Le meilleur remède au mal de dos est de bouger

Dernière mise à jour 03/12/14 | Article
Le meilleur remède au mal de dos est de bouger
Mal au dos, tour de rein, lumbago: huit personnes sur dix auront, au cours de leur vie, ce que les spécialistes appellent une «lombalgie commune». Bien que très répandue, cette affection suscite pourtant de très nombreuses idées reçues.

A commencer par celle qui consiste à penser que si l’on a mal, c’est que l’on a quelque chose de démis ou de cassé dans le dos. En fait, dans la grande majorité des cas, il n’en est rien.

Comme un orchestre

Le dos est un système complexe. Il est soutenu par la colonne vertébrale, l’une des structures les plus résistances de notre organisme, qui supporte la tête et transmet le poids du corps jusqu’aux hanches. Cet empilement de vertèbres est lui-même stabilisé par des ligaments et il est entouré par des muscles larges et puissants qui lui confèrent sa stabilité.

Ces différents éléments fonctionnent indépendamment les uns des autres, mais ils doivent agir de manière coordonnée pour que notre dos puisse travailler sans nous faire souffrir. Ils doivent se mouvoir en parfait accord, comme les musiciens d’un orchestre. S’il y a un «couac» dans la symphonie, cela ne signifie nullement que l’un des violons ou des hautbois est fêlé ou cassé, mais plutôt que l’un des exécutants a fait une fausse note ou que les interprètes ne jouent pas en bonne harmonie. Il en va de même pour le dos.

Lorsque certains de nos muscles ne se contractent ou ne se relâchent pas correctement, soit par leur faute, soit parce qu’ils ne reçoivent pas le bon signal des nerfs, il se produit un dysfonctionnement neuromusculaire qui provoque des douleurs. Avoir une lombalgie n’implique donc pas forcément que l’on a de l’arthrose, un disque intervertébral abîmé, une hernie ou une lésion quelconque dans le dos.

Les bienfaits de l’activité

Quand on souffre, on n’a qu’une seule envie: s’allonger. Lorsque la crise survient, il est parfois difficile de faire autrement. Mais dès que l’on peut, il faut se remettre en mouvement. Rester alité ou assis ne fait qu’aggraver le problème alors qu’au contraire, l’activité physique, quelle qu’elle soit, développe les muscles, entretient la souplesse, renforce les os et, en faisant bouger le dos, elle lui évite de se coincer. En outre, elle stimule la sécrétion par notre corps de substances naturelles qui réduisent la douleur.

Bouger est donc le maître-mot pour contrer le mal de dos. Cela n’empêche pas de prendre des antalgiques ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens pour diminuer le mal, ou encore des myorelaxants pour détendre les muscles. Ces médicaments évitent les souffrances inutiles et, surtout, ils favorisent la reprise de l’activité. On peut aussi avoir recours à la physiothérapie, l’ostéopathie ou la chiropractie qui peuvent, elles aussi, soulager les douleurs.

Dans la majorité des cas, la lombalgie commune cesse au bout de quelques jours ou de quelques semaines. Mais si le mal de dos s’installe et qu’il devient chronique, mieux vaut consulter.

              

_________

Pour en savoir plus

J'ai envie de comprendre... Le mal de dos

Stéphane Genevay et Elisabeth Gordon. Editions Médecine et Hygiène

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Hernie discale
Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Quand faut-il alors s’alarmer si on souffre d'une hernie discale? Et surtout, quels sont les risques...
Lire la suite
BPCO
Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

La toux chronique, qui dure depuis plus de huit semaines, fait partie des motifs de consultation les...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Certaines lombalgies chroniques pourraient être traitées par des antibiotiques

Certaines lombalgies chroniques pourraient être traitées par des antibiotiques

Des chercheurs danois et anglais annoncent une découverte étonnante concernant l’origine de certains maux de dos récidivants. Une bactérie fréquemment présente à la surface de la peau pourrait en être la cause.
Avancée dans la compréhension des douleurs neuropathiques

Avancée dans la compréhension des douleurs neuropathiques

Les antalgiques classiques s’avèrent souvent impuissants face à une catégorie de douleurs chroniques, dites neuropathiques, qui surviennent par exemple à la suite d’une hernie discale ou d’une neuropathie du diabète. Une avancée réalisée par des chercheurs lausannois et bernois permet d’entrevoir une nouvelle piste thérapeutique.
Maladies sur le meme sujet
Hernie discale

Hernie discale

La hernie discale est un déplacement du disque de cartilage entre deux vertèbres. Elle peut provoquer une douleur qui suit le trajet du nerf situé à proximité (souvent le nerf sciatique).

Mal de dos

Lombalgies communes (aiguës, subaiguës, chroniques)

La lombalgie est une douleur dans le bas du dos, qui s'accompagne souvent d'une limitation de la mobilité. La douleur peut parfois descendre jusqu'aux pieds ou remonter vers la nuque.

Symptômes sur le meme sujet
mal de dos

Sciatique

J’ai mal au dos / j'ai une sciatique
J'ai mal à la nuque

Cervicalgies

J'ai mal à la nuque / j'ai des cervicalgies