Faut-il se méfier des stéroïdes?

Dernière mise à jour 10/11/12 | Questions/Réponses
Faut-il se méfier des stéroïdes?
La vague de méningites fongiques continue à progresser aux Etats-Unis. Les médicaments contaminés responsables de cette catastrophe pourraient-ils se retrouver en Suisse?

Refusant de témoigner, Barry Cadden, le directeur et cofondateur du New England Compounding Center (NECC), a été cité à comparaître le 14 novembre devant une commission spécialisée du Congrès américain. Son entreprise est responsable de la vague de méningites fongiques qui a causé en deux mois la mort de trente-et-une personnes aux Etats-Unis. A ce jour, les autorités ont recensé quatre cent vingt-quatre cas de contamination, et quatorze mille personnes sont susceptibles de tomber malade. En cause, la contamination par des moisissures de lots de fioles de stéroïdes destinés à être injectés, notamment dans les cas de douleurs du dos et des articulations.

Les mesures d’hygiène de base dans le processus de fabrication ont été bafouées, selon le rapport de l’autorité de surveillance américaine, la FDA. Les hôpitaux se sont tournés vers ce producteur à la piètre réputation, en raison d’une pénurie du médicament. En effet, deux grandes pharmas, la suisse Sandoz et l’israélienne Teva, avaient suspendu leur production en 2011. Sandoz y a été contrainte après des contrôles de la FDA dans son usine du Québec. Ceux-ci avaient montré des lacunes graves, susceptibles de compromettre la stérilité des produits. Des lots contaminés auraient-ils pu parvenir en Suisse? L’analyse de Nicolas Schaad, pharmacien pour les Hôpitaux de la Côte et chargé d’enseignement à la Faculté de médecine de Genève.

Serait-il possible que les stéroïdes de NECC soient importés en Suisse?

Nicolas Schaad: Le produit en cause aux Etats-Unis est un analogue de la cortisone, la méthylprednisolone. En Suisse, nous utilisons les préparations de Pfizer et de Teva. Aux Hôpitaux de la Côte, nous consommons environ trois mille fioles de ce médicament par année. La maison qui a fabriqué les lots contaminés, NECC, n’est pas connue ici et ses produits ne figurent pas sur la liste des médicaments agréés par notre autorité de contrôle, Swissmedic.

En cas de pénurie, les importations directes de médicaments sont autorisées. Cela aurait-il pu être le cas pour les produits de NECC?

Il n’y a pas eu de pénurie de méthylprednisolone chez nous, l’importation légale de cette substance n’était donc pas possible. De plus, NECC était une entreprise inconnue chez nous avant les événements dont nous parlons. L’enchaînement qui a mené à cette situation n’est pas rassurant. Comment des hôpitaux ont-ils pu se fournir dans une entreprise qui avait déjà eu des démêlées avec la FDA? Lorsqu’il y a une pénurie de médicaments, le plus souvent, nous n’avons plus la possibilité de choisir un fournisseur plutôt qu’un autre. C’est ce qui a dû se passer aux Etats-Unis. Il m’arrive souvent de devoir m’approvisionner en dehors de Suisse. Les firmes pharmaceutiques renoncent souvent à produire un médicament pour le marché suisse, jugé trop petit. Je me tourne en général vers l’Europe, plus rarement vers les Etats-Unis. Et je fais confiance aux autorités de surveillance de ces pays.

Peut-on vraiment leur faire confiance, la surveillance de la FDA ne semble pas avoir été optimale?

Effectivement, c’est très étonnant. S’il arrivait quelque chose de similaire chez nous, je me retournerais contre le fabricant et contre Swissmedic. Il est encore plus inquiétant que de grandes entreprises comme Sandoz ou Teva aient été pointées du doigt par la FDA pour des manquements à l’hygiène dans le processus de fabrication. Est-ce lié au fait que les entreprises incriminées fabriquaient des génériques? Je ne pense pas. Les génériques sortent très souvent de la même chaîne de fabrication que les originaux, seule l’étiquette change. Par ailleurs, en cas de problème, la perte d’image est telle que les entreprises font tout pour éviter un problème.

Savez-vous où sont produits les médicaments que vous achetez?

Non, nous n’avons pas cette indication. Beaucoup de médicaments de grandes firmes sont fabriqués en Inde, au Mexique, etc.

_________

  

    

Extrait de :

Check-Up. Les réponses à vos questions santé
de Marie-Christine Petit-Pierre
Ed. Planète Santé / Le Temps, 2014

            

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Hernie discale
Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Quand faut-il alors s’alarmer si on souffre d'une hernie discale? Et surtout, quels sont les risques...
Lire la suite
BPCO
Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

La toux chronique, qui dure depuis plus de huit semaines, fait partie des motifs de consultation les...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Le méningocoque est parvenu à se transmettre lors de relations sexuelles

Le méningocoque est parvenu à se transmettre lors de relations sexuelles

La bactériologie n’est pas une science avare de surprises. Ainsi croyait-on tout savoir sur le méningocoque, ses méningites et ses septicémies.
Prédire les complications de la méningite bactérienne

Prédire les complications de la méningite bactérienne

Des chercheurs du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) ont découvert que l’analyse génétique d’une protéine impliquée dans le système immunitaire permet de prédire si une personne souffrant de méningite bactérienne aura un bon ou un mauvais pronostic.
Un enfant ce faisant vacciner

Un nouveau vaccin anti-méningite en Suisse

Le MenveoTM, vaccin d’une nouvelle génération contre la méningite à méningocoque a été enregistré en mars dernier en Suisse pour une indication dès l’âge de onze ans. Il combine les avantages de ceux actuellement commercialisés et simplifiera la procédure de vaccination surtout chez les voyageurs, mais également chez les enfants à risque de complications.
Videos sur le meme sujet

Les zoonoses: ces maladies transmises par les animaux

Parfois les animaux peuvent transmettre à l'homme des maladies en transportant des agents infectieux. L'antidote fait le point sur les maladies qui nous menacent en compagnie de Jérôme Barras, vétérinaire cantonal valaisan.

Schizophrénie: Privilégier le lien social

La schizophrénie : en Suisse environ une personne sur cent connaitrait des troubles schizophréniques, c'est beaucoup et l'on a toujours de cette maladie une image caricaturale, parfois encore associée à la folie. Le point sur cette maladie avec l'antidote.

Rougeole: faisons la disparaitre!

Faire disparaitre durablement le spectre d'une maladie contagieuse, c'est l'objectif de bien des responsables de santé publique à travers le monde. Par le passé ils y sont parvenus, et ils comptent bien récidiver. Cette émission vous en apprend plus sur l'une de ces maladies : la rougeole.
Maladies sur le meme sujet
Cerveau colloré

Méningite aiguë

La méningite est une inflammation des enveloppes (méninges) du cerveau et de la moelle épinière. Elle provoque de la fièvre, des maux de tête sévères, et nécessite un traitement rapide.