Polyarthrite rhumatoïde: quels facteurs de risque?

Dernière mise à jour 02/07/14 | Article
Polyarthrite rhumatoïde: quels facteurs de risque?
La polyarthrite rhumatoïde (également appelé «PR») est la plus fréquente des maladies inflammatoires articulaires. En Suisse, elle touche environ 70 000 personnes, ce qui représente 1% de la population. Elle est par conséquent presque aussi fréquente que l’épilepsie.

A l’heure actuelle, les causes exactes de la survenue de cette maladie ne sont pas connues. Néanmoins, on commence à comprendre quels sont les facteurs de risque qui y sont liés.

Une composante génétique

En effet, il a été prouvé que l’hérédité joue un rôle majeur dans le développement de la maladie. Ainsi, les personnes dont au moins un parent direct souffre de la PR, ont un risque trois à huit fois plus élevé que la moyenne de développer la maladie. Il est aujourd’hui possible de préciser ce risque à l’aide de tests génétiques et immunologiques à partir d’une prise de sang.

Une composante environnementale

Il a été prouvé que la prédisposition héréditaire pouvait être nettement renforcée par différents facteurs environnementaux, comme par exemple le tabac, qui multiplie par 20 le risque de développer la maladie pour les personnes possédant déjà le facteur de risque génétique. D’autres facteurs de risques environnementaux suspectés sont la pollution de l’air, certaines infections ou encore l’alimentation. Une meilleure connaissance de ces éléments pourrait potentiellement aider à prévenir la survenue de la PR.

C’est en ce sens que l’étude scientifique «Arthritis-checkup», soutenue par le Fond National Suisse de la recherche scientifique et portant sur le dépistage précoce de la maladie, est actuellement conduite dans toute la Suisse (www.arthritis-checkup.ch/).

La maladie en 5 points:

Comment?

Il a été démontré que l’hérédité jouait un rôle important dans le développement de la PR. Cette prédisposition génétique est renforcée par certains facteurs environnementaux, tels que la consommation de tabac, la pollution de l’air, ou encore certains comportements alimentaires (sodas, sel, alcool, quantité d’Omega3, etc.).

Où?

Les articulations des mains et des pieds sont généralement les plus touchées. Néanmoins, au cours de l’évolution de la maladie, toutes les articulations peuvent être atteintes.

Qui?

Les femmes sont trois fois plus touchées que les hommes. De plus, l’hérédité joue un rôle important dans le développement de la maladie.

Quand?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la PR ne touche pas uniquement les personnes âgées. La maladie débute habituellement entre 15 et 65 ans et évolue ensuite par poussées allant de plusieurs jours à plusieurs mois tout au long de la vie. Il s’agit d’une maladie chronique.

Quel traitement?

Une fois la maladie déclarée, il n’est généralement pas possible de la guérir. Les traitements modernes à visée immunologiques permettent toutefois de freiner, voire d’éviter les lésions articulaires et les douleurs qui y sont liées. Actuellement, la PR est traitable par l’association d’un traitement de l’inflammation et d’un traitement de fond de la maladie. Le traitement de l’inflammation repose sur des anti-inflammatoires et des dérivés de la cortisone et les traitements de fond permettent de prévenir les destructions articulaires dans la majorité des cas.

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Hernie discale
Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Quand faut-il alors s’alarmer si on souffre d'une hernie discale? Et surtout, quels sont les risques...
Lire la suite
BPCO
Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

La toux chronique, qui dure depuis plus de huit semaines, fait partie des motifs de consultation les...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Fourchette et cuillère formant une croix

Jeûner pour soulager les articulations

Quand on parle de jeûne thérapeutique, l’une des affections pour lesquelles les patients se mettent à la diète pure et simple, ce sont celles qui touchent les articulations, comme les rhumatismes ou l’arthrose. L’avis d’un rhumatologue.
Quand les goutteux chanteront le temps des cerises

Quand les goutteux chanteront le temps des cerises

A tous ceux qui souffrent de crises de goutte, une équipe de la côte est des Etats-Unis propose un nouveau traitement végétal, gratuit ou presque: consommer les fruits des cerisiers. La démonstration en est apportée dans la revue du Collège américain de rhumatologie.
«Les répercussions de la maladie rhumatismale sur la vie d'un enfant sont immenses»

«Les répercussions de la maladie rhumatismale sur la vie d'un enfant sont immenses»

Être atteint de rhumatisme quand on est enfant est lourd de conséquences. Le Dr Michaël Hofer, spécialiste en rhumatologie pédiatrique au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), déplore avec force le manque de moyens et de spécialistes alloués à cette pathologie. Il craint les répercussions à long terme sur la société et le système de santé.
Videos sur le meme sujet

Rhumatismes et enfants

Maux associés au vieillissement, les rhumatismes n’attendent pas l’âge avancé pour se manifester: ils touchent 1 à 4 enfants sur mille et apparaissent déjà souvent entre l’âge de 2 et 6 ans.
Maladies sur le meme sujet
Epicondylite

Epicondylite

Connue sous le terme de « tennis elbow » (coude du joueur de tennis), l’épicondylite est redoutée des joueurs de tennis, mais elle existe bien au-delà des terrains sportifs.