et aliments font parfois mauvais ménage
Plus de la moitié des personnes souffrant de rhume des foins développent plus tard des allergies alimentaires.

A l’adolescence, Paul a développé une allergie au pollen de bouleau. Et voilà que quinze ans plus tard, en mangeant des pommes ou des noisettes, il a commencé à ressentir des picotements dans la bouche et a vu ses lèvres gonfler. Il est victime de ce que l’on nomme une «allergie croisée» entre les pollens et les aliments.

Le phénomène est courant. «Une personne allergique aux pollens a un risque d’environ 55% d’être, ou de devenir, allergique à un ou plusieurs fruits ou légumes», constate François Spertini, médecin-chef au service d’immunologie et d’allergie du CHUV. Cela vient du fait que certains pollens et aliments renferment des protéines identiques contre lesquelles le système immunitaire se retourne. Si ce dernier est sensibilisé au pollen de bouleau, il «reconnaît» ensuite les allergènes de même nature contenus dans les pommes. En revanche, l’inverse n’est pas vrai: «il n’y a pas d’allergies croisées de ce type chez les personnes qui n’ont jamais eu de rhume des foins», précise l’allergologue.

D’ailleurs, l’allergie respiratoire –qui apparaît généralement entre 15 et 25 ans– précède toujours celle due aux aliments –qui se manifeste vers 25-35 ans– alors qu’à ce moment-là les problèmes respiratoires ont tendance à diminuer.

Exemples d’allergies croisées fréquentes

Pollen

Fruit/légume

Bouleau, noisetier

Pomme, poire, abricot, pêche, prune, cerise, fraise, framboise, nectarine, mais aussi noix, noisette, amande.

Céréales

Pavot, sésame, sarrasin, mais aussi melon, pastèque, tomate, pomme de terre, paprika ou soja.

Armoise, ambroisie

Céleri, carotte, persil, fenouil ou coriandre, cumin, aneth, mais aussi melon, pastèque, concombre.

Par ailleurs, le bouleau, les graminées et l’ambroisie provoquent des réactions allergiques croisées avec un grand nombre de fruits exotiques comme le kiwi, l’avocat, la banane, la mangue, la papaye, la figue, l’ananas ou le fruit de la passion.

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Hernie discale
Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Quand faut-il alors s’alarmer si on souffre d'une hernie discale? Et surtout, quels sont les risques...
Lire la suite
BPCO
Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

La toux chronique, qui dure depuis plus de huit semaines, fait partie des motifs de consultation les...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
La saison des pollens a débuté sur les chapeaux de roue

La saison des pollens a débuté sur les chapeaux de roue

Les personnes allergiques au bouleau et autres plantes vont devoir affronter un printemps difficile. Le nouveau calendrier pollinique de MétéoSuisse et quelques applications leur viennent en aide.
Peut-on empêcher les allergies de réapparaître à la trentaine?

Peut-on empêcher les allergies de réapparaître à la trentaine?

Les allergies sont des choses bien mystérieuses. Nous savons certes deux ou trois choses sur leur fonctionnement. Précisions.
Videos sur le meme sujet

Rhume des foins: à vos souhaits!

Le rhume des foins empoisonne la vie de nombreuses personnes. Grâce à des tests, on est aujourd'hui en mesure d'identifier les pollens responsables d'allergie chez les personnes atteintes, et donc de mieux gérer.