La lutte contre la schistosomiase

Dernière mise à jour 16/11/15 | Audio
Loading the player ...
Stéphane Délétroz vous parle de la deuxième endémie parasitaire après le paludisme: la schistosomiase, connue aussi sous le nom de bilharziose.

250 millions de personnes sont affectées dans le monde, essentiellement en Afrique sub-saharienne. Cette affection fait 280'000 victimes chaque année!
On en parle avec Javier Perez-Saez, doctorant au Laboratoire d'écohydrologie à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. Il a développé un modèle informatique qui vise à éradiquer totalement la maladie du Burkina- Faso.

Une émission CQFD - RTS La Première

Articles sur le meme sujet
hygiene_cuisine_reflexes

Hygiène en cuisine: avez-vous les bons réflexes?

Ce sont chaque année plus de 10’000 cas d’infections (liées à un germe) ou d’intoxications (liées à des toxines) alimentaires qui sont recensés en Suisse. Pour éviter que Campylobacter, Listeria, Salmonella, Taenia ou le virus de l’hépatite E ne colonisent votre assiette et votre organisme, voici un petit rappel des règles d’hygiène à respecter.
echinococcose_contaminer_potagers

L’échinococcose peut contaminer nos potagers

Transmise par les renards, l’échinococcose est une grave infection parasitaire. Autrefois confinée aux régions tempérées, la maladie ne cesse de progresser vers les pays du Nord.
moustique_ennemi_vacancier

Le moustique, ennemi n°1 du vacancier

Sous nos latitudes, le seul inconvénient des piqûres de moustiques est qu’elles entraînent des démangeaisons. Mais dans les pays tropicaux, des parasites ou des virus peuvent également être transmis lors de ces piqûres et entraîner des maladies. Si vous prévoyez de voyager dans l’un de ces pays, méfiez-vous donc des moustiques!
Videos sur le meme sujet

La vitesse et le mode de progression de la fièvre jaune au Brésil

3,3 kilomètres par jour, c’est la vitesse à laquelle se propage le virus de la fièvre jaune au Brésil.

Qu'est-ce qu'un microbe?

On a tous entendu notre maman dire un jour «Ne touche pas à ça, c’est plein de microbes!». Et pourtant, les microbes ne sont pas forcément tous si méchants.